La Chair des mots

CHANT

Poésie

C’est à travers de larges grilles,
Que les femelles du canton,
Contemplaient un puissant gorille,
Sans souci du qu’en-dira-t-on.

Georges Brassens, Le Gorille

Étymologie

Chant < lat. canthus = le bandage de la jante d’une roue < gaulois kanto (même sens)

Domaines

L’habitat : chanfreindre
Le travail manuel : cantine (< it.), cantiner, cantinier, cantinière, cantonnier, cantonnière, chambouler, chanfrein, chanteau, chantournement, chantourner
Les arts : cantonade (< occ.)
Les sentiments : chambouler
La spatialité : canton, cantonal
La physique : décantation, décanter
L’armée : cantonnement, cantonner

Commentaire

Le sens premier survit peu ou prou dans le chanteau, la cantonnière, chantourner, dans le chanfrein (du maçon ou du menuisier, pas du cheval), et dans la cantonade, c’est-à-dire chacun des deux côtés de la scène d’un théâtre, où se tenaient autrefois les spectateurs privilégiés. Aujourd’hui, parler à la cantonade, c’est s’adresser à un personnage qui n’est pas présent sur la scène. La cantine, quant à elle, est au départ un petit coin, une cave, une resserre, puis l’endroit où l’on prépare et sert les repas. Le canton aussi est un coin, au sens géographique, une circonscription de petite taille, où le cantonnier exerce ses talents. Chambouler, enfin, s’explique vraisemblablement par l’idée de faire tourner en changeant de chant, mettre sens dessus dessous.
Requiem pour un métier d’autrefois : la cantinière était une "cuisinière qui préparait et servait les repas aux écoliers, aux ouvriers retenus sur un chantier, aux compagnons d’une équipe de battage, parfois même aux pèlerins des grandes processions. La cantinière militaire était une vivandière." (Gérard Boutet, La France en héritage, Perrin, 2007)

Complément

Quand le mot chanfrein désigne la partie antérieure de la tête du cheval, à appartient à la famille de capitale.

Masquer les abréviations

Afficher les abréviations

Abréviations et conventions concernant la langue :

abr. abréviation
adj. adjectif
adv. adverbe
a. fr. ancien français
c.-à-d. c’est-à-dire
cf. confer
ex. exemple
fam. familier
fém. féminin
hyb. hybride
id. idem, pareillement
loc. locution
masc. masculin
neut. neutre
part. participe
p.-ê. peut-être
plur. pluriel
pop. populaire
préf. préfixe
prép. préposition
pron. pronom
rac. racine
sing. singulier
subst. substantif
suff. suffixe
vb verbe


Abréviations et conventions concernant le latin :

bas lat. bas latin (à partir du IIIe siècle de notre ère)
lat. latin classique
lat. ecclés. latin ecclésiastique (langue des auteurs chrétiens à partir de la fin de l’Empire)
lat. imp. latin impérial (à partir de la fin du 1er siècle de notre ère)
lat. méd. latin médiéval (à partir du VIIe siècle de notre ère, langue écrite)
lat. pop. latin populaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
lat. vulg. latin vulgaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
grom gallo-roman = latin parlé au Moyen Âge
lat. bot. latin des botanistes


Abréviations et conventions concernant les autres langues :

alld. mot directement emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
als. mot directement emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
angl. mot directement emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
ara. mot directement emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
bre. mot directement emprunté au breton, mais d’origine latine
celt. mot directement emprunté au celtique, mais d’origine latine
esp. mot directement emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
germ. mot directement emprunté au germanique, mais d’origine latine
it. mot directement emprunté à l’italien, mais d’origine latine
occ. mot directement emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
piém. mot directement emprunté au piémontais, mais d’origine latine
port. mot directement emprunté au portugais, mais d’origine latine
prov. mot directement emprunté au provençal, mais d’origine latine

< alld. mot emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
< als. mot emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
< angl. mot emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
< ara. mot emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
< bre. mot emprunté au breton, mais d’origine latine
< celt. mot emprunté au celtique, mais d’origine latine
< esp. mot emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
< germ. mot emprunté au germanique, mais d’origine latine
< it. mot emprunté à l’italien, mais d’origine latine
< occ. mot emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
< piém. mot emprunté au piémontais, mais d’origine latine
< port. mot emprunté au portugais, mais d’origine latine
< prov. mot emprunté au provençal, mais d’origine latine
i.-e. indo-européen
arg. argot
arc. archaïque