La Chair des mots

POULE

Poésie

C’est l’hiver, ma pouliche,
Tu as chaud tout contre moi
C’est l’hiver, si j’étais riche
Tu dormirais dans la soie

Anne Sylvestre, Berceuse en hiver

Étymologie

Poule < lat. pulla (fém.) = la poulette < pullus (adj.) = tout petit et (subst.) = le petit de n’importe quel animal, le poulet (terme de caresse), l’enfant < rac. i.-e. *pew- qui désigne le petit d’un animal ou un enfant.
De son côté, pute n’est sans doute pas une féminisation de l’anc. fr. put = mauvais, sale < lat. putidus = pourri, fétide, malgré une influence sémantique vraisemblable. Pute < lat. pusus / pusa (le garçon / la fille), < *pussus < *putsus, ayant évolué en puttus / put(t)a (le petit garçon / la petite fille). Putta a gardé ce sens en it. pdt longtemps avant d’évoluer vers le sens de pute (putana). On trouve même en fr. un ancien emploi de putain au sens de jeune fille de service.

Domaines

La faune et la flore : poney (< ang.), pouillot, poulailler, poulain, poularde, poulet, poulette, pouliche, pouliner, poulinière, pourpier, poussin, poussine, poussinière, pubescence, pubescent
Le corps : cul-de-poule, impubère, impuberté, pied-de-poule, prépuce, pubalgie (hyb.), pubère, pubertaire, puberté, pubien, pubis (lat.), puceau, pucelage, pucelle, puerpéral
Le travail manuel : nid-de-poule, polochon, pouletier, poutrage, poutraison, poutre, poutrelle, puériculteur
Les arts : Polichinelle (< it.)
Les sentiments : dépucelage, dépuceler, dépuceleur, polichinelle (< it.), poltron (< it.), poltronnerie (< it.), poulette, poulot, puéril, puérilement, puérilité, pusillanime, pusillanimité, putain, putasse, putasser, putasserie, putassier, pute, putinerie
La temporalité : impubère, impuberté, pubère, pubertaire, puberté, puéril, puérilité
Le travail intellectuel : pullulation, pullulement, pulluler
La médecine : pubalgie (hyb.), puéricultrice, puériculture, puérilisme
Les loisirs : polichinelle (< it.)

Commentaire

On connaît bien la poule, comme la poulette, le poulet, la bouche en cul-de-poule (Larousse précise : "dont les lèvres sont resserrées et arrondies" ! ), le nid-de-poule (sur les routes), le pied-de-poule (tissu dont les fils de chaîne et de trame, de couleurs différentes, sont croisés de manière à former un dessin évoquant l’empreinte d’une patte de poule), le poulailler, le poulot (terme d’affection, synonyme de mon petit poulet), le poussin. Mais le sens initial du rad. renvoie au petit de n’importe quel animal, d’où le poney (le terme a d’abord été synonyme de poulain, et même de petit poulain), le pouillot (passereau, donc oiseau de petite taille), la pouliche, pouliner et toute la sous-fam. de puéril.
D’autres termes renvoient à des particularités de la jeunesse : le prépuce (présent avant la circoncision, quand elle est pratiquée), (la) pucelle, (le) puceau, le pucelage, dépuceler. La plante appelée pourpier est étymologiquement un pied de poulet. Le mot poutre a d’abord désigné une jeune jument. Le polochon est un traversin, rempli de plumes de poule. Le poltron, étymologiquement, est un poulain, d’où le sens de peureux. Le mot Polichinelle renvoie à un personnage de la commedia italienne, un paysan lourdaud. Le mot est un diminutif qui signifie le poussin. La pusillanimité est le fait d’avoir un esprit petit : c’est le contraire de la grandeur d’âme, donc de la magnanimité. Pulluler, par ailleurs, c’est proliférer, se reproduire vite et en grand nombre, puis se trouver en grand nombre dans un lieu, grouiller.
La sous-fam. de puberté, quant à elle, donc de pubis, pubien, pubère, etc., est, selon Littré, composée de deux racines. La fin du radical (ce qui suit la syllabe pu-) exprime l’idée de croissance (cf. l’entrée "prouver"). La syllabe pu- renvoie à la famille de poule. Avant de signifier adulte, pubère signifie qui atteint les limites de sa croissance, qui vient de devenir adulte. Un être pubère, si c’est un homme, est un little big man, little grâce à pu-, et big grâce à -bère ! Reste la très controversée étymologie de pute et toute la sous-fam. : la putasse, putasser, la putasserie, putassier, la putain, la putinerie. Comme le proposent Littré et Ernout et Meillet, le mot pute est très probablement à rattacher à la famille de poule, terme d’ailleurs utilisé dans le sens de pute, au même titre d’ailleurs parfois que fille…
Requiem pour un métier d’autrefois : le pouletier était un "marchand qui faisait le commerce de volaille et d’œufs" (Gérard Boutet, La France en héritage, Perrin, 2007).

Masquer les abréviations

Afficher les abréviations

Abréviations et conventions concernant la langue :

abr. abréviation
adj. adjectif
adv. adverbe
a. fr. ancien français
c.-à-d. c’est-à-dire
cf. confer
ex. exemple
fam. familier
fém. féminin
hyb. hybride
id. idem, pareillement
loc. locution
masc. masculin
neut. neutre
part. participe
p.-ê. peut-être
plur. pluriel
pop. populaire
préf. préfixe
prép. préposition
pron. pronom
rac. racine
sing. singulier
subst. substantif
suff. suffixe
vb verbe


Abréviations et conventions concernant le latin :

bas lat. bas latin (à partir du IIIe siècle de notre ère)
lat. latin classique
lat. ecclés. latin ecclésiastique (langue des auteurs chrétiens à partir de la fin de l’Empire)
lat. imp. latin impérial (à partir de la fin du 1er siècle de notre ère)
lat. méd. latin médiéval (à partir du VIIe siècle de notre ère, langue écrite)
lat. pop. latin populaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
lat. vulg. latin vulgaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
grom gallo-roman = latin parlé au Moyen Âge
lat. bot. latin des botanistes


Abréviations et conventions concernant les autres langues :

alld. mot directement emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
als. mot directement emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
angl. mot directement emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
ara. mot directement emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
bre. mot directement emprunté au breton, mais d’origine latine
celt. mot directement emprunté au celtique, mais d’origine latine
esp. mot directement emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
germ. mot directement emprunté au germanique, mais d’origine latine
it. mot directement emprunté à l’italien, mais d’origine latine
occ. mot directement emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
piém. mot directement emprunté au piémontais, mais d’origine latine
port. mot directement emprunté au portugais, mais d’origine latine
prov. mot directement emprunté au provençal, mais d’origine latine

< alld. mot emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
< als. mot emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
< angl. mot emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
< ara. mot emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
< bre. mot emprunté au breton, mais d’origine latine
< celt. mot emprunté au celtique, mais d’origine latine
< esp. mot emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
< germ. mot emprunté au germanique, mais d’origine latine
< it. mot emprunté à l’italien, mais d’origine latine
< occ. mot emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
< piém. mot emprunté au piémontais, mais d’origine latine
< port. mot emprunté au portugais, mais d’origine latine
< prov. mot emprunté au provençal, mais d’origine latine
i.-e. indo-européen
arg. argot
arc. archaïque