La Chair des mots

MENTAL

Poésie

Le monde mental
Ment
Monumentalement.

Jacques Prévert, Paroles, Il ne faut pas…

Étymologie

Mental < bas lat. mentalis < lat. mens = l’activité mentale en général (y compris les idées de mentir, de commenter et de mémoriser) < rac. i.-e. *men- qui signifie penser. Le sanscrit a la forme manas = l’entendement. Selon Littré, la racine serait man- = penser, et se retrouverait dans manere = rester, demeurer en place sur un objet. Il faudrait alors imaginer une opposition entre bouger = agir physiquement et rester en place = réfléchir. Seul le zend (avestique), proche du sanscrit, présente ce sens de rester, demeurer, dans la forme upa-mana. L’incertitude conduit à conserver les deux entrées "mental" et "maison". De son côté, maniaque < lat. méd. maniacus = maniaque < mania < grec mania = la folie < rac. i.-e. *men = penser.

Domaines

La faune et la flore : monnaie-du-pape, monnaie du pape
Le corps : monstre, monstrueusement, monstrueux, monstruosité
L’habitat : mémorial, monument, monumental, monumentalement, monumentalité
Le travail manuel : bracelet-montre, démonstrateur, démonstratif, démonstration, démonstrativement, démontrabilité, démontrable, démontrer, indémontrable, moniteur, mono (< abr.), montre, montre-bracelet, porte-monnaie
Les sentiments : admonestation, admonester, admonition, monstre, monstrueusement, monstrueux, monstruosité, remontrance, remontrer, semonce, semoncer, véhémence, véhément, véhémentement
La communication : aide-mémoire, commémoratif, commémoration, commémorer, commentaire, commentateur, commenter, démenti, démentir, démonstratif, mémento (lat.), mémoire, mémorandum (lat.), Mémorial, mémorial, mémorialiste, mensonge, mensonger, mensongèrement, menterie, menteur, mention, mentionner, mentir, montrable, montre, montrer, montreur, remontrer, susmentionné
La temporalité : immémorial
La spiritualité : monition, monitoire
Le travail intellectuel : c.q.f.d., démonstration, démontrabilité, démontrable, démontrer, indémontrable, mémoire, mémorable, mémoration, mémoriel, mémorisation, mémoriser, mentalement, mentalisation, mentaliser, mentalisme, mentaliste, mentalité, moniteur, monitorat, prémonition, prémonitoire, remémoration, remémorer, réminiscence
L’économie : démonétisation, démonétiser, faux-monnayeur, monétaire, monétarisation, monétarisme, monétariste, monétique, monétisation, monétiser, monnaie, monnayable, monnayage, monnayer, monnayeur
La justice : faux-monnayeur
La médecine : démence, dément, démentiel, maniaco-dépressif (hyb.), maniaque (< gre.), maniaquerie (< gre.), manie (< gre.), monitorage, monitoring (hyb.)
Les loisirs : contre-la-montre

Commentaire

L’activité de l’esprit concerne des domaines multiples. Le premier, la réflexion, est représenté entre autres par la démence, la mentalité, la prémonition. Le deuxième, le commentaire, par mentionner. Le troisième, le mensonge, par le démenti, la menterie. Le quatrième, la mémorisation et la remémoration, par l’aide-mémoire, la commémoration, immémorial, la mémoire, le mémorandum, la réminiscence.
On peut parler de relations diversifiées avec les autres pour des mots comme admonester, l’admonition, montrer, la montre, démontrer, mentionner, le moniteur, la monnaie, monnayer, le monstre, la monétique, la remontrance, la semonce, la véhémence. Le mot monnaie vient d’un surnom de Junon, à Rome, à savoir Moneta, celle qui avertit. La déesse avait averti les Romains de l’imminence d’un tremblement de terre. En récompense, on lui consacra un temple sur le Capitole, celui de Junon Moneta. Plus tard, c’est dans une dépendance de ce temple que fut installé l’atelier de frappe officielle des monnaies. Cet atelier reçut le nom de Moneta. Par métonymie, le produit de cet atelier s’appela monnaie.

Complément

Viennent du grec des mots comme l’amnistie, l’amnésie, l’automate, la mancie, la mante religieuse, et des composés en mnémo- comme mnémonique, mnémotechnique.
Viennent du sanscrit : le mandarin, la mandarine (fruit de la même couleur que les vêtements des mandarins chinois).

Masquer les abréviations

Afficher les abréviations

Abréviations et conventions concernant la langue :

abr. abréviation
adj. adjectif
adv. adverbe
a. fr. ancien français
c.-à-d. c’est-à-dire
cf. confer
ex. exemple
fam. familier
fém. féminin
hyb. hybride
id. idem, pareillement
loc. locution
masc. masculin
neut. neutre
part. participe
p.-ê. peut-être
plur. pluriel
pop. populaire
préf. préfixe
prép. préposition
pron. pronom
rac. racine
sing. singulier
subst. substantif
suff. suffixe
vb verbe


Abréviations et conventions concernant le latin :

bas lat. bas latin (à partir du IIIe siècle de notre ère)
lat. latin classique
lat. ecclés. latin ecclésiastique (langue des auteurs chrétiens à partir de la fin de l’Empire)
lat. imp. latin impérial (à partir de la fin du 1er siècle de notre ère)
lat. méd. latin médiéval (à partir du VIIe siècle de notre ère, langue écrite)
lat. pop. latin populaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
lat. vulg. latin vulgaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
grom gallo-roman = latin parlé au Moyen Âge
lat. bot. latin des botanistes


Abréviations et conventions concernant les autres langues :

alld. mot directement emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
als. mot directement emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
angl. mot directement emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
ara. mot directement emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
bre. mot directement emprunté au breton, mais d’origine latine
celt. mot directement emprunté au celtique, mais d’origine latine
esp. mot directement emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
germ. mot directement emprunté au germanique, mais d’origine latine
it. mot directement emprunté à l’italien, mais d’origine latine
occ. mot directement emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
piém. mot directement emprunté au piémontais, mais d’origine latine
port. mot directement emprunté au portugais, mais d’origine latine
prov. mot directement emprunté au provençal, mais d’origine latine

< alld. mot emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
< als. mot emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
< angl. mot emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
< ara. mot emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
< bre. mot emprunté au breton, mais d’origine latine
< celt. mot emprunté au celtique, mais d’origine latine
< esp. mot emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
< germ. mot emprunté au germanique, mais d’origine latine
< it. mot emprunté à l’italien, mais d’origine latine
< occ. mot emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
< piém. mot emprunté au piémontais, mais d’origine latine
< port. mot emprunté au portugais, mais d’origine latine
< prov. mot emprunté au provençal, mais d’origine latine
i.-e. indo-européen
arg. argot
arc. archaïque