La Chair des mots

GREC

Poésie

Marchands de grec ! marchands de latin ! cuistres ! dogues !
Philistins ! magisters ! je vous hais, pédagogues !

Victor Hugo, Les Contemplations, À propos d’Horace

Étymologie

Grec < lat. graecus < grec graikos = grec, mais qui désigne les Grecs surtout avec une connotation négative à partir de l’étranger, par opposition à la racine hellène

Domaines

La faune et la flore : fenugrec (< gre.), grive (< gre.), pie-grièche (< gre.)
L’habitat : grecque (< gre.), grecquer (< gre.)
Le travail manuel : grecque (< gre.), grecquer (< gre.)
Les sentiments : grigou (< gre.), pie-grièche (< gre.)
La communication : gréciser (< gre.)
La spatialité : Grèce (< gre.), grécité (< gre.), gréco-latin (< gre.), gréco-romain (< gre.)
La physique : grégeois (< gre.), grisou (< gre.), grivelé (< gre.), grivelure (< gre.)
La justice : griveler (< gre.), grivèlerie (< gre.)
Les loisirs : gréco-romain (< gre.)

Commentaire

Comme c’est le cas pour d’autres peuples, le mot grec désignait les Hellènes tels qu’ils étaient vus de l’étranger, en particulier d’Illyrie. La preuve ? On ne dit pas à quelqu’un : va te faire voir chez les Hellènes ! Pauvres Grecs, responsables, entre autres, du grisou (évolution wallonne de l’adj. grégeois), de la grivèlerie et du mot grigou, d’abord synonyme de filou. En compensation, il y a la pie-grièche, le fenugrec (foin grec, appelé aussi trigonelle), la grecque, qui est une frise ornementale, ou une entaille qui permet de relier entre eux plusieurs cahiers avec une ficelle, ou une scie pour pratiquer cette entaille, ou une préparation culinaire à base d’huile d’olive et d’aromates. Pratiquer cette grecque, c’est grecquer.
Reste le problème étymologique de la grive. Le mot est parfois rattaché à la famille de écrire (à cause des taches), mais toutes les grives ne sont pas tachetées, et il semble plus opportun de relier le mot grive à la famille de grec pour des raisons migratoires : les grives de l’Europe du Sud-Est se dirigent en hiver vers l’Italie et la Corse. Les Romains ont pu croire qu’elles venaient de Grèce. Et c’est sans doute sur ce terme de grive que le subst. grivèlerie a été formé, ou parce qu’il renvoyait géographiquement à la Grèce, ou parce qu’il renvoyait aux Grecs, ou parce qu’il associe l’idée de larcin à la grive, qui est proche de la pie, surtout de la pie-grièche

Masquer les abréviations

Afficher les abréviations

Abréviations et conventions concernant la langue :

abr. abréviation
adj. adjectif
adv. adverbe
a. fr. ancien français
c.-à-d. c’est-à-dire
cf. confer
ex. exemple
fam. familier
fém. féminin
hyb. hybride
id. idem, pareillement
loc. locution
masc. masculin
neut. neutre
part. participe
p.-ê. peut-être
plur. pluriel
pop. populaire
préf. préfixe
prép. préposition
pron. pronom
rac. racine
sing. singulier
subst. substantif
suff. suffixe
vb verbe


Abréviations et conventions concernant le latin :

bas lat. bas latin (à partir du IIIe siècle de notre ère)
lat. latin classique
lat. ecclés. latin ecclésiastique (langue des auteurs chrétiens à partir de la fin de l’Empire)
lat. imp. latin impérial (à partir de la fin du 1er siècle de notre ère)
lat. méd. latin médiéval (à partir du VIIe siècle de notre ère, langue écrite)
lat. pop. latin populaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
lat. vulg. latin vulgaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
grom gallo-roman = latin parlé au Moyen Âge
lat. bot. latin des botanistes


Abréviations et conventions concernant les autres langues :

alld. mot directement emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
als. mot directement emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
angl. mot directement emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
ara. mot directement emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
bre. mot directement emprunté au breton, mais d’origine latine
celt. mot directement emprunté au celtique, mais d’origine latine
esp. mot directement emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
germ. mot directement emprunté au germanique, mais d’origine latine
it. mot directement emprunté à l’italien, mais d’origine latine
occ. mot directement emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
piém. mot directement emprunté au piémontais, mais d’origine latine
port. mot directement emprunté au portugais, mais d’origine latine
prov. mot directement emprunté au provençal, mais d’origine latine

< alld. mot emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
< als. mot emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
< angl. mot emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
< ara. mot emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
< bre. mot emprunté au breton, mais d’origine latine
< celt. mot emprunté au celtique, mais d’origine latine
< esp. mot emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
< germ. mot emprunté au germanique, mais d’origine latine
< it. mot emprunté à l’italien, mais d’origine latine
< occ. mot emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
< piém. mot emprunté au piémontais, mais d’origine latine
< port. mot emprunté au portugais, mais d’origine latine
< prov. mot emprunté au provençal, mais d’origine latine
i.-e. indo-européen
arg. argot
arc. archaïque