La Chair des mots

PIGEON

Poésie

Ce pigeon est aimé trois jours par sa pigeonne ;
Ca lui suffit, il sait que l’amour n’a qu’un temps.

Jean Richepin, Les Oiseaux de passage

Étymologie

Pigeon < lat. pipio = le jeune oiseau qui piaule, le pigeonneau, le pigeon < pipire = piauler < onomatopée

Domaines

La faune et la flore : cœur-de-pigeon, pépiement, pépier, piaf, piaillement, piailler, piaulement, piauler, pigeonne, pigeonneau, pigeonnier
Le corps : piaulement, piauler, pigeonnant
Le travail manuel : cure-pipe, pipe, pipe-line (ang.), pipeline (ang.), pipette, pipier
Les arts : pipeau
Les sentiments : pigeonner, pignouf, pipé, pipelet, pipelette, piper, piperie, pipeur
La physique : gorge-de-pigeon
L’armée : casse-pipe, pioupiou
Les loisirs : pipée

Commentaire

Du jeune ou petit oiseau (le piaf, piailler, piauler, le pioupiou, jeune soldat comparé à un jeune oiseau, le pépiement, pépier… ) au pigeon (la pigeonne, le pigeonnier, pigeonner et pigeonnant (en emploi métaphorique)), la famille reste proche de sa valeur première. Dans des termes qui se rattachent à la famille par le cri des oiseaux, on peut citer piper, qui est un terme de chasse : c’est la chasse à la pipée, c’est-à-dire au pipeau, en imitant le chant des oiseaux. Le verbe s’est orienté ensuite vers le sens de tromper, duper, qu’on retrouve dans la piperie, le pipeur, l’adj. pipé. D’où le mot pipelet qui désigne un concierge, une personne bavarde, à partir du nom d’un personnage des Mystères de Paris, d’Eugène Sue. La pipe est étymologiquement proche du sens initial de pipeau, en se caractérisant par un tuyau reliant le fourneau à la bouche du fumeur… Le pipier est le fabricant de pipes. La pipette est ainsi une petite pipe, et le pipeline une très longue pipe… Reste le terme pignouf. Un pignouf (le fém. n’existe pas ! ) est bien sûr une personne mal élevée, grossière, mais comment relier pignouf à pigeon ? Chez les cordonniers (CNRTL), le maître est le pontif, l’ouvrier le gniaf, et l’apprenti le pignouf. Le terme est dérivé du verbe pigner qui, dans l’Ouest, signifie geindre et est un synonyme de piailler, piauler, avec une influence phonétique de pontif et de gniaf.
Requiem pour un métier d’autrefois : le pipier fabriquait des pipes. (Source : Gérard Boutet, La France en héritage, Perrin, 2007)

Complément

Vient du germ. : le fifre.

Masquer les abréviations

Afficher les abréviations

Abréviations et conventions concernant la langue :

abr. abréviation
adj. adjectif
adv. adverbe
a. fr. ancien français
c.-à-d. c’est-à-dire
cf. confer
ex. exemple
fam. familier
fém. féminin
hyb. hybride
id. idem, pareillement
loc. locution
masc. masculin
neut. neutre
part. participe
p.-ê. peut-être
plur. pluriel
pop. populaire
préf. préfixe
prép. préposition
pron. pronom
rac. racine
sing. singulier
subst. substantif
suff. suffixe
vb verbe


Abréviations et conventions concernant le latin :

bas lat. bas latin (à partir du IIIe siècle de notre ère)
lat. latin classique
lat. ecclés. latin ecclésiastique (langue des auteurs chrétiens à partir de la fin de l’Empire)
lat. imp. latin impérial (à partir de la fin du 1er siècle de notre ère)
lat. méd. latin médiéval (à partir du VIIe siècle de notre ère, langue écrite)
lat. pop. latin populaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
lat. vulg. latin vulgaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
grom gallo-roman = latin parlé au Moyen Âge
lat. bot. latin des botanistes


Abréviations et conventions concernant les autres langues :

alld. mot directement emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
als. mot directement emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
angl. mot directement emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
ara. mot directement emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
bre. mot directement emprunté au breton, mais d’origine latine
celt. mot directement emprunté au celtique, mais d’origine latine
esp. mot directement emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
germ. mot directement emprunté au germanique, mais d’origine latine
it. mot directement emprunté à l’italien, mais d’origine latine
occ. mot directement emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
piém. mot directement emprunté au piémontais, mais d’origine latine
port. mot directement emprunté au portugais, mais d’origine latine
prov. mot directement emprunté au provençal, mais d’origine latine

< alld. mot emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
< als. mot emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
< angl. mot emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
< ara. mot emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
< bre. mot emprunté au breton, mais d’origine latine
< celt. mot emprunté au celtique, mais d’origine latine
< esp. mot emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
< germ. mot emprunté au germanique, mais d’origine latine
< it. mot emprunté à l’italien, mais d’origine latine
< occ. mot emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
< piém. mot emprunté au piémontais, mais d’origine latine
< port. mot emprunté au portugais, mais d’origine latine
< prov. mot emprunté au provençal, mais d’origine latine
i.-e. indo-européen
arg. argot
arc. archaïque