La Chair des mots

VENIN

Poésie

Aux champs, la nuit est vénérable,
Le jour rit d’un rire enfantin.

Victor Hugo, Chansons des rues et des bois, Le poète bat aux champs

Étymologie

Venin < lat. vulg. venimen < lat. venenum = toute espèce de drogue, le poison, le breuvage magique < rac. i.-e. *wen- qui signifie désirer

Domaines

Les quatre éléments : Vénus, vénusien
La faune et la flore : cheveu-de-Vénus, vénéricarde (hyb.), vénus
Le corps : vénusté
Les sentiments : envenimé, envenimer, revanchard, revanche, revancher, vénérable, vénération, vénérer, véniel, venimeux, vindicatif, vindicte
La temporalité : vendredi
La spiritualité : véniel, Vénus
La politique : revanchisme
La justice : revendicateur, revendicatif, revendication, revendiquer, saisie-revendication, vendetta, vengeance, venger, vengeresse, vengeur
La médecine : antivenimeux, désenvenimer, envenimation, envenimé, envenimement, envenimer, vénéneux, vénérien, venimeux

Commentaire

Le premier sens de la rac. renvoie au désir, au breuvage magique susceptible de favoriser l’amour. On reconnaît là Vénus, la vénusté, et la vénus, mollusque bivalve souvent assimilé à la coquille Saint-Jacques, symbole de la fertilité et du bonheur, associé au culte de Vénus et immortalisé par Botticelli qui se servit d’une coquille en guise de nef dans sa Naissance de Vénus. On peut ajouter la vénéricarde, autre mollusque bivalve à coquille en forme de cœur, le cheveu-de-Vénus, autrement et plus prosaïquement appelé adiantum, et le mot vendredi, jour consacré à Vénus. Dès l’antiquité, le terme vénus a aussi été utilisé comme synonyme d’amour charnel, d’où vénérien. Cet amour pousse à la bienveillance, d’où véniel. Sur le rad. de Vénus est encore construit le verbe vénérer. Et Vénus a également donné son nom à la planète appelée aussi "étoile du berger", et associée à l’adj. vénusien.
Et comme tout est dans la dose, le breuvage magique peut aussi avoir des effets funestes, d’où la sous-fam. de venin. Le rad. de venin semble bien être présent (Littré) dans la sous-fam. de vengeance, vindicatio en lat., à partir de vindicere. La vengeance est l’expression (-dicere) d’un désir (vin-), alors que le jugement, étymologiquement, est l’expression de la justice. Dans cette sous-fam. se rencontrent des termes comme venger, la vendetta, la vindicte, la revanche, revendiquer, etc.

Masquer les abréviations

Afficher les abréviations

Abréviations et conventions concernant la langue :

abr. abréviation
adj. adjectif
adv. adverbe
a. fr. ancien français
c.-à-d. c’est-à-dire
cf. confer
ex. exemple
fam. familier
fém. féminin
hyb. hybride
id. idem, pareillement
loc. locution
masc. masculin
neut. neutre
part. participe
p.-ê. peut-être
plur. pluriel
pop. populaire
préf. préfixe
prép. préposition
pron. pronom
rac. racine
sing. singulier
subst. substantif
suff. suffixe
vb verbe


Abréviations et conventions concernant le latin :

bas lat. bas latin (à partir du IIIe siècle de notre ère)
lat. latin classique
lat. ecclés. latin ecclésiastique (langue des auteurs chrétiens à partir de la fin de l’Empire)
lat. imp. latin impérial (à partir de la fin du 1er siècle de notre ère)
lat. méd. latin médiéval (à partir du VIIe siècle de notre ère, langue écrite)
lat. pop. latin populaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
lat. vulg. latin vulgaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
grom gallo-roman = latin parlé au Moyen Âge
lat. bot. latin des botanistes


Abréviations et conventions concernant les autres langues :

alld. mot directement emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
als. mot directement emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
angl. mot directement emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
ara. mot directement emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
bre. mot directement emprunté au breton, mais d’origine latine
celt. mot directement emprunté au celtique, mais d’origine latine
esp. mot directement emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
germ. mot directement emprunté au germanique, mais d’origine latine
it. mot directement emprunté à l’italien, mais d’origine latine
occ. mot directement emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
piém. mot directement emprunté au piémontais, mais d’origine latine
port. mot directement emprunté au portugais, mais d’origine latine
prov. mot directement emprunté au provençal, mais d’origine latine

< alld. mot emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
< als. mot emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
< angl. mot emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
< ara. mot emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
< bre. mot emprunté au breton, mais d’origine latine
< celt. mot emprunté au celtique, mais d’origine latine
< esp. mot emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
< germ. mot emprunté au germanique, mais d’origine latine
< it. mot emprunté à l’italien, mais d’origine latine
< occ. mot emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
< piém. mot emprunté au piémontais, mais d’origine latine
< port. mot emprunté au portugais, mais d’origine latine
< prov. mot emprunté au provençal, mais d’origine latine
i.-e. indo-européen
arg. argot
arc. archaïque