La Chair des mots

VALEUR

Poésie

Marquise, si mon visage
A quelques traits un peu vieux,
Souvenez-vous qu’à mon âge
Vous ne vaudrez guère mieux.

Pierre Corneille, Stances

Étymologie

Valeur < lat. valor = la valeur < valere = être fort, vigoureux, puissant, s’établir, régner, se bien porter. En sanscrit, bala désigne la force physique.

Domaines

La faune et la flore : orvale, valérianacée, valériane, valérianelle
Le corps : validation, valide, validement, valider
Le travail manuel : polyvalence (hyb.), polyvalent (hyb.)
Les sentiments : ambivalence, ambivalent, dévalorisant, dévalorisation, dévaloriser, faire-valoir, revaloir, vaillamment, vaillance, vaillant, valeureusement, valeureux, valorisant, valorisation, valoriser, vaurien
La temporalité : validité
Le travail intellectuel : ambivalence, ambivalent, bivalence, bivalent, équivalence, équivalent, équivaloir, évaluable, évaluateur, évaluatif, évaluation, évaluer, inévaluable, polyvalente (hyb.), prévaloir, trivalent, validation, valide, validement, valider
La physique : bivalence, bivalent, monovalent (hyb.), polyvalence (hyb.), polyvalent (hyb.), univalent, valence
L’économie : à-valoir, contre-valeur, dévalorisant, dévalorisation, dévaloriser, dévaluation, dévaluer, évaluable, évaluateur, évaluatif, évaluation, évaluer, inévaluable, moins-value, plus-value, réévaluation, réévaluer, revalorisation, revaloriser, sous-évaluation, sous-évaluer, surévaluation, surévaluer, valable, valoir, valorisant, valorisation, valoriser
La justice : invalidation, invalider, invalidité, valable, valablement, validation, valide, validement, valider, validité
La médecine : convalescence, convalescent, invalidant, invalide, invalidité, prévalence, valence, valétudinaire
Les loisirs : valideuse
Divers : Valentin, Valentine, Valère, Valérie, Valéry

Commentaire

L’idée première est celle d’être physiquement fort. On la retrouve dans la convalescence, l’invalidité, la vaillance, valide, valétudinaire. La force physique devient force psychique dans des termes comme dévalorisant, l’ambivalence, prévaloir, valorisant, et sans doute les prénoms construits sur cette rac. L’adj. valeureux renvoie autant au physique qu’au psychique et sert de transition. La valence, quand il ne s’agit pas d’une orange originaire de Valence, en Espagne, ni de chimie, correspond à l’attirance ou à la répulsion qu’un individu éprouve pour un objet. La bivalence renvoie à ce qui a deux rôles, deux fonctions, en particulier en logique où seules alors les valeurs "vrai" et "faux" sont reconnues. Les termes monovalent, polyvalent, univalent, trivalent, équivalent sont des variations sur cette idée de valeur.
La prévalence renvoie, en médecine, au rapport du nombre de cas d’une maladie à l’effectif d’une population. Cette même idée de valeur se retrouve dans des contextes financiers, avec dévaloriser, dévaluer, revaloriser, valable, surévaluer, valoir, la valorisation, valoriser, la plus-value, évaluer, revaloir, l’orvale (autrement nommée sauge sclarée ou toute-bonne, c’est une plante au parfum envoûtant, qui, étymologiquement parlant, vaut de l’or). Plusieurs des termes qui précèdent, comme valoriser, revaloir, ont des emplois qui échappent au domaine financier. On bascule dans la morale avec le vaurien, et dans le juridique avec valider. La valériane, quant à elle, doit son nom à son origine géographique, à savoir la Valeria, province romaine de la Pannonie, région située à peu près à l’emplacement actuel de la Hongrie, où cette plante était très répandue. Et le mot valérianelle désigne la mâche, elle aussi de la famille des valérianacées.

Masquer les abréviations

Afficher les abréviations

Abréviations et conventions concernant la langue :

abr. abréviation
adj. adjectif
adv. adverbe
a. fr. ancien français
c.-à-d. c’est-à-dire
cf. confer
ex. exemple
fam. familier
fém. féminin
hyb. hybride
id. idem, pareillement
loc. locution
masc. masculin
neut. neutre
part. participe
p.-ê. peut-être
plur. pluriel
pop. populaire
préf. préfixe
prép. préposition
pron. pronom
rac. racine
sing. singulier
subst. substantif
suff. suffixe
vb verbe


Abréviations et conventions concernant le latin :

bas lat. bas latin (à partir du IIIe siècle de notre ère)
lat. latin classique
lat. ecclés. latin ecclésiastique (langue des auteurs chrétiens à partir de la fin de l’Empire)
lat. imp. latin impérial (à partir de la fin du 1er siècle de notre ère)
lat. méd. latin médiéval (à partir du VIIe siècle de notre ère, langue écrite)
lat. pop. latin populaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
lat. vulg. latin vulgaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
grom gallo-roman = latin parlé au Moyen Âge
lat. bot. latin des botanistes


Abréviations et conventions concernant les autres langues :

alld. mot directement emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
als. mot directement emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
angl. mot directement emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
ara. mot directement emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
bre. mot directement emprunté au breton, mais d’origine latine
celt. mot directement emprunté au celtique, mais d’origine latine
esp. mot directement emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
germ. mot directement emprunté au germanique, mais d’origine latine
it. mot directement emprunté à l’italien, mais d’origine latine
occ. mot directement emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
piém. mot directement emprunté au piémontais, mais d’origine latine
port. mot directement emprunté au portugais, mais d’origine latine
prov. mot directement emprunté au provençal, mais d’origine latine

< alld. mot emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
< als. mot emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
< angl. mot emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
< ara. mot emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
< bre. mot emprunté au breton, mais d’origine latine
< celt. mot emprunté au celtique, mais d’origine latine
< esp. mot emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
< germ. mot emprunté au germanique, mais d’origine latine
< it. mot emprunté à l’italien, mais d’origine latine
< occ. mot emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
< piém. mot emprunté au piémontais, mais d’origine latine
< port. mot emprunté au portugais, mais d’origine latine
< prov. mot emprunté au provençal, mais d’origine latine
i.-e. indo-européen
arg. argot
arc. archaïque