La Chair des mots

MÈRE

Poésie

J’aurais pas dû ouvrir
À la rouquine carmélite
La mère sup’ m’a vu venir
Dieu avait mis un kilt

Alain Bashung, Vertige de l’amour

Étymologie

Mère < lat. mater = la mère, la patrie, la cause, l’origine < rac. i.-e. *meH2-t- / *mH2-t- (met- / mat-) qui désigne la mère

Domaines

La faune et la flore : madréporaire (hyb.), madrépore (hyb.), matricaire
Les groupes humains : arrière-grand-mère, belle-mère, grand-mère, marâtre, maternel, maternellement, materniser, maternité, matrimonial, matrone, matronyme (hyb.), mémé, mémère, mère-grand
Le corps : dure-mère, matrice, pie-mère
Le travail manuel : madrier, matériau, matériaux, matériel, matériellement, matière, mérandier, merrain
Les arts : madrigal (< it.), madrigaliste (< it.), matiérisme, matiériste
Les sentiments : commérage, commère, commérer, maternage, maternel, maternellement, materner, matrilignage, matrilinéaire
La spiritualité : commère, immatérialité, immatériel, marguillier, marraine, stabat mater (lat.)
Le travail intellectuel : matérialisme, matérialiste, maternelle, matrice, matriciel
La physique : antimatière, dématérialisation, dématérialiser, matérialisation, matérialiser, matérialité
La politique : matriarcal (hyb.), matriarcat (hyb.), matrilocal
L’économie : dématérialisation, dématérialiser
La justice : immatriculation, immatriculer, marmenteau, matriarcal (hyb.), matriarcat (hyb.), matricide, matricule, matrilignage, matrilinéaire

Commentaire

Le sens premier est présent dans nombre de termes, de la marraine à la marâtre, de la maternité à la maternelle, de la matrice à la matrone, de la grand-mère à la mère-grand. Étymologiquement, la commère est la marraine de l’enfant, par rapport au parrain, puis une personne bavarde, qui colporte les cancans. Le mot matière est directement dérivé de mère, à partir, en lat., de l’ex. du tronc d’arbre qui produit des rejetons, de la même façon que le terme lat. correspondant au fr. matrice renvoie lui aussi à l’arbre qui produit des rejetons, à la souche, que ce soit celle de l’arbre ou d’une lignée familiale. La notion d’arbre généalogique est donc présente en filigrane dans le vocabulaire latin. Les mots matériel, matériau, merrain et madrier illustrent ce sens de matière, en particulier le bois. Il faut ajouter à cette liste le mot marmenteau qui désigne un arbre remarquable, de haute tige, reconnu pour sa beauté, et que les usufruitiers n’ont pas le droit de faire couper. La dure-mère et la pie-mère sont la plus superficielle et la plus profonde des méninges.
Sans être un arbre généalogique, le matricule est néanmoins un registre où sont inscrits les noms de tous les individus qui entrent dans une collectivité, d’où immatriculer et l’immatriculation. Reste le madrépore qui sert de base à la construction du corail. Reste le marguillier qui tient le registre des pauvres de la paroisse, terme construit à partir du mot matricule. Reste le madrigal qui est un chant en langue maternelle, et non en lat. Reste enfin la matricaire ainsi nommée car cette plante a été employée comme emménagogue.
Requiem pour un métier d’autrefois : le mérandier était un "fendeur qui débitait les merrains, les planches dans lesquelles le tonnelier taillait les douves de ses fûts". (Gérard Boutet, La France en héritage, Perrin, 2007)

Complément

Viennent du grec : le métro, la métrite, et des composés en métro- (avec sens de mère et non de mesure), comme la métropole, métropolitain.

Masquer les abréviations

Afficher les abréviations

Abréviations et conventions concernant la langue :

abr. abréviation
adj. adjectif
adv. adverbe
a. fr. ancien français
c.-à-d. c’est-à-dire
cf. confer
ex. exemple
fam. familier
fém. féminin
hyb. hybride
id. idem, pareillement
loc. locution
masc. masculin
neut. neutre
part. participe
p.-ê. peut-être
plur. pluriel
pop. populaire
préf. préfixe
prép. préposition
pron. pronom
rac. racine
sing. singulier
subst. substantif
suff. suffixe
vb verbe


Abréviations et conventions concernant le latin :

bas lat. bas latin (à partir du IIIe siècle de notre ère)
lat. latin classique
lat. ecclés. latin ecclésiastique (langue des auteurs chrétiens à partir de la fin de l’Empire)
lat. imp. latin impérial (à partir de la fin du 1er siècle de notre ère)
lat. méd. latin médiéval (à partir du VIIe siècle de notre ère, langue écrite)
lat. pop. latin populaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
lat. vulg. latin vulgaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
grom gallo-roman = latin parlé au Moyen Âge
lat. bot. latin des botanistes


Abréviations et conventions concernant les autres langues :

alld. mot directement emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
als. mot directement emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
angl. mot directement emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
ara. mot directement emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
bre. mot directement emprunté au breton, mais d’origine latine
celt. mot directement emprunté au celtique, mais d’origine latine
esp. mot directement emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
germ. mot directement emprunté au germanique, mais d’origine latine
it. mot directement emprunté à l’italien, mais d’origine latine
occ. mot directement emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
piém. mot directement emprunté au piémontais, mais d’origine latine
port. mot directement emprunté au portugais, mais d’origine latine
prov. mot directement emprunté au provençal, mais d’origine latine

< alld. mot emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
< als. mot emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
< angl. mot emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
< ara. mot emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
< bre. mot emprunté au breton, mais d’origine latine
< celt. mot emprunté au celtique, mais d’origine latine
< esp. mot emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
< germ. mot emprunté au germanique, mais d’origine latine
< it. mot emprunté à l’italien, mais d’origine latine
< occ. mot emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
< piém. mot emprunté au piémontais, mais d’origine latine
< port. mot emprunté au portugais, mais d’origine latine
< prov. mot emprunté au provençal, mais d’origine latine
i.-e. indo-européen
arg. argot
arc. archaïque