La Chair des mots

ÉGALITÉ

Poésie

Des armées insolites
Et des ombres équivoques
Des fils dont on se moque
Et des femmes que l’on quitte

Alain Bashung, Tant de nuits

Étymologie

Égalité < lat. aequalitas = l’égalité < aequalis = égal < aequus = uni, plan, horizontal

Domaines

Le corps : équilibration
Le travail manuel : déséquilibre, déséquilibré, déséquilibrer, égaliseur, équilibrage, équilibrant, équilibre, équilibré, équilibrer, équilibreur, rééquilibrage, rééquilibrer, régalage, régalement, régaler
Les sentiments : adéquat, adéquation, égal, égalable, également, égaler, égalisateur, égalisation, égaliser, égalitaire, égalitarisme, équanimité, équivalence, équivalent, équivaloir, équivoque, équivoquer, inadéquat, inadéquation, inégal, inégalable, inégalé, inégalement, inégalitaire, inégalité
La spatialité : égailler, équateur, équatorial, équatorien, équidistance, équidistant, subéquatorial
La temporalité : équinoxe, équinoxial
Le travail intellectuel : équation, équilatéral, équipartition, équipolé, équipollé, équipollence, équipollent, équipotence, équipotent, équipotentiel, équiprobable, inéquation
La physique : équimoléculaire
La politique : égalitarisme, péréquation
L’économie : péréquation
La justice : équitable, équitablement, équité, inéquitable, inique, iniquement, iniquité
La médecine : déséquilibré, équilibré
Les loisirs : égalisation, égaliser, équilibriste, ex aequo (lat.)

Commentaire

Dans cette famille où les mots composés sont nombreux, les liens sont étroits avec la famille de "niveau". Le sens premier fait référence à l’horizontalité, à l’absence de différence de hauteur entre deux points de repère. Parmi les termes qui illustrent cette nuance, on peut citer, outre l’équilibre, déséquilibrer, inégal (dans certains emplois), rééquilibrer, égaliser, l’équateur, équilibrer… L’égalité peut renvoyer à des domaines autres que le plan et l’espace, comme le caractère (égal, l’équanimité), les mathématiques (l’équation, l’équidistance, équilatéral, l’équipollence, l’équipotence, l’équivalence, l’inéquation), la compétition (égaler, ex aequo), le calendrier (l’équinoxe), l’héraldique (équipolé ou équipollé), la justice (équitable, l’équité), le langage (équivoque), le commerce (équivaloir), la politique (l’égalitarisme, la péréquation). Ici, le vb régaler signifie aplatir un terrain pour lui donner une surface régulière, ou répartir une taxe entre les contribuables, d’où le régalage ou régalement. Pour finir, égailler (à partir d’un lat. pop. aegualiare) a commencé par signifier casser les mottes d’un terrain, rendre sa surface égale, émietter la terre en dispersant les mottes. Sous la forme pronominale, s’égailler signifie se disperser.

Complément

Au sens d’«offrir des boissons, des mets savoureux», régaler appartient à la famille de rire.

Masquer les abréviations

Afficher les abréviations

Abréviations et conventions concernant la langue :

abr. abréviation
adj. adjectif
adv. adverbe
a. fr. ancien français
c.-à-d. c’est-à-dire
cf. confer
ex. exemple
fam. familier
fém. féminin
hyb. hybride
id. idem, pareillement
loc. locution
masc. masculin
neut. neutre
part. participe
p.-ê. peut-être
plur. pluriel
pop. populaire
préf. préfixe
prép. préposition
pron. pronom
rac. racine
sing. singulier
subst. substantif
suff. suffixe
vb verbe


Abréviations et conventions concernant le latin :

bas lat. bas latin (à partir du IIIe siècle de notre ère)
lat. latin classique
lat. ecclés. latin ecclésiastique (langue des auteurs chrétiens à partir de la fin de l’Empire)
lat. imp. latin impérial (à partir de la fin du 1er siècle de notre ère)
lat. méd. latin médiéval (à partir du VIIe siècle de notre ère, langue écrite)
lat. pop. latin populaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
lat. vulg. latin vulgaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
grom gallo-roman = latin parlé au Moyen Âge
lat. bot. latin des botanistes


Abréviations et conventions concernant les autres langues :

alld. mot directement emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
als. mot directement emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
angl. mot directement emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
ara. mot directement emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
bre. mot directement emprunté au breton, mais d’origine latine
celt. mot directement emprunté au celtique, mais d’origine latine
esp. mot directement emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
germ. mot directement emprunté au germanique, mais d’origine latine
it. mot directement emprunté à l’italien, mais d’origine latine
occ. mot directement emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
piém. mot directement emprunté au piémontais, mais d’origine latine
port. mot directement emprunté au portugais, mais d’origine latine
prov. mot directement emprunté au provençal, mais d’origine latine

< alld. mot emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
< als. mot emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
< angl. mot emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
< ara. mot emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
< bre. mot emprunté au breton, mais d’origine latine
< celt. mot emprunté au celtique, mais d’origine latine
< esp. mot emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
< germ. mot emprunté au germanique, mais d’origine latine
< it. mot emprunté à l’italien, mais d’origine latine
< occ. mot emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
< piém. mot emprunté au piémontais, mais d’origine latine
< port. mot emprunté au portugais, mais d’origine latine
< prov. mot emprunté au provençal, mais d’origine latine
i.-e. indo-européen
arg. argot
arc. archaïque