La Chair des mots

LIGNE

Poésie

Cet homme marchait pur loin des sentiers obliques,
Vêtu de probité candide et de lin blanc

Victor Hugo, La Légende des siècles, Booz endormi

Étymologie

Ligne < lat. linea = la ligne < linum = le lin, l’objet en lin, le fil de lin < rac. i.-e. *ly-n- qui désigne le lin

Domaines

La faune et la flore : lin, linacée, linaigrette, linaire, linette, linier, linière, linotte
Les groupes humains : lignage, lignée, matrilignage, matrilinéaire, unilinéaire
Le corps : bréviligne, crinoline, linceul, linge, lingère, lingerie, longiligne
Le travail manuel : collimateur, collimation, lave-linge, linéaire, linger, liniculteur, linoléum (< ang.), pipe-line (ang.), pipeline (ang.), sèche-linge
La communication : alinéa (lat.), délinéament, délinéateur, délinéation, délinéer, interlignage, interligne, interligner, juxtalinéaire, lignage, ligner, linéaire, linéairement, linéal, linéament, linéarité, linéature, linotype (hyb.), linotypie (hyb.), linotypiste (hyb.), rectiligne, rectilinéaire, soulignage, soulignement, souligner, surligner, surligneur, tire-ligne
La spatialité : alignement, aligner, désalignement, désaligner
Le travail intellectuel : bilinéaire, colinéaire, colinéarité, curviligne, linéaire
La politique : non-aligné, non-alignement
L’économie : réalignement, réaligner
La justice : bilinéaire
Divers : Roseline

Commentaire

Étymologiquement, il n’est de ligne que le lin. Ça limite la famille à la linière plantée de lin, à l’adj. linier, au linoléum, à l’adj. linoléique, à la linacée, à la linaigrette, à la linaire, à la linette et à la linotte, oiseau friand de graines de lin. En élargissant les perspectives, on peut évoquer le linceul, le linge, la lingère, la crinoline. Chaque fil, de lin ou non, figure une ligne, que ce soit dans les arts graphiques, en géométrie, en optique, en imprimerie, et, au sens figuré, en politique, en généalogie. Le délinéateur est quant à lui le nom savant de la balise le long des routes. Par ailleurs, l’alinéa (mot à mot "en s’écartant de la ligne", en fait de la marge) est l’espace laissé par la première ligne de chaque paragraphe.
Requiem pour trois métiers d’autrefois : "le linger était le fabricant et / ou le marchand de linge, tandis que la lingère désignait la femme qui prenait soin des effets délicats, vestimentaires ou de maison". Le liniculteur était un "cultivateur spécialisé dans la récolte des pailles et des graines de lin oléagineux". Le linier était une "personne employée au tissage ou au commerce de la toile de lin". (Gérard Boutet, La France en héritage, Perrin, 2007)

Masquer les abréviations

Afficher les abréviations

Abréviations et conventions concernant la langue :

abr. abréviation
adj. adjectif
adv. adverbe
a. fr. ancien français
c.-à-d. c’est-à-dire
cf. confer
ex. exemple
fam. familier
fém. féminin
hyb. hybride
id. idem, pareillement
loc. locution
masc. masculin
neut. neutre
part. participe
p.-ê. peut-être
plur. pluriel
pop. populaire
préf. préfixe
prép. préposition
pron. pronom
rac. racine
sing. singulier
subst. substantif
suff. suffixe
vb verbe


Abréviations et conventions concernant le latin :

bas lat. bas latin (à partir du IIIe siècle de notre ère)
lat. latin classique
lat. ecclés. latin ecclésiastique (langue des auteurs chrétiens à partir de la fin de l’Empire)
lat. imp. latin impérial (à partir de la fin du 1er siècle de notre ère)
lat. méd. latin médiéval (à partir du VIIe siècle de notre ère, langue écrite)
lat. pop. latin populaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
lat. vulg. latin vulgaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
grom gallo-roman = latin parlé au Moyen Âge
lat. bot. latin des botanistes


Abréviations et conventions concernant les autres langues :

alld. mot directement emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
als. mot directement emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
angl. mot directement emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
ara. mot directement emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
bre. mot directement emprunté au breton, mais d’origine latine
celt. mot directement emprunté au celtique, mais d’origine latine
esp. mot directement emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
germ. mot directement emprunté au germanique, mais d’origine latine
it. mot directement emprunté à l’italien, mais d’origine latine
occ. mot directement emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
piém. mot directement emprunté au piémontais, mais d’origine latine
port. mot directement emprunté au portugais, mais d’origine latine
prov. mot directement emprunté au provençal, mais d’origine latine

< alld. mot emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
< als. mot emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
< angl. mot emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
< ara. mot emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
< bre. mot emprunté au breton, mais d’origine latine
< celt. mot emprunté au celtique, mais d’origine latine
< esp. mot emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
< germ. mot emprunté au germanique, mais d’origine latine
< it. mot emprunté à l’italien, mais d’origine latine
< occ. mot emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
< piém. mot emprunté au piémontais, mais d’origine latine
< port. mot emprunté au portugais, mais d’origine latine
< prov. mot emprunté au provençal, mais d’origine latine
i.-e. indo-européen
arg. argot
arc. archaïque