La Chair des mots

RÉEL

Poésie

J’ai tant rêvé de toi que tu perds ta réalité.
Est-il encore temps d’atteindre ce corps vivant
et de baiser sur cette bouche la naissance
de la voix qui m’est chère ?

Robert Desnos, À la mystérieuse, J’ai tant rêvé de toi

Étymologie

Réel < lat. pop. realis = réel < res = la chose, l’affaire < rac. i.-e. *reH1-y- (rey- > re- en lat.)

Domaines

La faune et la flore : républicain
Le travail manuel : irréalisable, irréalisé, irréalité, irréel, réalisable, réalisateur, réalisation, réaliser, réalité, réellement, rien
Les arts : hyperréalisme (hyb.), néoréalisme (hyb.), néoréaliste (hyb.), réalisateur, réaliser, réalisme, réaliste, surréalisme, surréaliste, surréel
Les sentiments : irréalisme, irréaliste, propre-à-rien, vaurien
La communication : rébus (lat.)
Le travail intellectuel : car, réaliser, réification, réifier
La politique : républicain, républicaniser, républicanisme, République, république
La médecine : déréalisation, déréaliser, déréel

Commentaire

Le réel peut bien évidemment être concret. C’est ce qu’illustre la plupart des mots. Il peut s’en éloigner un peu avec le rébus qui joue sur des représentations du réel concret. Le surréalisme n’est pas un hyperréalisme : il s’oppose au réalisme en se situant au-dessus, plus haut… Le réel rejoint presque le statut de concept avec la sous-fam. de république. La république, c’est la chose publique, c’est tout ce qui constitue une nation dans un système politique déterminé : les citoyens, le pays en tant que terre à défendre, les institutions, la culture, la langue… Quand on parle des institutions, le terme prend une majuscule. Pour finir, arrêtons-nous sur le mot "rien", qui signifie "quelque chose", qui ne devient négatif que lorsqu’il est accompagné de la négation "ne". C’est ainsi que "car" signifie étymologiquement "chose, raison pour laquelle" (à partir de quare en lat., où -re signifie la chose, et qua- laquelle). Qui a mieux parlé du rien que Raymond Devos ? "Rien ... ce n’est pas rien. La preuve c’est qu’on peut le soustraire. Exemple : Rien moins rien = moins que rien ! Si l’on peut trouver moins que rien c’est que rien vaut déjà quelque chose ! On peut acheter quelque chose avec rien ! En le multipliant Une fois rien ... c’est rien. Deux fois rien ... c’est pas beaucoup ! Mais trois fois rien ! ... Pour trois fois rien on peut déjà acheter quelque chose ! ... Et pour pas cher ! Maintenant si vous multipliez trois fois rien par trois fois rien : Rien multiplié par rien = rien. Trois multiplié par trois = neuf. Cela fait rien de neuf ! "

Masquer les abréviations

Afficher les abréviations

Abréviations et conventions concernant la langue :

abr. abréviation
adj. adjectif
adv. adverbe
a. fr. ancien français
c.-à-d. c’est-à-dire
cf. confer
ex. exemple
fam. familier
fém. féminin
hyb. hybride
id. idem, pareillement
loc. locution
masc. masculin
neut. neutre
part. participe
p.-ê. peut-être
plur. pluriel
pop. populaire
préf. préfixe
prép. préposition
pron. pronom
rac. racine
sing. singulier
subst. substantif
suff. suffixe
vb verbe


Abréviations et conventions concernant le latin :

bas lat. bas latin (à partir du IIIe siècle de notre ère)
lat. latin classique
lat. ecclés. latin ecclésiastique (langue des auteurs chrétiens à partir de la fin de l’Empire)
lat. imp. latin impérial (à partir de la fin du 1er siècle de notre ère)
lat. méd. latin médiéval (à partir du VIIe siècle de notre ère, langue écrite)
lat. pop. latin populaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
lat. vulg. latin vulgaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
grom gallo-roman = latin parlé au Moyen Âge
lat. bot. latin des botanistes


Abréviations et conventions concernant les autres langues :

alld. mot directement emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
als. mot directement emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
angl. mot directement emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
ara. mot directement emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
bre. mot directement emprunté au breton, mais d’origine latine
celt. mot directement emprunté au celtique, mais d’origine latine
esp. mot directement emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
germ. mot directement emprunté au germanique, mais d’origine latine
it. mot directement emprunté à l’italien, mais d’origine latine
occ. mot directement emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
piém. mot directement emprunté au piémontais, mais d’origine latine
port. mot directement emprunté au portugais, mais d’origine latine
prov. mot directement emprunté au provençal, mais d’origine latine

< alld. mot emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
< als. mot emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
< angl. mot emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
< ara. mot emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
< bre. mot emprunté au breton, mais d’origine latine
< celt. mot emprunté au celtique, mais d’origine latine
< esp. mot emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
< germ. mot emprunté au germanique, mais d’origine latine
< it. mot emprunté à l’italien, mais d’origine latine
< occ. mot emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
< piém. mot emprunté au piémontais, mais d’origine latine
< port. mot emprunté au portugais, mais d’origine latine
< prov. mot emprunté au provençal, mais d’origine latine
i.-e. indo-européen
arg. argot
arc. archaïque