La Chair des mots

MILLE

Poésie

Que mille et une nuits sont peu pour des amants

Louis Aragon, Les Yeux d'Elsa, Cantique à Elsa

Étymologie

Mille < lat. mille = mille

Domaines

Les quatre éléments : millibar (hyb.)
La faune et la flore : la mille-feuille, mil, millefeuille (la), mille-pattes, millepertuis
Le corps : millefeuille (le)
Le travail manuel : millefiori (it.)
Les arts : mille-fleurs
La communication : cinq cents milliards de dieux
La spatialité : milliaire
La temporalité : bimillénaire, millénaire, millésime, millésimé, millésimer
La spiritualité : cinq cents milliards de dieux, millénarisme, millénariste, millenium
Le travail intellectuel : billion, bimillénaire, mil, millénaire, milliard, milliardaire, milliardième, millième, millier, milligramme (hyb.), millilitre (hyb.), millimètre (hyb.), millimétré (hyb.), millimétrique (hyb.), million (< it.), millionième, millionnaire, milliseconde, multimilliardaire, multimillionnaire, quadrillion, quatrillion, quintillion, trillion

Commentaire

Quand l’infini commençait pour beaucoup de gens à 500, dans l’antiquité romaine, la notion de milliard, de billion, de trillion, de quadrillion relevait de la chimère. C’est évidemment très différent aujourd’hui pour un smicard en CDD ou un bénéficiaire du RSA ! Billion est un mot « formé sur le modèle de million, avec « bi- » pour « bis- », le degré au-dessus du million (Littré). Ces formes, billion, trillion, etc. ont été créées dans le XVIe siècle pour signifier des tranches de six en six chiffres, les unités représentant, à partir de la droite, les six premiers rangs de chiffres ; le million représentant les chiffres du 7e rang au 12e ; le billion représentant les chiffres du 13e rang au 18e, et ainsi de suite. C’est pour cela qu’Est. de la Roche dit qu’un billion vaut mille milliers de millions. Ce n’est qu’au milieu du XVIIe siècle qu’il fut réglé que les tranches, au lieu d’être de six en six chiffres, seraient de trois en trois chiffres ; ce qui revint à diviser par 1000 l’ancien billion, l’ancien trillion, etc. »
Selon Littré, le mot mil (céréale) serait tiré de « milium » à cause du grand nombre des graines.

Masquer les abréviations

Afficher les abréviations

Abréviations et conventions concernant la langue :

abr. abréviation
adj. adjectif
adv. adverbe
a. fr. ancien français
c.-à-d. c’est-à-dire
cf. confer
ex. exemple
fam. familier
fém. féminin
hyb. hybride
id. idem, pareillement
loc. locution
masc. masculin
neut. neutre
part. participe
p.-ê. peut-être
plur. pluriel
pop. populaire
préf. préfixe
prép. préposition
pron. pronom
rac. racine
sing. singulier
subst. substantif
suff. suffixe
vb verbe


Abréviations et conventions concernant le latin :

bas lat. bas latin (à partir du IIIe siècle de notre ère)
lat. latin classique
lat. ecclés. latin ecclésiastique (langue des auteurs chrétiens à partir de la fin de l’Empire)
lat. imp. latin impérial (à partir de la fin du 1er siècle de notre ère)
lat. méd. latin médiéval (à partir du VIIe siècle de notre ère, langue écrite)
lat. pop. latin populaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
lat. vulg. latin vulgaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
grom gallo-roman = latin parlé au Moyen Âge
lat. bot. latin des botanistes


Abréviations et conventions concernant les autres langues :

alld. mot directement emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
als. mot directement emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
angl. mot directement emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
ara. mot directement emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
bre. mot directement emprunté au breton, mais d’origine latine
celt. mot directement emprunté au celtique, mais d’origine latine
esp. mot directement emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
germ. mot directement emprunté au germanique, mais d’origine latine
it. mot directement emprunté à l’italien, mais d’origine latine
occ. mot directement emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
piém. mot directement emprunté au piémontais, mais d’origine latine
port. mot directement emprunté au portugais, mais d’origine latine
prov. mot directement emprunté au provençal, mais d’origine latine

< alld. mot emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
< als. mot emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
< angl. mot emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
< ara. mot emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
< bre. mot emprunté au breton, mais d’origine latine
< celt. mot emprunté au celtique, mais d’origine latine
< esp. mot emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
< germ. mot emprunté au germanique, mais d’origine latine
< it. mot emprunté à l’italien, mais d’origine latine
< occ. mot emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
< piém. mot emprunté au piémontais, mais d’origine latine
< port. mot emprunté au portugais, mais d’origine latine
< prov. mot emprunté au provençal, mais d’origine latine
i.-e. indo-européen
arg. argot
arc. archaïque