La Chair des mots

PLEIN

Poésie

Et ils mouraient à pleine peur
Tout miséreux oui notre bon Maître
Couverts de prèles oui notre Monsieur

Jacques Brel, Jaurès

Étymologie

Plein < lat. plenus = plein, grosse (au fém., en parlant d’une femelle), rassasié, gros, complet < rac. i.-e. *pl-eH1- (*ple-) qui signifie "être plein"

Domaines

Les quatre éléments : plein-vent
Les groupes humains : engeance
Le corps : replet
Le travail manuel : accompli, accomplir, accomplissement, complément, complémentaire, complémentarité, complet, complètement, compléter, désemplir, emplir, emplissage, inaccompli, inaccomplissement, incomplet, incomplètement, manip (abr.), manipe (abr.), manipulateur, manipulation, manipuler, pleinement, remplir, remplissage, terre-plein, trop-plein
Les sentiments : incomplétude, manipulable, manipulateur, manipulation, manipuler, plénitude
La communication : accompli, complétif, compliment, complimenter, complimenteur, explétif, inaccompli, pluriel, plurivoque, plus-que-parfait
La spatialité : pluridimensionnel
La temporalité : plein-temps, pluriannuel
La spiritualité : complies, manipule
Le travail intellectuel : complétude, incomplétude, la plupart, nec plus ultra (lat.), plantureusement, plantureux, pluridisciplinaire, pluridisciplinarité, pluriel, plurivalent, plus (lat.), plusieurs, plutôt, surplus
La physique : plurivalent
La politique : plénier, plénipotentiaire, plenum (lat.), plural, pluralisme, pluraliste, pluralité, plurinominal, pluripartisme, suppléance, suppléant, suppléer, supplément, supplémentaire, supplémenter, supplétif
L’économie : plein-emploi, plein emploi, plus-value
La justice : supplétoire
La médecine : réplétif, réplétion
L’armée : manipule, supplétif, surplus

Commentaire

De plein à complet, la marge est étroite. Rares sont les termes qui méritent qu’on s’y arrête un instant. Les complies (completae horae) sont (étaient ? ) constituées par la dernière partie de l’office religieux. C’est l’heure qui complète l’office et sanctifie le repos de la nuit. Le terme est passé au plur. sous l’influence de vêpres. Le mot compliment a d’abord signifié l’abondance, puis le cadeau de cérémonie, puis les paroles élogieuses. Il y a perte progressive de sens. L’explication du terme engeance par le grom. adimplicare, tiré de adimplere, au sens de remplir jusqu’au bord, est contestée mais plausible. Le terme engeance renvoie à une idée de grand nombre, de race. Le manipule (mot à mot "la main pleine") a d’abord été (Ernout et Meillet) une poignée de tiges que le moissonneur prend dans la main gauche pour la couper avec la main droite", s’il est droitier, puis la gerbe, la botte, l’étendard, l’enseigne d’une compagnie, "parce que, disait-on, sous Romulus, c’était une botte de foin portée sur une pique." De là manipuler, au sens premier ou au sens figuré, manipulable, manipulation, manipulateur. Pour finir, l’adj. plantureux est construit sur l’anc. fr. plenté qui désigne l’abondance, avec un [a] fautif dû sans doute à l’influence de plante.

Complément

Viennent du grec des mots comme la pléthore, le pléonasme, la polygamie, polycopier, le polyakène, le polyamide, polyandre, la polyarchie, la polyarthrite, polychrome, la polyclinique, la polydipsie, le polyèdre, le polyester, le polyéthylène, polyglotte, le polygone, la polygynie, le polymorphisme, le polype, la polysémie, le polystyrène, polytechnique, le polythéisme.

Masquer les abréviations

Afficher les abréviations

Abréviations et conventions concernant la langue :

abr. abréviation
adj. adjectif
adv. adverbe
a. fr. ancien français
c.-à-d. c’est-à-dire
cf. confer
ex. exemple
fam. familier
fém. féminin
hyb. hybride
id. idem, pareillement
loc. locution
masc. masculin
neut. neutre
part. participe
p.-ê. peut-être
plur. pluriel
pop. populaire
préf. préfixe
prép. préposition
pron. pronom
rac. racine
sing. singulier
subst. substantif
suff. suffixe
vb verbe


Abréviations et conventions concernant le latin :

bas lat. bas latin (à partir du IIIe siècle de notre ère)
lat. latin classique
lat. ecclés. latin ecclésiastique (langue des auteurs chrétiens à partir de la fin de l’Empire)
lat. imp. latin impérial (à partir de la fin du 1er siècle de notre ère)
lat. méd. latin médiéval (à partir du VIIe siècle de notre ère, langue écrite)
lat. pop. latin populaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
lat. vulg. latin vulgaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
grom gallo-roman = latin parlé au Moyen Âge
lat. bot. latin des botanistes


Abréviations et conventions concernant les autres langues :

alld. mot directement emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
als. mot directement emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
angl. mot directement emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
ara. mot directement emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
bre. mot directement emprunté au breton, mais d’origine latine
celt. mot directement emprunté au celtique, mais d’origine latine
esp. mot directement emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
germ. mot directement emprunté au germanique, mais d’origine latine
it. mot directement emprunté à l’italien, mais d’origine latine
occ. mot directement emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
piém. mot directement emprunté au piémontais, mais d’origine latine
port. mot directement emprunté au portugais, mais d’origine latine
prov. mot directement emprunté au provençal, mais d’origine latine

< alld. mot emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
< als. mot emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
< angl. mot emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
< ara. mot emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
< bre. mot emprunté au breton, mais d’origine latine
< celt. mot emprunté au celtique, mais d’origine latine
< esp. mot emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
< germ. mot emprunté au germanique, mais d’origine latine
< it. mot emprunté à l’italien, mais d’origine latine
< occ. mot emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
< piém. mot emprunté au piémontais, mais d’origine latine
< port. mot emprunté au portugais, mais d’origine latine
< prov. mot emprunté au provençal, mais d’origine latine
i.-e. indo-européen
arg. argot
arc. archaïque