La Chair des mots

FONDRE

Poésie

Tous ces pauvres gens morfondus,
Roulant des pensers qu’on ignore,
Dans des tourbillons éperdus
Voltigent, palpitants encore.

Théodore de Banville, Le Verger du roi Louis

Étymologie

Fondre < lat. fundere = répandre, fondre (mettre en fusion), renverser < rac. i.-e. *gew- (fu- en lat.) qui signifie faire couler

Domaines

Les quatre éléments : effusif
La faune et la flore : infundibuliforme, infusoire
Le corps : fondant, fondue, infusion
Le travail manuel : fondant, fonderie, fondeur, fondoir, fondu, fonte, fusant, fuser, fusibilité, fusible, fusion, fusionnement, fusionner, infuser, infusette, infusibilité, infusible, refondre, refonte
Les sentiments : confondant, confondre, confus, confusion, effusion, morfondre, morfondre (se)
La communication : diffuser, diffuseur, diffusion, radiodiffuser, radiodiffusion, rediffuser, rediffusion, télédiffuser (hyb.), télédiffusion (hyb.)
Le travail intellectuel : confondre, confusément, diffusionnisme, diffusionniste, foison, foisonnant, foisonnement, foisonner, futile, futilement, futilité, infuse, profus, profusion
La physique : diffus, diffusant, diffusément, diffuser, diffuseur, diffusion
La médecine : autotransfusion, confusionnel, confusionnisme, confusionniste, fusionnel, perfuser, perfusion, polytransfusé (hyb.), suffusion, transfuser, transfusion, transfusionnel

Commentaire

Fondre, c’est faire couler, éventuellement en chauffant. De nombreux termes ont conservé le sens premier, de la fonderie à la fondue, de la fusion à l’infusion, de la transfusion à la suffusion. Ce qui se répand peut ne pas être un liquide, avec la diffusion ou l’effusion. A l’idée de couler se substitue l’idée de masse, de grande quantité, avec la foison, la profusion. Le vb confondre a d’abord signifié détruire, rendre indistinct, d’où le sens moderne. Un objet futile laisse passer l’eau : il fuit, il n’a plus de valeur. Et enfin, se morfondre, c’était au Moyen Âge couler, en parlant des naseaux du cheval, puis prendre froid, puis être en mauvaise santé, s’ennuyer.

Complément

Le verbe fonder vient du lat. fundus (cf. l’entrée fond).
Le mot fusil appartient à la famille de feu (lat. focus).
Viennent du grec : le chyle, le chyme, l’ecchymose.

Masquer les abréviations

Afficher les abréviations

Abréviations et conventions concernant la langue :

abr. abréviation
adj. adjectif
adv. adverbe
a. fr. ancien français
c.-à-d. c’est-à-dire
cf. confer
ex. exemple
fam. familier
fém. féminin
hyb. hybride
id. idem, pareillement
loc. locution
masc. masculin
neut. neutre
part. participe
p.-ê. peut-être
plur. pluriel
pop. populaire
préf. préfixe
prép. préposition
pron. pronom
rac. racine
sing. singulier
subst. substantif
suff. suffixe
vb verbe


Abréviations et conventions concernant le latin :

bas lat. bas latin (à partir du IIIe siècle de notre ère)
lat. latin classique
lat. ecclés. latin ecclésiastique (langue des auteurs chrétiens à partir de la fin de l’Empire)
lat. imp. latin impérial (à partir de la fin du 1er siècle de notre ère)
lat. méd. latin médiéval (à partir du VIIe siècle de notre ère, langue écrite)
lat. pop. latin populaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
lat. vulg. latin vulgaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
grom gallo-roman = latin parlé au Moyen Âge
lat. bot. latin des botanistes


Abréviations et conventions concernant les autres langues :

alld. mot directement emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
als. mot directement emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
angl. mot directement emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
ara. mot directement emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
bre. mot directement emprunté au breton, mais d’origine latine
celt. mot directement emprunté au celtique, mais d’origine latine
esp. mot directement emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
germ. mot directement emprunté au germanique, mais d’origine latine
it. mot directement emprunté à l’italien, mais d’origine latine
occ. mot directement emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
piém. mot directement emprunté au piémontais, mais d’origine latine
port. mot directement emprunté au portugais, mais d’origine latine
prov. mot directement emprunté au provençal, mais d’origine latine

< alld. mot emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
< als. mot emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
< angl. mot emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
< ara. mot emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
< bre. mot emprunté au breton, mais d’origine latine
< celt. mot emprunté au celtique, mais d’origine latine
< esp. mot emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
< germ. mot emprunté au germanique, mais d’origine latine
< it. mot emprunté à l’italien, mais d’origine latine
< occ. mot emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
< piém. mot emprunté au piémontais, mais d’origine latine
< port. mot emprunté au portugais, mais d’origine latine
< prov. mot emprunté au provençal, mais d’origine latine
i.-e. indo-européen
arg. argot
arc. archaïque