La Chair des mots

OR

Poésie

La quatrième Malourène
Est un fleuve vert et doré
C’est le soir quand les riveraines
Y baignent leurs corps adorés

Guillaume Apollinaire, Alcools, La Chanson du mal-aimé

Étymologie

Or < bas lat. orum < lat. aurum = l’or, d’une racine évoquant, d’après le sanscrit, l’idée de brûler et de briller. Selon Littré, aurum et aurora appartiendraient à la même famille. Ernout et Meillet en doutent. Les deux entrées restent indépendantes.

Domaines

Les quatre éléments : aurifère, orpaillage, orpailleur
La faune et la flore : corbeille-d’or, daurade, dorade, gerbe d’or (hyb.), loriot, orpin, orvale, verge d’or
Le corps : mont-d’or, orfroi, oripeau
Le travail manuel : aurification, aurifier, dédorer, dorage, doré, dorer, doreur, dorure, orfèvre, orfévré, orfèvrerie, orpaillage, orpailleur, redorer
Les arts : auréole, auréolé
Les sentiments : auréole, auréolé
La spatialité : Eldorado (esp.)
La spiritualité : orfroi
Le travail intellectuel : modulor (*.)
La physique : mordoré, mordorer, mordorure, orpiment
La politique : oriflamme
La médecine : compère-loriot

Commentaire

Les termes directement en rapport avec l’or sont nombreux, sans ambiguïté. C’est la couleur de ses écailles qui a fait nommer la daurade (ou dorade) ainsi. L’orfèvre est un artisan (-fèvre) qui fabrique ou vend des objets décoratifs en or. En botanique, la verge d’or, de la famille des asteraceae, est aussi appelée solidage ou solidago ou gerbe d’or, et l’orvale est une sauge au parfum très puissant, nommée aussi sauge sclarée ou toute-bonne. Le mot orpailleur serait le résultat d’une contraction entre "or" et "harpailler" qui signifiait "saisir" en anc. fr., à partir d’une contamination entre harper (hérité de la forme grecque de la rac., comme dans harpie) et le radical de arpelleur qui désignait celui qui tirait le sable ou la vase des rivières avec une pelle. L’orfroi est étymologiquement de l’or phrygien, sous forme d’une large bande de tissu richement brodée d’or ou d’argent ornant les vêtements sacerdotaux. L’oriflamme est une flamme (bannière, enseigne) d’or, de la couleur de l’or. Le mot oripeau est composé de "or" et de "peau". Au plur., le terme désigne des vêtements usés qui ont conservé un reste de leur splendeur d’antan. En chimie, l’orpiment est un sulfure naturel d’arsenic, jaune vif, à consommer avec une extrême modération ! Le terme a jadis désigné l’orpin, autre nom du sedum (mot à mot couleur dorée pour peindre).
Pour finir, le loriot est un passereau jaune et noir, pour le mâle, verdâtre, pour la femelle, et le compère-loriot est l’autre nom de l’orgelet, petit furoncle des paupières. L’étymologie de ce terme est très discutée. La piste la plus probable est, pour compère, une confusion entre un radical provençal pir- ou per- assimilé à père, et, pour loriot, une assimilation entre aureolus (doré) et hordeolus (fam. de l’orge, qui a donné l’orgelet). Il faut aussi admettre une agglutination de l’art. : l’or- devient lor-. Une autre piste, moins crédible, mais très poétique, explique compère-loriot par une évolution de *merle-oriol vers merle loriot, puis *mère loriot, puis *père loriot (pour revenir au masc.), puis (ouf ! ) compère loriot. Il faut ajouter que le composé compère loriot s’emploie aussi pour désigner le loriot

Masquer les abréviations

Afficher les abréviations

Abréviations et conventions concernant la langue :

abr. abréviation
adj. adjectif
adv. adverbe
a. fr. ancien français
c.-à-d. c’est-à-dire
cf. confer
ex. exemple
fam. familier
fém. féminin
hyb. hybride
id. idem, pareillement
loc. locution
masc. masculin
neut. neutre
part. participe
p.-ê. peut-être
plur. pluriel
pop. populaire
préf. préfixe
prép. préposition
pron. pronom
rac. racine
sing. singulier
subst. substantif
suff. suffixe
vb verbe


Abréviations et conventions concernant le latin :

bas lat. bas latin (à partir du IIIe siècle de notre ère)
lat. latin classique
lat. ecclés. latin ecclésiastique (langue des auteurs chrétiens à partir de la fin de l’Empire)
lat. imp. latin impérial (à partir de la fin du 1er siècle de notre ère)
lat. méd. latin médiéval (à partir du VIIe siècle de notre ère, langue écrite)
lat. pop. latin populaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
lat. vulg. latin vulgaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
grom gallo-roman = latin parlé au Moyen Âge
lat. bot. latin des botanistes


Abréviations et conventions concernant les autres langues :

alld. mot directement emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
als. mot directement emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
angl. mot directement emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
ara. mot directement emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
bre. mot directement emprunté au breton, mais d’origine latine
celt. mot directement emprunté au celtique, mais d’origine latine
esp. mot directement emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
germ. mot directement emprunté au germanique, mais d’origine latine
it. mot directement emprunté à l’italien, mais d’origine latine
occ. mot directement emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
piém. mot directement emprunté au piémontais, mais d’origine latine
port. mot directement emprunté au portugais, mais d’origine latine
prov. mot directement emprunté au provençal, mais d’origine latine

< alld. mot emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
< als. mot emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
< angl. mot emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
< ara. mot emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
< bre. mot emprunté au breton, mais d’origine latine
< celt. mot emprunté au celtique, mais d’origine latine
< esp. mot emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
< germ. mot emprunté au germanique, mais d’origine latine
< it. mot emprunté à l’italien, mais d’origine latine
< occ. mot emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
< piém. mot emprunté au piémontais, mais d’origine latine
< port. mot emprunté au portugais, mais d’origine latine
< prov. mot emprunté au provençal, mais d’origine latine
i.-e. indo-européen
arg. argot
arc. archaïque