La Chair des mots

VENT

Poésie

Sur le vantail la chouette
Atteste que vous rêviez

Louis Aragon, Le Nouveau Crève-coeur, Libération

Étymologie

Vent < lat. ventus = le vent < rac. i.-e. *H2w-eH1-n- (ven- en lat.) qui signifie souffler. En sanscrit, vata désigne le vent et la racine va signifie souffler.

Domaines

La faune et la flore : brise-vent, engoulevent, plein-vent, ventileuse, ventis
Le corps : évent, vol-au-vent
L’habitat : abrivent
Le travail manuel : bielle (< esp.), contrevent, coupe-vent, évent, éventail, éventaire, moulin-à-vent, paravent (< it.), tourne-vent, vantail, ventage (arc.), ventail, ventaille, venté, venteau, venter, venteux, ventilateur, ventilation, ventiler, ventouse (< it.)
La communication : éventé, éventer
La temporalité : ventôse
La physique : évent
La médecine : ventouse (< it.)

Commentaire

"Le vent qui vient à travers la montagne me rendra fou", chante Brassens dans Gastibelza. Il peut aussi faire tourner les pales des moulins et des éoliennes. Mais les éoliennes à leur tour rendent fous les adversaires des énergies renouvelables… Si la ventouse est étymologiquement une cucurbitacée pleine de vent (ventosa cucurbita), le vol-au-vent est une croûte ronde en pâte feuilletée si légère qu’elle pourrait - presque - s’envoler… Le terme engoulevent, quant à lui, a d’abord désigné un homme qui boit beaucoup, qui a toujours le gosier ouvert, avant de désigner l’oiseau qui vole le bec ouvert. Un adepte du ventage, et non du vintage, pratique le nettoyage des grains à l’aide du vent, voire d’un van. Le ventage est alors un vannage.
Par ailleurs, il ne faut pas confondre le ventail (appelé aussi la ventaille) qui renvoie à la partie de la visière des casques clos par laquelle passe l’air, et le vantail, à l’orthographe aberrante, synonyme de battant, qui désigne un panneau plein pivotant sur l’un de ses bords. Le venteau est une ouverture munie de soupapes par lesquelles l’air pénètre dans une soufflerie. L’évent désigne, entre autres, la narine des cétacés, tandis que l’éventaire renvoie à l’étalage de marchandises à tout vent, à l’extérieur d’un magasin. Reste le mot bielle qui semble (CNRTL et Jacqueline Picoche) dériver du castillan bielda, la fourche pour venter le blé, à partir du lat. ventilare. Le terme aurait commencé par désigner la bielle du tarare, servant justement à venter le blé, puis n’importe quelle tige métallique reliant deux éléments en mouvement, l’un des deux au moins étant circulaire.

Complément

Vient du sanscrit : le nirvana.

Masquer les abréviations

Afficher les abréviations

Abréviations et conventions concernant la langue :

abr. abréviation
adj. adjectif
adv. adverbe
a. fr. ancien français
c.-à-d. c’est-à-dire
cf. confer
ex. exemple
fam. familier
fém. féminin
hyb. hybride
id. idem, pareillement
loc. locution
masc. masculin
neut. neutre
part. participe
p.-ê. peut-être
plur. pluriel
pop. populaire
préf. préfixe
prép. préposition
pron. pronom
rac. racine
sing. singulier
subst. substantif
suff. suffixe
vb verbe


Abréviations et conventions concernant le latin :

bas lat. bas latin (à partir du IIIe siècle de notre ère)
lat. latin classique
lat. ecclés. latin ecclésiastique (langue des auteurs chrétiens à partir de la fin de l’Empire)
lat. imp. latin impérial (à partir de la fin du 1er siècle de notre ère)
lat. méd. latin médiéval (à partir du VIIe siècle de notre ère, langue écrite)
lat. pop. latin populaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
lat. vulg. latin vulgaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
grom gallo-roman = latin parlé au Moyen Âge
lat. bot. latin des botanistes


Abréviations et conventions concernant les autres langues :

alld. mot directement emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
als. mot directement emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
angl. mot directement emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
ara. mot directement emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
bre. mot directement emprunté au breton, mais d’origine latine
celt. mot directement emprunté au celtique, mais d’origine latine
esp. mot directement emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
germ. mot directement emprunté au germanique, mais d’origine latine
it. mot directement emprunté à l’italien, mais d’origine latine
occ. mot directement emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
piém. mot directement emprunté au piémontais, mais d’origine latine
port. mot directement emprunté au portugais, mais d’origine latine
prov. mot directement emprunté au provençal, mais d’origine latine

< alld. mot emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
< als. mot emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
< angl. mot emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
< ara. mot emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
< bre. mot emprunté au breton, mais d’origine latine
< celt. mot emprunté au celtique, mais d’origine latine
< esp. mot emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
< germ. mot emprunté au germanique, mais d’origine latine
< it. mot emprunté à l’italien, mais d’origine latine
< occ. mot emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
< piém. mot emprunté au piémontais, mais d’origine latine
< port. mot emprunté au portugais, mais d’origine latine
< prov. mot emprunté au provençal, mais d’origine latine
i.-e. indo-européen
arg. argot
arc. archaïque