La Chair des mots

EXTÉRIEUR

Poésie

"Bah ! soupirait la centenaire,
Qu’on puisse encore me désirer,
Ce serait extraordinaire,
Et, pour tout dire, inespéré ! ".

Georges Brassens, Le Gorille

Étymologie

Extérieur < lat. exterior = plus en dehors (comparatif de exter) < exter ou exterus = du dehors, extérieur < préfixe ex- qui signifie sortir. Exter est formé comme inter avec le suffixe -ter qui sert à établir une relation, un positionnement. Voir l’entrée "entre".

Domaines

Les groupes humains : étranger, extranéité
Le corps : extra-dry, extrafin, extra-utérin
Le travail manuel : externat, externe, extrafort
Les sentiments : étrange, étrangement, étrangeté, extériorisation, extérioriser, extériorité, extra (abr.), extraordinaire, extraordinairement, extravagant, extravaguer, extraversion, extraverti, extrinsèque
La spatialité : extérieurement, extériorisation, extérioriser, extra (abr.), extra-muros (lat.), extraterrestre, Extrême-Orient, extrémité
La temporalité : in extremis (lat.)
La spiritualité : étrange, étrangement, étrangeté, extralucide, extrême-onction, extrémisme, extrémiste
Le travail intellectuel : extrapolation, extrapoler, extrascolaire, extrême, extrêmement, extremum (lat.)
La politique : extraterritorial, extrémisme, extrémiste
L’économie : extrabudgétaire, extravagance
La justice : extraconjugal, extravagance
La médecine : externat, externe, extra-utérin

Commentaire

La famille est imposante, mais assez homogène à partir de cette idée de positionnement à l’extérieur de quelque chose, même si cette extériorité s’applique à des concepts et domaines très nombreux et très différents les uns des autres. On fera une exception avec le mot étranger qui signifie "qui n’appartient pas à la famille", "à la nation…" Le même mot lat. extraneus a aussi donné étrange. L’étranger est étrange. Ce qui est étrange intrigue. Ce qui intrigue fait peur. Ce qui fait peur provoque un mouvement de rejet. L’étranger ne parle pas pas la même langue que nous : c’est un barbare, au sens que les Grecs donnaient au terme. Le barbare n’est pas un véritable être humain. On peut l’éliminer. L’Histoire, ancienne et récente, regorge d’exemples de ces génocides. L’accueil de l’autre n’est sans doute pas un mouvement inné. C’est le résultat d’un long combat pour plus de civilisation. D’Hannah Arendt à Tzvetan Todorov, de Jean-Claude Ameisen à J. M. G. Le Clézio, combien de montagnes faudra-t-il encore déplacer pour vaincre les préjugés obscurantistes qui conduisent tout droit de la méfiance à la peur, de la peur au rejet, du rejet au racisme et du racisme à l’extermination ?

Masquer les abréviations

Afficher les abréviations

Abréviations et conventions concernant la langue :

abr. abréviation
adj. adjectif
adv. adverbe
a. fr. ancien français
c.-à-d. c’est-à-dire
cf. confer
ex. exemple
fam. familier
fém. féminin
hyb. hybride
id. idem, pareillement
loc. locution
masc. masculin
neut. neutre
part. participe
p.-ê. peut-être
plur. pluriel
pop. populaire
préf. préfixe
prép. préposition
pron. pronom
rac. racine
sing. singulier
subst. substantif
suff. suffixe
vb verbe


Abréviations et conventions concernant le latin :

bas lat. bas latin (à partir du IIIe siècle de notre ère)
lat. latin classique
lat. ecclés. latin ecclésiastique (langue des auteurs chrétiens à partir de la fin de l’Empire)
lat. imp. latin impérial (à partir de la fin du 1er siècle de notre ère)
lat. méd. latin médiéval (à partir du VIIe siècle de notre ère, langue écrite)
lat. pop. latin populaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
lat. vulg. latin vulgaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
grom gallo-roman = latin parlé au Moyen Âge
lat. bot. latin des botanistes


Abréviations et conventions concernant les autres langues :

alld. mot directement emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
als. mot directement emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
angl. mot directement emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
ara. mot directement emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
bre. mot directement emprunté au breton, mais d’origine latine
celt. mot directement emprunté au celtique, mais d’origine latine
esp. mot directement emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
germ. mot directement emprunté au germanique, mais d’origine latine
it. mot directement emprunté à l’italien, mais d’origine latine
occ. mot directement emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
piém. mot directement emprunté au piémontais, mais d’origine latine
port. mot directement emprunté au portugais, mais d’origine latine
prov. mot directement emprunté au provençal, mais d’origine latine

< alld. mot emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
< als. mot emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
< angl. mot emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
< ara. mot emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
< bre. mot emprunté au breton, mais d’origine latine
< celt. mot emprunté au celtique, mais d’origine latine
< esp. mot emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
< germ. mot emprunté au germanique, mais d’origine latine
< it. mot emprunté à l’italien, mais d’origine latine
< occ. mot emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
< piém. mot emprunté au piémontais, mais d’origine latine
< port. mot emprunté au portugais, mais d’origine latine
< prov. mot emprunté au provençal, mais d’origine latine
i.-e. indo-européen
arg. argot
arc. archaïque