La Chair des mots

GRÈVE

Poésie

Les sextants sont en grève au cœur des matelots
Les oiseaux carburés fientent les équipages

Léo Ferré, Psaume 151

Étymologie

Grève < lat. pop. grava = la plage, le lieu sablonneux, le gravier (origine prélatine)

Domaines

Les quatre éléments : gravier, gravière, gravillon, gravillonnage, gravillonner
La faune et la flore : aggravée
Le corps : graves
Le travail manuel : gravats
Les sentiments : graveleux, gravelure
La spatialité : Grève
La politique : antigrève
L’économie : gréviste
La médecine : aggravée, gravelle

Commentaire

Sous les pavés, la plage ! Du moins, du gravier, du sable. Des gravats, ce sont des éléments de maçonnerie qui retournent, après ruine ou démolition, à l’état de gravier. Le mot grève, quant à lui, a encore ce sens de terrain plat et uni, couvert de gravier et de sable, le long de la mer ou d’un cours d’eau. Il est cependant plus connu dans son sens de cessation collective et concertée du travail décidée par des salariés. Ce sens vient de la place de Grève, à Paris, située en bord de Seine, sur la rive droite, devant l’hôtel de ville. C’était l’un des principaux points d’accostage des bateaux, car bordée d’une plage de sable, d’où son nom. Les hommes sans emploi y trouvaient de l’embauche pour les chargements et déchargements. L’expression "faire grève" a donc d’abord signifié "se tenir sur la place de Grève en attendant de l’ouvrage", puis ne pas avoir de travail, au sens du mot chômage aujourd’hui, puis cesser le travail. Le mot aggravée, quant à lui, désigne une inflammation du pied d’un animal qui a couru trop longtemps sur du gravier. Montaigne a souffert de la gravelle : il avait des calculs (graviers) urinaires autrement appelés lithiases. Pour finir sur une note moins douloureuse, le mot graves désigne des vins blancs produits dans des graves (ou grèves au sens premier), sur la rive gauche de la Gironde et de la Garonne.

Masquer les abréviations

Afficher les abréviations

Abréviations et conventions concernant la langue :

abr. abréviation
adj. adjectif
adv. adverbe
a. fr. ancien français
c.-à-d. c’est-à-dire
cf. confer
ex. exemple
fam. familier
fém. féminin
hyb. hybride
id. idem, pareillement
loc. locution
masc. masculin
neut. neutre
part. participe
p.-ê. peut-être
plur. pluriel
pop. populaire
préf. préfixe
prép. préposition
pron. pronom
rac. racine
sing. singulier
subst. substantif
suff. suffixe
vb verbe


Abréviations et conventions concernant le latin :

bas lat. bas latin (à partir du IIIe siècle de notre ère)
lat. latin classique
lat. ecclés. latin ecclésiastique (langue des auteurs chrétiens à partir de la fin de l’Empire)
lat. imp. latin impérial (à partir de la fin du 1er siècle de notre ère)
lat. méd. latin médiéval (à partir du VIIe siècle de notre ère, langue écrite)
lat. pop. latin populaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
lat. vulg. latin vulgaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
grom gallo-roman = latin parlé au Moyen Âge
lat. bot. latin des botanistes


Abréviations et conventions concernant les autres langues :

alld. mot directement emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
als. mot directement emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
angl. mot directement emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
ara. mot directement emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
bre. mot directement emprunté au breton, mais d’origine latine
celt. mot directement emprunté au celtique, mais d’origine latine
esp. mot directement emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
germ. mot directement emprunté au germanique, mais d’origine latine
it. mot directement emprunté à l’italien, mais d’origine latine
occ. mot directement emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
piém. mot directement emprunté au piémontais, mais d’origine latine
port. mot directement emprunté au portugais, mais d’origine latine
prov. mot directement emprunté au provençal, mais d’origine latine

< alld. mot emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
< als. mot emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
< angl. mot emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
< ara. mot emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
< bre. mot emprunté au breton, mais d’origine latine
< celt. mot emprunté au celtique, mais d’origine latine
< esp. mot emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
< germ. mot emprunté au germanique, mais d’origine latine
< it. mot emprunté à l’italien, mais d’origine latine
< occ. mot emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
< piém. mot emprunté au piémontais, mais d’origine latine
< port. mot emprunté au portugais, mais d’origine latine
< prov. mot emprunté au provençal, mais d’origine latine
i.-e. indo-européen
arg. argot
arc. archaïque