La Chair des mots

SCIENCE

Poésie

L’unique but de la science
C’est d’être immensément joyeux.

Victor Hugo, Chansons des rues et des bois, Post-scriptum des rêves

Étymologie

Science < lat. scientia = la science < scire = savoir < rac. i.-e. *sk-ey-d-. Le rad. sanscrit ki- signifie savoir, et semble (Littré) provenir de chid, pour skid, avec l’idée de fendre (en lat. scindere). On passe donc de fendre à séparer, distinguer, discerner, savoir.)
De son côté, esquille < lat. schidia (le plus souvent au plur.) = le fragment (d’os) < grec skhiza = le morceau de bois fendu ou taillé, le fragment.
Par ailleurs, scission < lat. scissio = la coupure, la division < scindere = déchirer, fendre, trancher, couper.

Domaines

La faune et la flore : scissipare, scissiparité
Le corps : esquille, scissure
Le travail manuel : scinder, scissile
Les arts : science-fiction
Le travail intellectuel : abscisse, antiscientifique, biosciences (hyb.), consciemment, conscience, consciencieusement, consciencieux, conscient, conscientisation, conscientiser, escient, inconsciemment, inconscience, inconscient, neurosciences (hyb.), omniscience, omniscient, préconscient, prescience, prescient, sciemment, science-fiction, scientificité, scientifique, scientifiquement, scientisme, scientiste, subconscience, subconscient
La politique : plébiscitaire, plébiscite, plébisciter, scission, scissionniste
La justice : rescindable, rescindant, rescinder, rescision, rescisoire

Commentaire

Le sens premier de la famille, très concret, c’est fendre, couper en deux. On le retrouve dans scinder, scissile, scissipare, la scissiparité (mode de division des êtres unicellulaires) et la scissure qui désigne une fente naturelle à la surface de certains organes, comme le poumon, le foie, le cerveau. Le résultat de l’action de fendre, c’est la séparation, notion qu’on retrouve dans la scission, (le) scissionniste, l’abscisse (en mathématique, c’est la ligne coupée, horizontale, par une droite, par opposition à l’ordonnée), et la sous-fam. de rescinder, en droit, qui désigne une annulation d’un acte pour cause de lésion, c’est-à-dire de préjudice éprouvé par l’une des parties dans un contrat ou un partage.
De la notion de séparation, on passe à celle de fragment dans l’esquille. On aborde alors le raisonnement dont l’étymologie nous dit qu’il fut, qu’il est d’abord binaire : la science tranche, sépare le vrai du faux, et contribue à faire progresser les connaissances par une permanente remise en cause des acquis antérieurs. Scientifiquement, avec Ptolémée, le soleil a, il y a bien longtemps, tourné autour de la terre. Scientifiquement, avec Copernic, la terre a ensuite tourné autour du soleil défini comme centre de l’univers. Etc., etc., etc. Et, comme disait Pascal, "le silence éternel des espaces infinis m’effraie". Ce mot science est polymorphe, de la conscience à l’inconscient qui n’est pas l’inconscience, de l’escient (qui est le discernement) à la prescience, de la science-fiction à l’omniscience et au subconscient. Et de l’idée de réflexion on passe à celle de décision. On rencontre alors des termes comme le plébiscite qui signifie la décision du peuple, et non pas la division du peuple…

Complément

Viennent du grec des mots comme le schisme, le schiste, la schizophrénie.
Vient du germ. : le ski.

Masquer les abréviations

Afficher les abréviations

Abréviations et conventions concernant la langue :

abr. abréviation
adj. adjectif
adv. adverbe
a. fr. ancien français
c.-à-d. c’est-à-dire
cf. confer
ex. exemple
fam. familier
fém. féminin
hyb. hybride
id. idem, pareillement
loc. locution
masc. masculin
neut. neutre
part. participe
p.-ê. peut-être
plur. pluriel
pop. populaire
préf. préfixe
prép. préposition
pron. pronom
rac. racine
sing. singulier
subst. substantif
suff. suffixe
vb verbe


Abréviations et conventions concernant le latin :

bas lat. bas latin (à partir du IIIe siècle de notre ère)
lat. latin classique
lat. ecclés. latin ecclésiastique (langue des auteurs chrétiens à partir de la fin de l’Empire)
lat. imp. latin impérial (à partir de la fin du 1er siècle de notre ère)
lat. méd. latin médiéval (à partir du VIIe siècle de notre ère, langue écrite)
lat. pop. latin populaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
lat. vulg. latin vulgaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
grom gallo-roman = latin parlé au Moyen Âge
lat. bot. latin des botanistes


Abréviations et conventions concernant les autres langues :

alld. mot directement emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
als. mot directement emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
angl. mot directement emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
ara. mot directement emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
bre. mot directement emprunté au breton, mais d’origine latine
celt. mot directement emprunté au celtique, mais d’origine latine
esp. mot directement emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
germ. mot directement emprunté au germanique, mais d’origine latine
it. mot directement emprunté à l’italien, mais d’origine latine
occ. mot directement emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
piém. mot directement emprunté au piémontais, mais d’origine latine
port. mot directement emprunté au portugais, mais d’origine latine
prov. mot directement emprunté au provençal, mais d’origine latine

< alld. mot emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
< als. mot emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
< angl. mot emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
< ara. mot emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
< bre. mot emprunté au breton, mais d’origine latine
< celt. mot emprunté au celtique, mais d’origine latine
< esp. mot emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
< germ. mot emprunté au germanique, mais d’origine latine
< it. mot emprunté à l’italien, mais d’origine latine
< occ. mot emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
< piém. mot emprunté au piémontais, mais d’origine latine
< port. mot emprunté au portugais, mais d’origine latine
< prov. mot emprunté au provençal, mais d’origine latine
i.-e. indo-européen
arg. argot
arc. archaïque