La Chair des mots

SOLUBLE

Poésie

Là-bas, la chute d'eau, de mille plis ridée,
Brille, comme dans l'ombre un manteau de satin
Sur l'horizon lugubre apparaît le matin,
Face rose qui rit avec des dents de perles/p>

Victor Hugo, Les Châtiments, Aube

Étymologie

Soluble < bas lat. solubilis = qui se désagrège < solvere = délier, dénouer, détacher, délivrer, désagréger, dissoudre < se- + luere = délier, payer, acquitter, subir un châtiment, racheter, expier.
De son côté, lugubre < lugubris = qui provoque le deuil, désastreux, en deuil, plaintif < lugere = se lamenter, pleurer, être en deuil U rad. sanscrit ruj = blesser, affliger, et rauga = la maladie.

Domaines

Le travail manuel : aérosol (< ang.), luxe, luxueusement, luxueux, luxuriance, luxuriant
Les sentiments : dissolu, indissolubilité, indissoluble, indissolublement, irrésolu, irrésolution, lugubre, lugubrement, luxure, luxurieux, résolu, résolument
La spiritualité : absolution, absoudre, absous, absoute
Le travail intellectuel : absolu, absoluité, absolument, résolu, résolution, résolvante, résoudre, solution, solutionner
La physique : dissolution, dissolvant, dissoudre, dissous, hydrosoluble (hyb.), insolubiliser, insolubilité, insoluble, liposoluble (hyb.), solubilisation, solubiliser, solubilité, soluté, solution, solvant, solvatation, solvate
La politique : absolutisme, absolutiste, dissolution, dissoudre, résolution
L’économie : insolvabilité, insolvable, luxe, luxueusement, luxueux, solvabilité, solvable, soulte
La justice : absolutoire, absoudre, absous, dissolution, résoluble, résolution, résolutoire, soulte
La médecine : luxation, luxer, résolutif, résoudre

Commentaire

L’idée première de (se) désagréger, de (se) dissoudre apparaît dans la dissolution, dissous, hydrosoluble, soluble et insoluble, la solution, le soluté, le solvant, même si certains emplois sont métaphoriques. Une vie dissolue est dissoute du point de vue de la morale. Elle n’a plus de base solide. L’adj. absolu signifie littéralement détaché de tout, indépendant, qui n’a besoin de rien d’autre, complet par soi-même. Absoudre, c’est délivrer, libérer, délier, par rapport à une fonction, une peine, un péché. Celui qui est solvable peut se libérer de sa dette, la payer, la dissoudre comme avec un solvant. La soulte est une somme d’argent qui, dans un partage ou un échange, compense l’inégalité de valeur des lots ou des biens échangés. Elle dissout l’inégalité initiale. Ce terme soulte est directement hérité du sens de payer qu’avait en anc. fr. soudre. Résoudre un problème, c’est le désagréger, le décomposer, donc le dissoudre.
La résolution est l’art de venir à bout des difficultés en les désagrégeant, en math comme ailleurs. Celui qui est irrésolu en est incapable. Par ailleurs, un membre luxé est déboîté, démis, disloqué, de travers. Le subst. luxe a d’abord désigné, dans le vocabulaire agricole, ce qui pousse de travers, puis ce qui pousse avec excès, puis l’excès (dans un monde où la notion d’excès est perçue comme une faute, comme elle l’était déjà en Grèce, alors que l’idéal humain était fait de modération), puis la luxuriance, la splendeur, le faste, la débauche. Les différents sens se structurent entre deux perceptions opposées du luxe, l’une méliorative et l’autre dépréciative. Pour finir, lugubre évoque ce qui désagrège, c’est-à-dire la mort, ou ce qui afflige l’entourage du défunt, c’est-à-dire le deuil. Les manifestations violentes du deuil s’accompagnaient dans l’antiquité de blessures (poitrine lacérée, cheveux arrachés… ).

Complément

Viennent du grec des mots comme l’analyse, la paralysie, analytique, analyser, la psychanalyse, la catalyse, le catalyseur, la dialyse, paralyser.

Masquer les abréviations

Afficher les abréviations

Abréviations et conventions concernant la langue :

abr. abréviation
adj. adjectif
adv. adverbe
a. fr. ancien français
c.-à-d. c’est-à-dire
cf. confer
ex. exemple
fam. familier
fém. féminin
hyb. hybride
id. idem, pareillement
loc. locution
masc. masculin
neut. neutre
part. participe
p.-ê. peut-être
plur. pluriel
pop. populaire
préf. préfixe
prép. préposition
pron. pronom
rac. racine
sing. singulier
subst. substantif
suff. suffixe
vb verbe


Abréviations et conventions concernant le latin :

bas lat. bas latin (à partir du IIIe siècle de notre ère)
lat. latin classique
lat. ecclés. latin ecclésiastique (langue des auteurs chrétiens à partir de la fin de l’Empire)
lat. imp. latin impérial (à partir de la fin du 1er siècle de notre ère)
lat. méd. latin médiéval (à partir du VIIe siècle de notre ère, langue écrite)
lat. pop. latin populaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
lat. vulg. latin vulgaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
grom gallo-roman = latin parlé au Moyen Âge
lat. bot. latin des botanistes


Abréviations et conventions concernant les autres langues :

alld. mot directement emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
als. mot directement emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
angl. mot directement emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
ara. mot directement emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
bre. mot directement emprunté au breton, mais d’origine latine
celt. mot directement emprunté au celtique, mais d’origine latine
esp. mot directement emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
germ. mot directement emprunté au germanique, mais d’origine latine
it. mot directement emprunté à l’italien, mais d’origine latine
occ. mot directement emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
piém. mot directement emprunté au piémontais, mais d’origine latine
port. mot directement emprunté au portugais, mais d’origine latine
prov. mot directement emprunté au provençal, mais d’origine latine

< alld. mot emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
< als. mot emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
< angl. mot emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
< ara. mot emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
< bre. mot emprunté au breton, mais d’origine latine
< celt. mot emprunté au celtique, mais d’origine latine
< esp. mot emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
< germ. mot emprunté au germanique, mais d’origine latine
< it. mot emprunté à l’italien, mais d’origine latine
< occ. mot emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
< piém. mot emprunté au piémontais, mais d’origine latine
< port. mot emprunté au portugais, mais d’origine latine
< prov. mot emprunté au provençal, mais d’origine latine
i.-e. indo-européen
arg. argot
arc. archaïque