La Chair des mots

FIXER

Poésie

Aucun cadran n’affiche la même heure
Aucun amant ne livre la même humeur

Alain Bashung, Hier à Sousse

Étymologie

Fixer < lat. vulg. ficcare < figicare < lat. figere = ficher, enfoncer

Domaines

Le corps : fichu
Le travail manuel : affiquet, colifichet, enfichable, enficher, fichaise, fichoir, fixage, fixation
Les sentiments : contreficher (se), ficher (se), fichu
La communication : affichage, affiche, afficher, affichette, afficheur, affichiste, affixe, fichage, fiche, ficher, fichier, fichiste, fichtre, fichtrement, infixe, microfiche (hyb.), préfixal, préfixation, préfixe, préfixé, préfixer, suffixal, suffixation, suffixe, suffixer
La spatialité : fixe, fixement, fixité
La temporalité : préfixer, préfixion
La spiritualité : crucifié, crucifiement, crucifier, crucifix, crucifixion
Le travail intellectuel : fixisme, fixiste
La physique : fixateur, fixatif
La politique : fichage, ficher, fichier, fichiste
L’économie : fixage, fixing (ang.)
La justice : préfix
La médecine : fixation, fixe, transfixion

Commentaire

Afficher, c’est d’abord fixer un écriteau sur un support, et l’écriteau devient affiche. La fiche est l’unité de base du fichier. Ce qui est fixé devient fixe. Le fixisme consiste à croire, dire, proclamer que les espèces vivantes ont toujours été les mêmes depuis la création et n’ont subi aucune évolution. Toutes les espèces disparues et en voie d’extinction apprécieront. Au secours, Darwin !
Par ailleurs, l’affixe (l’infixe à l’intérieur du mot, le suffixe à la fin et le préfixe au début) est un élément fixé sur le radical d’un mot pour en faire varier le sens. L’affiquet et le colifichet, sans grande valeur, se fixent sur les vêtements comme éléments de parure. La transfixion est (était ? ) un « procédé d’amputation, dit le Robert, qui consiste à traverser d’un coup, avec le couteau ou le bistouri, la partie que l’on veut amputer et à couper les chairs de dedans en dehors ». Robert ne précise pas si l’opération est ou non précédée d’une anesthésie.
Pour finir, ficher sert de substitut euphémique à « foutre » au sens de « se moquer de quelque chose ». C’est cependant le sens premier de « foutre » (faire l’amour, en parlant d’un homme) qui se rapproche de fixer, au sens de planter, enfoncer. La proximité phonétique aussi a pu jouer.

Masquer les abréviations

Afficher les abréviations

Abréviations et conventions concernant la langue :

abr. abréviation
adj. adjectif
adv. adverbe
a. fr. ancien français
c.-à-d. c’est-à-dire
cf. confer
ex. exemple
fam. familier
fém. féminin
hyb. hybride
id. idem, pareillement
loc. locution
masc. masculin
neut. neutre
part. participe
p.-ê. peut-être
plur. pluriel
pop. populaire
préf. préfixe
prép. préposition
pron. pronom
rac. racine
sing. singulier
subst. substantif
suff. suffixe
vb verbe


Abréviations et conventions concernant le latin :

bas lat. bas latin (à partir du IIIe siècle de notre ère)
lat. latin classique
lat. ecclés. latin ecclésiastique (langue des auteurs chrétiens à partir de la fin de l’Empire)
lat. imp. latin impérial (à partir de la fin du 1er siècle de notre ère)
lat. méd. latin médiéval (à partir du VIIe siècle de notre ère, langue écrite)
lat. pop. latin populaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
lat. vulg. latin vulgaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
grom gallo-roman = latin parlé au Moyen Âge
lat. bot. latin des botanistes


Abréviations et conventions concernant les autres langues :

alld. mot directement emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
als. mot directement emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
angl. mot directement emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
ara. mot directement emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
bre. mot directement emprunté au breton, mais d’origine latine
celt. mot directement emprunté au celtique, mais d’origine latine
esp. mot directement emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
germ. mot directement emprunté au germanique, mais d’origine latine
it. mot directement emprunté à l’italien, mais d’origine latine
occ. mot directement emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
piém. mot directement emprunté au piémontais, mais d’origine latine
port. mot directement emprunté au portugais, mais d’origine latine
prov. mot directement emprunté au provençal, mais d’origine latine

< alld. mot emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
< als. mot emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
< angl. mot emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
< ara. mot emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
< bre. mot emprunté au breton, mais d’origine latine
< celt. mot emprunté au celtique, mais d’origine latine
< esp. mot emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
< germ. mot emprunté au germanique, mais d’origine latine
< it. mot emprunté à l’italien, mais d’origine latine
< occ. mot emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
< piém. mot emprunté au piémontais, mais d’origine latine
< port. mot emprunté au portugais, mais d’origine latine
< prov. mot emprunté au provençal, mais d’origine latine
i.-e. indo-européen
arg. argot
arc. archaïque