La Chair des mots

SEL

Poésie

Des spaghettis, d’la sauce tomate
Dans la banlieue nord de Dijon
J’ai choisi la voie diplomate
Qui m’a évité la prison

Renan Luce, Repenti

Étymologie

Sel < lat. sal = le sel < rac. i.-e. *sH2-l-s- / *seH2-l-s- (sals- / sels-) qui désigne le sel

Domaines

Les quatre éléments : marais salant, pré-salé, salant, salin, saucée
La faune et la flore : laurier-sauce, salicorne
Le corps : salade (< it.), saladier (< it.), salaison, salami (it.), salmigondis, salmis, sauce, saucé, saucer, saucier, saucière, saucisse, saucisson (< it.), saucissonner, saupiquet
Le travail manuel : dessalage, dessalement, dessaler, dessalure, gâte-sauce, resaler, salage, salaison, salaisonnerie, salant, salé, saler, saleron, saleur, salicole, saliculture, salière, salifère, salifiable, salification, salifier, salignon, salin, salinage, saline, salinier, salinité, saloir, salpêtrage, salpêtrier, salure, saucissonnage, saucissonné, saucissonner, saumâtre, saumoduc, saumurage, saumure, saumurer, saunage, saunaison, sauner, saunier, saunière, saupoudrage, saupoudrer, saupoudreuse, sulfosel
Les sentiments : saumâtre
La communication : dessaler, salmigondis
La spatialité : Salpêtrière
La temporalité : saunage, saunaison
Le travail intellectuel : saugrenu
La physique : salpêtre, salpêtré, salpêtrer, salpêtrière
L’économie : salaire, salarial, salariat, salarié, salarier

Commentaire

Quand la gabelle n’existe plus, le sel, au sens premier, perd de sa valeur, ce qui ne l’empêche pas de rester très présent, de dessaler à la salaison, de salant à salin, de la salière au saloir. Très proches encore du sens premier, on trouve la salade (mets dans lequel on a mis du sel), le salaire (étymologiquement la ration de sel d’un soldat ou d’un magistrat, la solde pour acheter du sel, les émoluments, le traitement, le salaire), le salami (de l’it. salame, les salaisons, la viande salée, le saucisson de porc salé et séché), saupoudrer (couvrir de sel fin). On trouve aussi dans la famille la salicorne (plante qui croît généralement au bord de la mer et dont on tire la soude, littéralement la plante salée en forme de corne), le salignon (pain de sel extrait d’une fontaine salée), le salmigondis, abrégé en salmis (mélange confus et disparate, mot à mot plat assaisonné de sel, avec le verbe condir qui signifiait assaisonner en anc. fr.).
On trouve encore le salpêtre (mot à mot la pierre de sel), la sauce (préparation liquide salée), le saucisson et la saucisse (à manger cru ou à cuire, mais avec une dose de sel étymologiquement obligatoire), saugrenu (assaisonné de sel en grain, donc de gros sel, en parlant d’un discours d’abord plaisant, amusant, puis, parce que trop salé, absurde, ridicule), la saumure (le terme est construit sur sau- qui désigne le sel, et -mure qui vient du lat. muria qui désigne la saumure, à partir d’un mot grec qui veut dire le liquide salé), le saumoduc (conduite transportant la saumure), saumâtre (étymologiquement, se dit d’un mélange, salmacidus en lat., d’eau douce et d’eau de mer), le saunage (d’abord époque où l’on récolte le sel des marais salants, puis élaboration du sel, puis vente du sel), le saupiquet (littéralement la sauce piquante, ou piquée de sel, ce qui est pléonastique puisque le mot sauce inclut déjà la rac. de sel).
Pour finir, le sulfosel est un sel contenant du soufre, très peu utilisé en cuisine, et le mot saucée reprend de la sauce l’image du liquide mais pas celle du sel.
Requiem pour un métier d’autrefois : le salpêtrier "recueillait le salpêtre -le << nitre >> de jadis - destiné à la fabrication des poudres explosives". (Gérard Boutet, La France en héritage, Perrin, 2007).

Complément

Viennent du grec des mots comme halieutique, l’halographie, l’halogène, l’halogénation, halophyte, halophile.

Masquer les abréviations

Afficher les abréviations

Abréviations et conventions concernant la langue :

abr. abréviation
adj. adjectif
adv. adverbe
a. fr. ancien français
c.-à-d. c’est-à-dire
cf. confer
ex. exemple
fam. familier
fém. féminin
hyb. hybride
id. idem, pareillement
loc. locution
masc. masculin
neut. neutre
part. participe
p.-ê. peut-être
plur. pluriel
pop. populaire
préf. préfixe
prép. préposition
pron. pronom
rac. racine
sing. singulier
subst. substantif
suff. suffixe
vb verbe


Abréviations et conventions concernant le latin :

bas lat. bas latin (à partir du IIIe siècle de notre ère)
lat. latin classique
lat. ecclés. latin ecclésiastique (langue des auteurs chrétiens à partir de la fin de l’Empire)
lat. imp. latin impérial (à partir de la fin du 1er siècle de notre ère)
lat. méd. latin médiéval (à partir du VIIe siècle de notre ère, langue écrite)
lat. pop. latin populaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
lat. vulg. latin vulgaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
grom gallo-roman = latin parlé au Moyen Âge
lat. bot. latin des botanistes


Abréviations et conventions concernant les autres langues :

alld. mot directement emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
als. mot directement emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
angl. mot directement emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
ara. mot directement emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
bre. mot directement emprunté au breton, mais d’origine latine
celt. mot directement emprunté au celtique, mais d’origine latine
esp. mot directement emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
germ. mot directement emprunté au germanique, mais d’origine latine
it. mot directement emprunté à l’italien, mais d’origine latine
occ. mot directement emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
piém. mot directement emprunté au piémontais, mais d’origine latine
port. mot directement emprunté au portugais, mais d’origine latine
prov. mot directement emprunté au provençal, mais d’origine latine

< alld. mot emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
< als. mot emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
< angl. mot emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
< ara. mot emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
< bre. mot emprunté au breton, mais d’origine latine
< celt. mot emprunté au celtique, mais d’origine latine
< esp. mot emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
< germ. mot emprunté au germanique, mais d’origine latine
< it. mot emprunté à l’italien, mais d’origine latine
< occ. mot emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
< piém. mot emprunté au piémontais, mais d’origine latine
< port. mot emprunté au portugais, mais d’origine latine
< prov. mot emprunté au provençal, mais d’origine latine
i.-e. indo-européen
arg. argot
arc. archaïque