La Chair des mots

MUTILER

Poésie

Jamais d´autre que toi, en dépit des étoiles et des solitudes
En dépit des mutilations d´arbre à la tombée de la nuit
Jamais d´autre que toi ne poursuivra son chemin qui est le mien
Plus tu t´éloignes et plus ton ombre s´agrandit
Jamais d´autre que toi ne saluera la mer à l´aube quand, fatigué d´errer
Moi, sorti des forêts ténébreuses et des buissons d´orties, je marcherai vers l´écume

Alain Bashung, Jamais d'autre que toi

Étymologie

Mutiler < lat. mutilare = mutiler < mutilus = dont on a coupé les cornes (cf. le grec mutilos ou mitulos = écorné), mutilé

Domaines

Les groupes humains : moutard
Le travail manuel : émousser, mousse
Les sentiments : automutilation (hyb.), mutilant, mutilateur, mutilation, mutilé

Commentaire

Qu’on se le dise : couper les cornes d’une vache, c’est la mutiler. Si on remplace la vache par un escargot, c’est la même chose. Une lame mousse est une lame émoussée, pas tranchante, tronquée. Mais que vient faire le moutard ici ? Le jeune enfant serait appelé moutard par analogie avec la chèvre ! En Franche Comté et en Provence, rapporte CNRTL, une motte (ou moutte ou mote) est (une chèvre) sans cornes, donc une chèvre jeune. Dans ces mêmes régions, un mottet est un jeune garçon ou un jeune homme. Il y a donc vraisemblablement eu glissement d’emploi par analogie de la chèvre à l’enfant.

Masquer les abréviations

Afficher les abréviations

Abréviations et conventions concernant la langue :

abr. abréviation
adj. adjectif
adv. adverbe
a. fr. ancien français
c.-à-d. c’est-à-dire
cf. confer
ex. exemple
fam. familier
fém. féminin
hyb. hybride
id. idem, pareillement
loc. locution
masc. masculin
neut. neutre
part. participe
p.-ê. peut-être
plur. pluriel
pop. populaire
préf. préfixe
prép. préposition
pron. pronom
rac. racine
sing. singulier
subst. substantif
suff. suffixe
vb verbe


Abréviations et conventions concernant le latin :

bas lat. bas latin (à partir du IIIe siècle de notre ère)
lat. latin classique
lat. ecclés. latin ecclésiastique (langue des auteurs chrétiens à partir de la fin de l’Empire)
lat. imp. latin impérial (à partir de la fin du 1er siècle de notre ère)
lat. méd. latin médiéval (à partir du VIIe siècle de notre ère, langue écrite)
lat. pop. latin populaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
lat. vulg. latin vulgaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
grom gallo-roman = latin parlé au Moyen Âge
lat. bot. latin des botanistes


Abréviations et conventions concernant les autres langues :

alld. mot directement emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
als. mot directement emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
angl. mot directement emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
ara. mot directement emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
bre. mot directement emprunté au breton, mais d’origine latine
celt. mot directement emprunté au celtique, mais d’origine latine
esp. mot directement emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
germ. mot directement emprunté au germanique, mais d’origine latine
it. mot directement emprunté à l’italien, mais d’origine latine
occ. mot directement emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
piém. mot directement emprunté au piémontais, mais d’origine latine
port. mot directement emprunté au portugais, mais d’origine latine
prov. mot directement emprunté au provençal, mais d’origine latine

< alld. mot emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
< als. mot emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
< angl. mot emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
< ara. mot emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
< bre. mot emprunté au breton, mais d’origine latine
< celt. mot emprunté au celtique, mais d’origine latine
< esp. mot emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
< germ. mot emprunté au germanique, mais d’origine latine
< it. mot emprunté à l’italien, mais d’origine latine
< occ. mot emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
< piém. mot emprunté au piémontais, mais d’origine latine
< port. mot emprunté au portugais, mais d’origine latine
< prov. mot emprunté au provençal, mais d’origine latine
i.-e. indo-européen
arg. argot
arc. archaïque