La Chair des mots

PÉTRIR

Poésie

Machine aveugle et sourde, en cruautés féconde !
Salutaire instrument, buveur du sang du monde,
Comment n'as-tu pas honte et comment n'as-tu pas
Devant tous les miroirs vu pâlir tes appas ?
La grandeur de ce mal où tu te crois savante
Ne t'a donc jamais fait reculer d'épouvante,
Quand la nature, grande en ses desseins cachés,
De toi se sert, ô femme, ô reine des péchés,
- De toi, vil animal, - pour pétrir un génie ?

Ô fangeuse grandeur ! sublime ignominie !

Charles Baudelaire, Les Fleurs du mal, Tu mettrais l'univers entier dans ta ruelle

Étymologie

Pétrir < lat. vulg. pistrire = pétrir < pistum, (part. passé de) pinsere = piler < rac. i.-e. *pey-s- qui signifie piler. Il est possible que "pétrir" et "pois" appartiennent à une seule et même famille, les pois étant souvent pilés, écrasés en purée. En l’absence de certitude, les deux entrées restent indépendantes.

Domaines

La faune et la flore : pistil, pistou (< prov.)
Le corps : pilon
L’habitat : pisé
Le travail manuel : dépistage, dépister, marteau-pilon, pétrin, pétrissable, pétrissage, pétrisseur, pillage, pillard, piller, pilleur, pilon, pisé, pistage, piste, pister, pisteur, piston (< it.)
Les sentiments : pétrin, pile, piler, piston (< it.), pistonner
La spatialité : hors-piste
L’armée : pilleur
Les loisirs : pistard, piste

Commentaire

L’image du pilon se retrouve dans le pistil, piler, le piston, le pistou (le basilic, qui se pile), la pile (au sens de volée de coups et de bac utilisé pour le raffinage de la pâte à papier). La piste est un chemin qui a été foulé aux pieds, tassé comme si les jambes étaient des pilons. Le pisé, enfin, est un matériau de construction constitué de terre argileuse battue, malaxée, puis moulée sur place à l’aide de banches (planches). Le meuble où l’on pile la pâte à pain est le pétrin. Piler a pris le sens de malmener, puis de voler, avec le pillage, le pillard, piller et le pilleur.

Complément

Au sens d’«entassement» ou de «batterie», le mot pile a une entrée spécifique.

Masquer les abréviations

Afficher les abréviations

Abréviations et conventions concernant la langue :

abr. abréviation
adj. adjectif
adv. adverbe
a. fr. ancien français
c.-à-d. c’est-à-dire
cf. confer
ex. exemple
fam. familier
fém. féminin
hyb. hybride
id. idem, pareillement
loc. locution
masc. masculin
neut. neutre
part. participe
p.-ê. peut-être
plur. pluriel
pop. populaire
préf. préfixe
prép. préposition
pron. pronom
rac. racine
sing. singulier
subst. substantif
suff. suffixe
vb verbe


Abréviations et conventions concernant le latin :

bas lat. bas latin (à partir du IIIe siècle de notre ère)
lat. latin classique
lat. ecclés. latin ecclésiastique (langue des auteurs chrétiens à partir de la fin de l’Empire)
lat. imp. latin impérial (à partir de la fin du 1er siècle de notre ère)
lat. méd. latin médiéval (à partir du VIIe siècle de notre ère, langue écrite)
lat. pop. latin populaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
lat. vulg. latin vulgaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
grom gallo-roman = latin parlé au Moyen Âge
lat. bot. latin des botanistes


Abréviations et conventions concernant les autres langues :

alld. mot directement emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
als. mot directement emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
angl. mot directement emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
ara. mot directement emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
bre. mot directement emprunté au breton, mais d’origine latine
celt. mot directement emprunté au celtique, mais d’origine latine
esp. mot directement emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
germ. mot directement emprunté au germanique, mais d’origine latine
it. mot directement emprunté à l’italien, mais d’origine latine
occ. mot directement emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
piém. mot directement emprunté au piémontais, mais d’origine latine
port. mot directement emprunté au portugais, mais d’origine latine
prov. mot directement emprunté au provençal, mais d’origine latine

< alld. mot emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
< als. mot emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
< angl. mot emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
< ara. mot emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
< bre. mot emprunté au breton, mais d’origine latine
< celt. mot emprunté au celtique, mais d’origine latine
< esp. mot emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
< germ. mot emprunté au germanique, mais d’origine latine
< it. mot emprunté à l’italien, mais d’origine latine
< occ. mot emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
< piém. mot emprunté au piémontais, mais d’origine latine
< port. mot emprunté au portugais, mais d’origine latine
< prov. mot emprunté au provençal, mais d’origine latine
i.-e. indo-européen
arg. argot
arc. archaïque