La Chair des mots

PRESSER

Poésie

C’est à deux pas des souks où la foule se presse
Dans l’odeur des épices, des viandes et des fruits

Michel Bühler, Café arabe

Étymologie

Presser < lat. pressare = presser, serrer < premere = écraser, appuyer sur, comprimer < rac. i.-e. *pr-em- / *pr-es- qui signifie presser, appuyer

Domaines

Les quatre éléments : dépression, dépressionnaire, presqu’île
Les groupes humains : presse
Le corps : oppressant, oppressé, oppresser
Le travail manuel : après-rasage, après-shampoing, après-shampooing, après-ski, compresser, compresseur, compressibilité, compressible, compressif, compression, comprimable, comprimer, décompresser, décompresseur, décompression, décomprimer, dépressurisation, dépressuriser, empreindre, empreint, empreinte, exprès, express (< ang.), expressément, expresso (it.), impression, imprimable, imprimante, imprimé, imprimer, imprimerie, imprimeur, incompressibilité, incompressible, irrépressible, pressage, presse, pressé, presse-bouton (hyb.), presse-citron, pressée, presse-papier, presse-purée, presseur, pressier, pressing (ang.), pression, pressoir, pressostat, pressurage, pressurer, pressureur, pressurisation, pressuriser, réimpression, réimprimer, sous-pression, suppression, supprimer, surcompression, surcomprimé, surcomprimer, surimpression, surpression, téléimpression (hyb.), téléimprimeur (hyb.), turbocompresseur
Les arts : espressivo (it.), expressionnisme, expressionniste, impressionnisme, impressionniste, néo-impressionnisme (hyb.), néo-impressionniste (hyb.), postimpressionnisme, postimpressionniste
Les sentiments : déprimer, empressé, empressement, empresser (s’), expressif, expression, expressivement, expressivité, impressif, impression, impressionnabilité, impressionnable, impressionnant, impressionner, inexpressif, oppressant, oppresser, oppresseur, oppressif, oppression, prégnance, prégnant, pressant, pression, pressurage, pressurer, pressureur
La communication : exprimable, exprimer, imprimé, inexprimable, inexprimé, press-book (ang.), presse, réprimande, réprimander
La spatialité : auprès, près
La temporalité : après, après-demain, après-dîner, après-guerre, après-midi, pressant, pressé
Le travail intellectuel : à peu près, exprès, presque
La physique : pression
La politique : oppresseur, oppression, opprimant, opprimé, opprimer, répressible, répressif, répression, réprimer
L’économie : après-vente
La justice : imprimatur (lat.)
La médecine : antidépresseur, compresse, comprimé, dépressif, dépression, déprime, déprimé, déprimer, immunodépresseur, immunodépressif, immunodéprimé, maniaco-dépressif (hyb.), neurodépresseur (hyb.)

Commentaire

L’idée d’appuyer, d’écraser, au sens premier, est très présente, de la compresse au comprimé, de l’impression (d’un livre) à l’imprimeur ou à l’empreinte, du presse-purée au pressoir… Les sous-fam. d’opprimer et de réprimer font le lien entre les emplois au sens premier et les emplois métaphoriques. Ces derniers sont souvent facilement identifiables, de l’antidépresseur à la dépression, de l’expressivité à l’impressionnisme ou à l’expressionnisme, d’exprimer à l’impression (sentiment vague).
Quelques termes sont moins évidents. La préposition (ou adv.) après (ad pressum en lat.) signifie étymologiquement comprimé, serré, (pressum) par rapport à (ad). Dans le sens spatial, quelqu’un vient après quelqu’un d’autre quand il marche juste derrière, en le talonnant. Dans le sens temporel, c’est la même logique. L’expresso est un café serré, infusé sous pression. Si quelqu’un est pressé, c’est qu’il a (derrière lui ou dans sa tête… ) quelque chose qui le talonne, qui le pousse à accélérer. L’adv. presque est le résultat phonétique de l’évolution de la locution "à peu près ce que". Le mot exprès, quant à lui, a pour premier sens "nettement exprimé", puis "formel", puis "à dessein", "avec une intention précise". Pour finir, l’adj. prégnant, ici, signifie qui s’impose. La prégnance est l’importance, l’évidence, celle d’un argument par ex.

Complément

Dans les sens autres que «important», «qui s’impose», la sous-famille de prégnant appartient à la famille de genre.

Masquer les abréviations

Afficher les abréviations

Abréviations et conventions concernant la langue :

abr. abréviation
adj. adjectif
adv. adverbe
a. fr. ancien français
c.-à-d. c’est-à-dire
cf. confer
ex. exemple
fam. familier
fém. féminin
hyb. hybride
id. idem, pareillement
loc. locution
masc. masculin
neut. neutre
part. participe
p.-ê. peut-être
plur. pluriel
pop. populaire
préf. préfixe
prép. préposition
pron. pronom
rac. racine
sing. singulier
subst. substantif
suff. suffixe
vb verbe


Abréviations et conventions concernant le latin :

bas lat. bas latin (à partir du IIIe siècle de notre ère)
lat. latin classique
lat. ecclés. latin ecclésiastique (langue des auteurs chrétiens à partir de la fin de l’Empire)
lat. imp. latin impérial (à partir de la fin du 1er siècle de notre ère)
lat. méd. latin médiéval (à partir du VIIe siècle de notre ère, langue écrite)
lat. pop. latin populaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
lat. vulg. latin vulgaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
grom gallo-roman = latin parlé au Moyen Âge
lat. bot. latin des botanistes


Abréviations et conventions concernant les autres langues :

alld. mot directement emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
als. mot directement emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
angl. mot directement emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
ara. mot directement emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
bre. mot directement emprunté au breton, mais d’origine latine
celt. mot directement emprunté au celtique, mais d’origine latine
esp. mot directement emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
germ. mot directement emprunté au germanique, mais d’origine latine
it. mot directement emprunté à l’italien, mais d’origine latine
occ. mot directement emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
piém. mot directement emprunté au piémontais, mais d’origine latine
port. mot directement emprunté au portugais, mais d’origine latine
prov. mot directement emprunté au provençal, mais d’origine latine

< alld. mot emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
< als. mot emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
< angl. mot emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
< ara. mot emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
< bre. mot emprunté au breton, mais d’origine latine
< celt. mot emprunté au celtique, mais d’origine latine
< esp. mot emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
< germ. mot emprunté au germanique, mais d’origine latine
< it. mot emprunté à l’italien, mais d’origine latine
< occ. mot emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
< piém. mot emprunté au piémontais, mais d’origine latine
< port. mot emprunté au portugais, mais d’origine latine
< prov. mot emprunté au provençal, mais d’origine latine
i.-e. indo-européen
arg. argot
arc. archaïque