La Chair des mots

VER

Poésie

Y a seize poissons dans mon étang
Qui chassent les mouches et les vers blancs
Ça gobe, ça croque et ça avale
C’est des gloutons, c’est des morfales

Michel Bühler, Les poissons sont des cons

Étymologie

Ver < lat. vermis = le ver. Le sanscrit krimi qui désigne le ver fait supposer en lat. (cf. CNRTL) une forme primitive *kver-m- (verm- en lat.) héritée d’une rac. i.-e. *kr-m- qui signifie aller, ramper.
De son côté, carmin < bas lat. carmesinus << ara. karmesi << kermes = la cochenille < skr. karmi = le ver.

Domaines

La faune et la flore : ver à soie, ver de terre, véreux, ver luisant, vermet, vermiculaire, vermiculé, vermiculure, vermidien (hyb.), vermiforme, vermifuge, vermifuger, vermiller, vermillonner, vermine, vermineux, verminose, vermisseau, vermivore, vermouler (se), vermoulu, vermoulure
Le corps : vermicelle (< it.), vermis
Le travail manuel : vermée, vermeil, vermille
Les sentiments : vermine
La physique : carmin, carminé, vermeil, vermicide, vermillon, vermillonné
La médecine : vermifuge, vermifuger, verminose

Commentaire

De nombreux termes renvoient directement au ver, à toute espèce de ver. Le terme vermidien désigne tous les animaux en forme de ver. De son côté, le vermet est un mollusque gastéropode à coquille enroulée, fixé aux rochers littoraux, et le vermicelle est une pâte à potage en forme de filament. La vermille est une ligne de fond, la vermée est une pêche utilisant des vers de terre comme appât, et le vermis est une région médiane du cerveau. Quand le sanglier ou le porc, plus souvent en Corse qu’en Bretagne pour ce dernier, fouille la terre pour y trouver des vers ou des racines, il vermille, mais quand il s’agit du blaireau qui creuse pour trouver des racines ou des tubercules, il vermillonne. Du bois vermoulu est comme moulu, broyé par les vers. L’adj. vermeil, enfin, désigne un rouge vif un peu plus foncé que l’incarnat. Le terme a pour origine le mot vermiculus, mot à mot le petit ver, qui désigne la cochenille. Les mots qui suivent semblent bien éloignés de ceux qui précèdent et appartiennent pourtant à la même fam. Le terme carmin désigne plus aujourd’hui, comme adj. invariable, la couleur que, comme subst., la matière colorante autrefois extraite de la femelle d’une cochenille. De là carminé.

Complément

Viennent du sanscrit via l’ara. : cramoisi et le kermès.

Masquer les abréviations

Afficher les abréviations

Abréviations et conventions concernant la langue :

abr. abréviation
adj. adjectif
adv. adverbe
a. fr. ancien français
c.-à-d. c’est-à-dire
cf. confer
ex. exemple
fam. familier
fém. féminin
hyb. hybride
id. idem, pareillement
loc. locution
masc. masculin
neut. neutre
part. participe
p.-ê. peut-être
plur. pluriel
pop. populaire
préf. préfixe
prép. préposition
pron. pronom
rac. racine
sing. singulier
subst. substantif
suff. suffixe
vb verbe


Abréviations et conventions concernant le latin :

bas lat. bas latin (à partir du IIIe siècle de notre ère)
lat. latin classique
lat. ecclés. latin ecclésiastique (langue des auteurs chrétiens à partir de la fin de l’Empire)
lat. imp. latin impérial (à partir de la fin du 1er siècle de notre ère)
lat. méd. latin médiéval (à partir du VIIe siècle de notre ère, langue écrite)
lat. pop. latin populaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
lat. vulg. latin vulgaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
grom gallo-roman = latin parlé au Moyen Âge
lat. bot. latin des botanistes


Abréviations et conventions concernant les autres langues :

alld. mot directement emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
als. mot directement emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
angl. mot directement emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
ara. mot directement emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
bre. mot directement emprunté au breton, mais d’origine latine
celt. mot directement emprunté au celtique, mais d’origine latine
esp. mot directement emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
germ. mot directement emprunté au germanique, mais d’origine latine
it. mot directement emprunté à l’italien, mais d’origine latine
occ. mot directement emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
piém. mot directement emprunté au piémontais, mais d’origine latine
port. mot directement emprunté au portugais, mais d’origine latine
prov. mot directement emprunté au provençal, mais d’origine latine

< alld. mot emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
< als. mot emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
< angl. mot emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
< ara. mot emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
< bre. mot emprunté au breton, mais d’origine latine
< celt. mot emprunté au celtique, mais d’origine latine
< esp. mot emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
< germ. mot emprunté au germanique, mais d’origine latine
< it. mot emprunté à l’italien, mais d’origine latine
< occ. mot emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
< piém. mot emprunté au piémontais, mais d’origine latine
< port. mot emprunté au portugais, mais d’origine latine
< prov. mot emprunté au provençal, mais d’origine latine
i.-e. indo-européen
arg. argot
arc. archaïque