La Chair des mots

VOIR

Poésie

Votre silence fait envie,
Ô chers petits chemins d’avril !

Louisa Siefert, Rayons perdus, En passant en chemin de fer

Étymologie

Voir < lat. videre = voir, voir par la pensée, en imagination, juger, examiner, pourvoir à < rac. i.-e. *wey-d- (vid-) qui désigne (Jacqueline Picoche) la connaissance et la vision comme instrument de la connaissance. Le sanscrit veda désigne la connaissance, la science, la science des textes sacrés. La notion de connaissance pourrait être première par rapport à celle de vue.
De son côté, vitre < lat. vitrum = le verre, le pastel ou guède. On rapproche avec vraisemblance vitrum, qui serait la contraction de vidtrum, de videre = voir. Le verre permet de voir ce qui est derrière lui.
Par ailleurs, visage < grom. visaticum < visum = ce qui est vu < videre.

Domaines

Les quatre éléments : belvédère, point de vue, verglacé, verglacer, verglas
Le corps : dévisager, de visu, entrevoir, entrevue, invisibilité, invisible, invisiblement, malvoyant, non-voyant, provision, verrée, visage, visière, vision, visuel, voyant, vu (le), vue
L’habitat : verrière, vitrine
Le travail manuel : à la va-vite, approvisionnement, approvisionner, approvisionneur, aviso (esp.), désapprovisionnement, désapprovisionner, dévitrification, dévitrifier, lève-vitre, longue-vue, mondovision, réapprovisionnement, réapprovisionner, rétroviseur, sous-verre, stéréovision (hyb.), survitrage, téléviser (hyb.), téléviseur (hyb.), télévision (hyb.), télévisuel (hyb.), verre, verré, verrerie, verrier, verrière, verrine, verroterie, visagisme, visagiste, visée, viser, viseur, visibilité, visible, visiblement, visionnage, visionner, visionneuse, visualisation, visualiser, visuel, visuellement, vitrage, vitre, vitré, vitrer, vitrerie, vitreux, vitrier, vitrière, vitrifiable, vitrification, vitrifier, vitrocéramique (hyb.), voyant, vumètre (hyb.)
Les arts : historiographe (hyb.), historiographie (hyb.), idylle (< gre.), idyllique (< gre.), revue, revuiste, visitation, vitrail
Les sentiments : enviable, envie, envier, envieusement, envieux, envoûtant, envoûtement, envoûter, envoûteur, idolâtre (< gre.), idolâtrer (< gre.), idolâtrie (< gre.), idolâtrique (< gre.), idole (< gre.), idylle (< gre.), idyllique (< gre.), imprévisible, imprévision, imprévoyance, imprévoyant, imprudemment, imprudence, imprudent, m’as-tu-vu, prudemment, prudence, prudent, voyeur, voyeurisme, vu
La communication : à l’improviste (< it.), à la revoyure, audio-visuel, audiovisuel, au revoir, avis, aviser, contravis, histoire, historié, historier, historiette, improvisateur, improvisation, improviser, interview (ang.), interviewé (< ang.), interviewer (< ang.), pourvoir, pourvoyeur, préavis, préaviser, réviseur, revoici, revoilà, revue, vidéo (ang.), vidéocassette, vidéoclub, vidéocommunication, vidéoconférence, vidéodisque, vidéofréquence, vidéogramme (hyb.), vidéographie (hyb.), vidéolecteur, vidéophone (hyb.), vidéotex, vidéothèque (hyb.), vidéotransmission, visioconférence, visite, visiter, visiteur, visualisation, visualiser, visuellement, voici, voilà
La spatialité : vis-à-vis, visite, visiter, visiteur
La temporalité : à l’improviste (< it.), histoire, historicisme, historiciste, historicité, historien, historique, historiquement, historisant, historisme, préhistoire, préhistorien, préhistorique, provisoire, provisoirement, rétro, revoir, revoyure, vite, vitesse
La spiritualité : désenvoûteux, idolâtre (< gre.), idolâtrer (< gre.), idolâtrie (< gre.), idolâtrique (< gre.), idole (< gre.), Providence, providence, providentialisme, providentiel, providentiellement, vision, visionnaire, visitandine, voyance, voyant
Le travail intellectuel : au dépourvu, avis, avisé, bévue, ce m’est avis que, clairvoyance, clairvoyant, contravis, envisageable, envisager, évidemment, évidence, évident, idéal (< gre.), idéalement (< gre.), idéalisateur (< gre.), idéalisation (< gre.), idéaliser (< gre.), idéalisme (< gre.), idéaliste (< gre.), idéalité (< gre.), idéation (< gre.), idée (< gre.), imprévisibilité, imprévisible, imprévu, malavisé, point de vue, pourvu que, prévisibilité, prévisible, prévision, prévisionnel, prévisionniste, prévoir, prévoyance, prévoyant, proviseur, provisorat, raviser (se), révisable, réviser, revisiter, revoir, superviser, superviseur, supervision, vu
La physique : vitriol, vitriolage, vitriolé, vitrioler, vitrioleur, vitriolique
La politique : révisionnisme, révisionniste
L’économie : provision, provisionnel, provisionner
La justice : jurisprudence, jurisprudentiel, pourvoi, pourvoir, révision, révisionnel, révisionnisme, révisionniste, susvisé, vidimer, vidimus (lat.), visa (lat.)
La médecine : contre-visite, envie, in vitro (lat.), malvoyant, non-voyant
L’armée : aviso (esp.), revue, visée, viser, viseur
Les loisirs : viser
Divers : Prudence, Prudent, Visitation

Commentaire

Bel hommage au sensualisme que cette étymologie de voir qui suggère que la notion de connaissance est intimement liée à la vue, comme elle l'est aussi à la saveur (savoir) et d'une manière générale aux cinq sens. Plusieurs termes renvoient à cette notion première, comme la clairvoyance, l’idée (et la sous-fam. associée), superviser, visionnaire. La foi et la croyance sont également très présentes dans la famille, comme solution alternative à la connaissance, avec la providence (avec ou sans [p] majuscule), la visitation (avec ou sans [v] majuscule), l’idole, l’idolâtre (étymologiquement celui qui est esclave des images, qui les sert comme des dieux, qui les adore), la visitandine, la voyance… La vue est très présente dans le relationnel, d’être pris au dépourvu à avisé, de la bévue à l’entrevue, de dévisager à envier (regarder d’une façon hostile), d’envoûter à l’idylle, de la prudence à l’interview, de visiter au voyeurisme
Voir, c’est aussi anticiper, comme le suggèrent approvisionner, provisionner, la prévision, la prévoyance, le pourvoi, l’imprévu, provisoire et même improviser. C’est aussi s’intéresser au passé, comme le suggère la sous-fam. du mot histoire, la jurisprudence, etc.
Quelques termes et sous-fam. de "voir" méritent qu’on s’y arrête un instant. C’est le cas du mot visage qui confirme que dans la rencontre avec quelqu’un, c’est le premier élément qu’on distingue, à moins d’être victime de prosopagnosie… L’adverbe vite s’est d’abord écrit viste, à partir du part. visitus qui signifie en lat. pop. "qui y voit bien" : un homme "qui y voit bien" est habile et agit sans perdre son temps… La vitre permet de voir, c’est une évidence ! Le mot verre représente une évolution du mot lat. vitrum qui a donné vitre. Et le verglas, de son côté, est étymologiquement une vitre faite de glace. Reste le vitriol ainsi nommé car les sels de ce produit ressemblent au verre.
Requiem pour un métier d’autrefois : le désenvoûteux était un "adepte de la magie blanche, dont la vocation était d’anéantir les malédictions lancées par les adeptes de la magie noire". (Gérard Boutet, La France en héritage, Perrin, 2007)

Complément

Viennent du grec des mots comme l’idéologue, l’idéologie, idéologiste, idéologique, l’idéogramme, le kaléidoscope.
Viennent du sanscrit : les Veda, (le) védique, le védisme.
Pour ce qui concerne le mot verrine, voir aussi l’entrée verrou.

Masquer les abréviations

Afficher les abréviations

Abréviations et conventions concernant la langue :

abr. abréviation
adj. adjectif
adv. adverbe
a. fr. ancien français
c.-à-d. c’est-à-dire
cf. confer
ex. exemple
fam. familier
fém. féminin
hyb. hybride
id. idem, pareillement
loc. locution
masc. masculin
neut. neutre
part. participe
p.-ê. peut-être
plur. pluriel
pop. populaire
préf. préfixe
prép. préposition
pron. pronom
rac. racine
sing. singulier
subst. substantif
suff. suffixe
vb verbe


Abréviations et conventions concernant le latin :

bas lat. bas latin (à partir du IIIe siècle de notre ère)
lat. latin classique
lat. ecclés. latin ecclésiastique (langue des auteurs chrétiens à partir de la fin de l’Empire)
lat. imp. latin impérial (à partir de la fin du 1er siècle de notre ère)
lat. méd. latin médiéval (à partir du VIIe siècle de notre ère, langue écrite)
lat. pop. latin populaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
lat. vulg. latin vulgaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
grom gallo-roman = latin parlé au Moyen Âge
lat. bot. latin des botanistes


Abréviations et conventions concernant les autres langues :

alld. mot directement emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
als. mot directement emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
angl. mot directement emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
ara. mot directement emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
bre. mot directement emprunté au breton, mais d’origine latine
celt. mot directement emprunté au celtique, mais d’origine latine
esp. mot directement emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
germ. mot directement emprunté au germanique, mais d’origine latine
it. mot directement emprunté à l’italien, mais d’origine latine
occ. mot directement emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
piém. mot directement emprunté au piémontais, mais d’origine latine
port. mot directement emprunté au portugais, mais d’origine latine
prov. mot directement emprunté au provençal, mais d’origine latine

< alld. mot emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
< als. mot emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
< angl. mot emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
< ara. mot emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
< bre. mot emprunté au breton, mais d’origine latine
< celt. mot emprunté au celtique, mais d’origine latine
< esp. mot emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
< germ. mot emprunté au germanique, mais d’origine latine
< it. mot emprunté à l’italien, mais d’origine latine
< occ. mot emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
< piém. mot emprunté au piémontais, mais d’origine latine
< port. mot emprunté au portugais, mais d’origine latine
< prov. mot emprunté au provençal, mais d’origine latine
i.-e. indo-européen
arg. argot
arc. archaïque