La Chair des mots

TERME

Poésie

Alors, pendant qu’ils prennent
Des bains interminables
On cherche à mieux savoir
Qui sont ces va-nu-pieds

Jean Guidoni, Allée des coquelicots

Étymologie

Terme < lat. terminus = la borne, la limite, le terme, la fin U termen = la borne

Domaines

Les quatre éléments : terminateur, tertre
Les sentiments : atermoiement, atermoyer, déterminé, exterminateur, extermination, exterminer, indétermination, indéterminé
La communication : déterminant, déterminatif, terminaison, terminisme, terminologie (hyb.), terminologique (hyb.), terminologue (hyb.)
La spatialité : terminus (lat.)
La temporalité : interminable, interminablement, terminaison, terminal, terminer
Le travail intellectuel : déterminable, déterminant, détermination, déterminer, déterminisme (< all.), déterministe, indéterminable, indéterminé, indéterminisme, prédétermination, prédéterminer, prédéterminisme, surdéterminant, surdétermination, surdéterminer, terminisme
La politique : autodétermination (hyb.), autodéterminer (hyb.)

Commentaire

De l’idée initiale de borne, dans l’espace puis dans le temps, il reste l’adj. interminable (en parlant d’un parcours, d’une tâche), prédéterminer, la terminaison, le terminus, atermoyer (vendre à terme, puis remettre à plus tard, chercher à gagner du temps), exterminer (faire passer de l’autre côté de la frontière, bannir, expulser, chasser, détruire, dévaster), le tertre (petite élévation de terrain pouvant servir de repère pour déterminer une limite, à partir du sens lat. de borne).
De l’idée de borne, on passe aisément à celle d’objectif à atteindre, avec l’autodétermination, la détermination, déterminé. Cet objectif est souvent défini à travers un discours, un langage, d’où le terme (comme synonyme de mot, et non plus de borne), déterminer, le déterminisme (qui considère qu’il y a des rapports de cause à effet entre les phénomènes physiques et les actes, philosophie définie par Leibniz, et tournée en ridicule par Voltaire dans Candide.), le terminisme ("doctrine philosophique, dit Larousse, selon laquelle le concept n’est qu’un nom et n’existent effectivement que les individus auxquels renvoient les noms").

Masquer les abréviations

Afficher les abréviations

Abréviations et conventions concernant la langue :

abr. abréviation
adj. adjectif
adv. adverbe
a. fr. ancien français
c.-à-d. c’est-à-dire
cf. confer
ex. exemple
fam. familier
fém. féminin
hyb. hybride
id. idem, pareillement
loc. locution
masc. masculin
neut. neutre
part. participe
p.-ê. peut-être
plur. pluriel
pop. populaire
préf. préfixe
prép. préposition
pron. pronom
rac. racine
sing. singulier
subst. substantif
suff. suffixe
vb verbe


Abréviations et conventions concernant le latin :

bas lat. bas latin (à partir du IIIe siècle de notre ère)
lat. latin classique
lat. ecclés. latin ecclésiastique (langue des auteurs chrétiens à partir de la fin de l’Empire)
lat. imp. latin impérial (à partir de la fin du 1er siècle de notre ère)
lat. méd. latin médiéval (à partir du VIIe siècle de notre ère, langue écrite)
lat. pop. latin populaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
lat. vulg. latin vulgaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
grom gallo-roman = latin parlé au Moyen Âge
lat. bot. latin des botanistes


Abréviations et conventions concernant les autres langues :

alld. mot directement emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
als. mot directement emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
angl. mot directement emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
ara. mot directement emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
bre. mot directement emprunté au breton, mais d’origine latine
celt. mot directement emprunté au celtique, mais d’origine latine
esp. mot directement emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
germ. mot directement emprunté au germanique, mais d’origine latine
it. mot directement emprunté à l’italien, mais d’origine latine
occ. mot directement emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
piém. mot directement emprunté au piémontais, mais d’origine latine
port. mot directement emprunté au portugais, mais d’origine latine
prov. mot directement emprunté au provençal, mais d’origine latine

< alld. mot emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
< als. mot emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
< angl. mot emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
< ara. mot emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
< bre. mot emprunté au breton, mais d’origine latine
< celt. mot emprunté au celtique, mais d’origine latine
< esp. mot emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
< germ. mot emprunté au germanique, mais d’origine latine
< it. mot emprunté à l’italien, mais d’origine latine
< occ. mot emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
< piém. mot emprunté au piémontais, mais d’origine latine
< port. mot emprunté au portugais, mais d’origine latine
< prov. mot emprunté au provençal, mais d’origine latine
i.-e. indo-européen
arg. argot
arc. archaïque