La Chair des mots

PAPA

Poésie

Papa s’appelait papa
La rue s’appelait pas
Elle venait toute seule
Lancer sous la fenêtre
Quelques refrains à naître

Allain Leprest, J’étais un gamin laid

Étymologie

Papa < lat. pappa ou papa = la nourriture (onomatopée enfantine), la bouillie < pappare ou papare = manger U papilla ou papula = le bout de sein, le mamelon, le tétin, la tétine, la mamelle, le sein. Le sens de père est dû à une latinisation du grec pappas qui est à la base une onomatopée désignant le père, puis un terme d’affection et de respect appliqué aux évêques en général, puis exclusivement à l’évêque de Rome. Pappa fonctionne ainsi en parallèle avec mamma = la maman, qui désigne à la fois le sein et la mère.

Domaines

Les quatre éléments : pépite
La faune et la flore : épépiner, monnaie-du-pape, monnaie du pape, pépin, pépinière, pépiniériste, pupe, pupipare
Les groupes humains : bon-papa, grand-papa, papi, papy, pépée, poupard, poupon, pupillaire, pupille
Le corps : papet, papillaire, papille, papilleux, papillome, popote, poupin, poupine, pupillaire, pupille
Le travail manuel : pouponner, pouponnière, soupape
Les sentiments : papelard, papelarder, papelardise
La communication : papotage, papoter
La spiritualité : antipape, papable, papal, papauté, papesse, papisme, papiste, pope (< rus.)
La médecine : papillome, papule, papuleux
Les loisirs : poupée, poupon

Commentaire

Le terme papa renvoie à l’idée d’être nourricier, en parallèle masculin avec celui de maman. On en retrouve des preuves dans des termes comme la papille, la popote, le poupard, poupin, le poupon, pouponner, la pouponnière, la poupée, la pupe (nymphe des insectes diptères enfermée dans la dernière peau larvaire), la pupille (mot à mot la petite poupée, à cause de l’image qui se reflète dans la pupille de l’œil, et, autre sens, l’enfant orphelin), le grand-papa, le bon-papa, la pépée (terme dérivé de poupée), le papi (ou papy), pupillaire et pupipare.
Le terme le plus proche de cette notion de nourriture est sans doute le mot papet qui est un plat traditionnel du canton de Vaud, constitué d’une bouillie de pommes de terre et de poireaux accompagnée de saucisses. La papule est une petite éminence s’élevant sur la peau, et rappelant par sa forme le mamelon du sein appelé papula ou papilla en lat. Le pépin est un végétal en modèle réduit, un végétal potentiel, une poupée d’arbre ! La pépite est au minéral ce que le pépin est au végétal. Le verbe papoter a d’abord signifié babiller et manger (activités importantes du bébé) : il s’agit dans les deux activités de remuer les lèvres, comme pour téter.
Une sous-fam. importante est d’ordre religieux, et le mot papa désigne le pape, avec des termes nombreux comme la papauté, papelard (qui, avec son sens de goinfre, renoue avec le sens premier de la racine, même s’il s’applique avant tout aux gens d’église), et avec l’équivalent russe qu’est le pope. La monnaie du pape est une plante appelée aussi lunaire. Reste la soupape, qui n’a rien à voir avec le pape, mais évoque étymologiquement un coup sous le menton, donc sous ce qui sert à paper, c’est-à-dire à manger. La boucle est bouclée.

Complément

Au sens fam. de «papier», le mot papelard appartient à cette famille de papier.

Masquer les abréviations

Afficher les abréviations

Abréviations et conventions concernant la langue :

abr. abréviation
adj. adjectif
adv. adverbe
a. fr. ancien français
c.-à-d. c’est-à-dire
cf. confer
ex. exemple
fam. familier
fém. féminin
hyb. hybride
id. idem, pareillement
loc. locution
masc. masculin
neut. neutre
part. participe
p.-ê. peut-être
plur. pluriel
pop. populaire
préf. préfixe
prép. préposition
pron. pronom
rac. racine
sing. singulier
subst. substantif
suff. suffixe
vb verbe


Abréviations et conventions concernant le latin :

bas lat. bas latin (à partir du IIIe siècle de notre ère)
lat. latin classique
lat. ecclés. latin ecclésiastique (langue des auteurs chrétiens à partir de la fin de l’Empire)
lat. imp. latin impérial (à partir de la fin du 1er siècle de notre ère)
lat. méd. latin médiéval (à partir du VIIe siècle de notre ère, langue écrite)
lat. pop. latin populaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
lat. vulg. latin vulgaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
grom gallo-roman = latin parlé au Moyen Âge
lat. bot. latin des botanistes


Abréviations et conventions concernant les autres langues :

alld. mot directement emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
als. mot directement emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
angl. mot directement emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
ara. mot directement emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
bre. mot directement emprunté au breton, mais d’origine latine
celt. mot directement emprunté au celtique, mais d’origine latine
esp. mot directement emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
germ. mot directement emprunté au germanique, mais d’origine latine
it. mot directement emprunté à l’italien, mais d’origine latine
occ. mot directement emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
piém. mot directement emprunté au piémontais, mais d’origine latine
port. mot directement emprunté au portugais, mais d’origine latine
prov. mot directement emprunté au provençal, mais d’origine latine

< alld. mot emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
< als. mot emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
< angl. mot emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
< ara. mot emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
< bre. mot emprunté au breton, mais d’origine latine
< celt. mot emprunté au celtique, mais d’origine latine
< esp. mot emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
< germ. mot emprunté au germanique, mais d’origine latine
< it. mot emprunté à l’italien, mais d’origine latine
< occ. mot emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
< piém. mot emprunté au piémontais, mais d’origine latine
< port. mot emprunté au portugais, mais d’origine latine
< prov. mot emprunté au provençal, mais d’origine latine
i.-e. indo-européen
arg. argot
arc. archaïque