La Chair des mots

PALIER

Poésie

"Dans mon appartement, on a une vue exceptionnelle de l’abbé vitré".
C’est ainsi que tous les matins je prends le petit des Jeunets...
...Les Jeunets sont mes voisins de palier, et leur petit est d’une naïveté touchante...
Il se laisse prendre à tous les coups.

Boby Lapointe, Chambre meublée

Étymologie

Palier << lat. patella = le petit plat, la poêle, le plat, l’assiette < patera = la patère, la coupe évasée < patere = être ouvert, être découvert, être visible, s’étendre (d’où l’idée de quelque chose de plat). Une autre étymologie (Littré) rapproche palier de paille. Le mot serait une altération de paillier (orthographe attestée), ainsi nommé à cause de la paille (paillasson) qu’on mettait sur le palier. Voir l’entrée "paille".

Domaines

La faune et la flore : patelle
Le corps : paella (< cat.), palette, patent
L’habitat : palière
Le travail manuel : palette, patère, patinage, patine (< it.), patiner (< it.), poêle (la), poêlée, poêler, poêlier, poêlon
Les sentiments : patibulaire
La spiritualité : patène
Le travail intellectuel : patent
La physique : palette
L’économie : patente, patenté, patenter

Commentaire

L’idée première est celle d’un objet plat, à peine concave, une poêle. La notion de visibilité, d’évidence est perceptible dans quelques mots comme patent, la patente, c’est-à-dire la lettre patente, le brevet octroyé moyennant impôt. La patine rend un meuble de la couleur du fond d’une vieille poêle… La paella fait passer du contenant au contenu : autant qu’un plat, la paella est donc une métonymie ! L’adj. patibulaire renvoie à une double réalité, celle de l’antiquité où une fourche (une perche qui se divise en deux à une extrémité) servait d’instrument de torture, voire de mise à mort pour les esclaves. On leur coinçait la tête dans la fourche, on leur attachait le corps sur la perche, et on les fouettait… L’autre réalité renvoie à la France de l’anc. régime : les nobles, disposant du droit de rendre la justice, faisaient ériger deux colonnes de pierre en haut d’une élévation de terrain, et une traverse horizontale placée sur ces deux colonnes complétait ce gibet où étaient pendus les condamnés. Le terme patibulaire renvoie à l’idée de mise en scène : la torture et la mort étaient visibles par tous.

Complément

Vient du grec : le pétale.

Masquer les abréviations

Afficher les abréviations

Abréviations et conventions concernant la langue :

abr. abréviation
adj. adjectif
adv. adverbe
a. fr. ancien français
c.-à-d. c’est-à-dire
cf. confer
ex. exemple
fam. familier
fém. féminin
hyb. hybride
id. idem, pareillement
loc. locution
masc. masculin
neut. neutre
part. participe
p.-ê. peut-être
plur. pluriel
pop. populaire
préf. préfixe
prép. préposition
pron. pronom
rac. racine
sing. singulier
subst. substantif
suff. suffixe
vb verbe


Abréviations et conventions concernant le latin :

bas lat. bas latin (à partir du IIIe siècle de notre ère)
lat. latin classique
lat. ecclés. latin ecclésiastique (langue des auteurs chrétiens à partir de la fin de l’Empire)
lat. imp. latin impérial (à partir de la fin du 1er siècle de notre ère)
lat. méd. latin médiéval (à partir du VIIe siècle de notre ère, langue écrite)
lat. pop. latin populaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
lat. vulg. latin vulgaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
grom gallo-roman = latin parlé au Moyen Âge
lat. bot. latin des botanistes


Abréviations et conventions concernant les autres langues :

alld. mot directement emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
als. mot directement emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
angl. mot directement emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
ara. mot directement emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
bre. mot directement emprunté au breton, mais d’origine latine
celt. mot directement emprunté au celtique, mais d’origine latine
esp. mot directement emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
germ. mot directement emprunté au germanique, mais d’origine latine
it. mot directement emprunté à l’italien, mais d’origine latine
occ. mot directement emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
piém. mot directement emprunté au piémontais, mais d’origine latine
port. mot directement emprunté au portugais, mais d’origine latine
prov. mot directement emprunté au provençal, mais d’origine latine

< alld. mot emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
< als. mot emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
< angl. mot emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
< ara. mot emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
< bre. mot emprunté au breton, mais d’origine latine
< celt. mot emprunté au celtique, mais d’origine latine
< esp. mot emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
< germ. mot emprunté au germanique, mais d’origine latine
< it. mot emprunté à l’italien, mais d’origine latine
< occ. mot emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
< piém. mot emprunté au piémontais, mais d’origine latine
< port. mot emprunté au portugais, mais d’origine latine
< prov. mot emprunté au provençal, mais d’origine latine
i.-e. indo-européen
arg. argot
arc. archaïque