La Chair des mots

MER

Poésie

Sur la mer maritime se perdent les perdus

Robert Desnos, Corps et Biens, Vent nocturne

Étymologie

Mer < lat. mare = la mer < rac. i.-e. *mer-y- / *mor-y- qui désigne un lac, une mer, une lagune. Si le sanscrit maru = le désert appartient à la famille de mer (hypothèse rapportée par Littré), le sens premier serait celui de grande étendue stérile.

Domaines

Les quatre éléments : aigue-marine, amareyeur, amarinage, amariner, amerrir, amerrissage, marais (< fran.), marais salant, marécage, marécageux, marée, marémoteur, mareyage, mareyeur, marie-salope, marin, marine, marinier, maritime, sous-marin, sous-marinier
La faune et la flore : cormoran, marie-jeanne, marihuana, marijuana, morue, romarin, rose trémière
Le corps : marinade, marinage, mariné, mariner, marinière
L’habitat : marina (it.)
Le travail manuel : bain-marie, maraîchage, maraîcher, marotte
Les sentiments : en avoir marre, mariol, mariole, mariolle, marionnette, marrant, marre, marrer (se), marri
La spatialité : outre-mer, outremer, ultramarin
La spiritualité : ave Maria, marial, marianiste, mariologie (hyb.), mariste
La médecine : marotte
L’armée : marine, sous-marin, sous-marinier
Les loisirs : marionnette, marionnettiste
Divers : Marie (< héb.), Marine, Marinella, Marinette, Mario, Marion, Marius, Rosemarie

Commentaire

Prémonition funeste des indo-européens ? La perspective évoquée par l’étymologie, celle d’une mer stérile où le plastique aura remplacé les poissons, n’est plus aujourd’hui une plaisanterie de mauvais goût. La princesse de la mer, quant à elle, a servi de base à des prénoms multiples, dont Marie. La marie-jeanne et la marie-salope n’en sont que des dérivés profanes mais moralement irréprochables. L’étendue d’eau salée est encore omniprésente dans la famille, de la marine à l’amareyeur, du marin à la marinade, de la marée à la morue, mot d’origine gauloise. Le cormoran est un corbeau de mer. L’adj. mariné a d’abord signifié abîmé par l’eau de mer, puis trempé dans la saumure. Le romarin est mot à mot de la rosée de mer, et la rose trémière est une rose qui nous vient d’outremer. Comme la mare, le marécage et le marais sont de toutes petites mers. Le maraîcher est étymologiquement presque un marin.
Une marotte était une poupée, un sceptre surmonté d’une tête grotesque coiffée d’un capuchon garni de grelots, comme symbole de la folie, d’où le sens moderne d’idée fixe. Cette poupée était une caricature de Marie, d’où son nom. De la même façon, les termes mariol, mariole et mariolle renvoient à l’anc. fr. mariole qui désignait une image de Marie. Ce terme mariole a été emprunté à l’it. où il avait déjà pris le sens de filou, d’où le sens moderne de roublard, malin, vantard. Parallèlement, le mot marionnette est dérivé de Marion, diminutif de Marie. On retrouve l’idée de figurine, de représentation à caractère plus ou moins caricatural, voire blasphématoire.
Par ailleurs, il est possible que se marrer, en avoir marre, marrant, marri soient à rattacher à la famille de mer par l’esp. marearse (avoir le mal de mer). On passe du sens de mal de mer à celui d’ennui (comme dans l’anc. fr. se marrir qui signifie s’affliger), d’où en avoir marre. Se marrer, par antiphrase, c’est rire de quelque chose qui n’appelle pas ordinairement le rire, rire amèrement de quelque chose qui devrait plutôt faire pleurer. Si marri est dérivé de se marrir, il en a gardé le sens premier de peiné, affligé. Il est possible aussi que tous ces termes soient directement issus du franc. marrjan (fâcher), sans référence à l’esp., ni donc au lat…

Complément

Vient du germ. : le marsouin.
Viennent du celtique : l’Armor (le pays de la mer), l’Armorique, armoricain. Vient du scandinave : la mare.

Masquer les abréviations

Afficher les abréviations

Abréviations et conventions concernant la langue :

abr. abréviation
adj. adjectif
adv. adverbe
a. fr. ancien français
c.-à-d. c’est-à-dire
cf. confer
ex. exemple
fam. familier
fém. féminin
hyb. hybride
id. idem, pareillement
loc. locution
masc. masculin
neut. neutre
part. participe
p.-ê. peut-être
plur. pluriel
pop. populaire
préf. préfixe
prép. préposition
pron. pronom
rac. racine
sing. singulier
subst. substantif
suff. suffixe
vb verbe


Abréviations et conventions concernant le latin :

bas lat. bas latin (à partir du IIIe siècle de notre ère)
lat. latin classique
lat. ecclés. latin ecclésiastique (langue des auteurs chrétiens à partir de la fin de l’Empire)
lat. imp. latin impérial (à partir de la fin du 1er siècle de notre ère)
lat. méd. latin médiéval (à partir du VIIe siècle de notre ère, langue écrite)
lat. pop. latin populaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
lat. vulg. latin vulgaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
grom gallo-roman = latin parlé au Moyen Âge
lat. bot. latin des botanistes


Abréviations et conventions concernant les autres langues :

alld. mot directement emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
als. mot directement emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
angl. mot directement emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
ara. mot directement emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
bre. mot directement emprunté au breton, mais d’origine latine
celt. mot directement emprunté au celtique, mais d’origine latine
esp. mot directement emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
germ. mot directement emprunté au germanique, mais d’origine latine
it. mot directement emprunté à l’italien, mais d’origine latine
occ. mot directement emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
piém. mot directement emprunté au piémontais, mais d’origine latine
port. mot directement emprunté au portugais, mais d’origine latine
prov. mot directement emprunté au provençal, mais d’origine latine

< alld. mot emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
< als. mot emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
< angl. mot emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
< ara. mot emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
< bre. mot emprunté au breton, mais d’origine latine
< celt. mot emprunté au celtique, mais d’origine latine
< esp. mot emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
< germ. mot emprunté au germanique, mais d’origine latine
< it. mot emprunté à l’italien, mais d’origine latine
< occ. mot emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
< piém. mot emprunté au piémontais, mais d’origine latine
< port. mot emprunté au portugais, mais d’origine latine
< prov. mot emprunté au provençal, mais d’origine latine
i.-e. indo-européen
arg. argot
arc. archaïque