La Chair des mots

FIL

Poésie

Je suis pris au filet des étoiles filantes
Comme un marin qui meurt en mer en plein mois d'août

Louis Aragon, Les Yeux l’Elsa

Étymologie

Fil < lat. filum = le fil, le filament. Cf. l’entrée "fougère" pour un rapprochement possible entre ces deux entrées. Un rapprochement avec "fibre" reste hypothétique.

Domaines

Les quatre éléments : filon, filonien
La faune et la flore : filandre, filandreux, sifilet
Le corps : contre-filet, défaufiler, désenfiler, éfaufiler, effilage, effilé, effilement, effiler, effilochage, effilocher, effilocheur, effilocheuse, effilochure, enfilage, enfiler, enfileuse, faufil, faufiler, faufilure, faux-filet, filable, fil-à-fil, filage, filament, filamenteux, filandière, filateur, filature, filé, filer, filet, fileté, fileur, fileuse, filoselle, profil (< it.), profiler (< it.), surfil, surfilage, surfiler
Le travail manuel : affilage, affiler, affiloir, bifilaire, compte-fils, déficeler, ficelage, ficelé, ficeler, ficelle, ficellerie, filaire, filament, filamenteux, filandier, filasse, filassier, filatier, filet, filetage, fileter, filetier, filière, filiforme, filin, filoche, filocher, morfil, profilage (< it.), profilé (< it.), profiler (< it.), serre-fils, transfiler, tréfilage, tréfiler, tréfilerie, tréfileur, unifilaire
Les sentiments : défiler (se), filou, filoutage, filouter, filouterie
La communication : biffage, biffement, biffer, biffure, coupe-file, entrefilet, filigrane (< it.), filigraner
La spatialité : défilé, défilement, défiler, enfilade, filable, file, filer, filocher
La temporalité : d’affilée
La physique : filant
La justice : filou, filoutage, filouter, filouterie
La médecine : filaire, filariose (hyb.)
L’armée : biffe (arg.), biffin (arg.), serre-file
Les loisirs : fildefériste

Commentaire

Le sens premier est bien représenté, de filaire (subst. et adj.) à la ficelle, de enfiler à effilocher, de faufiler au filament, du filin à tréfiler, de la filasse au filon. La filoselle est un fil irrégulier obtenu en filant la bourre des cocons de soie. Le sifilet est un oiseau, un paradisier dont la tête est ornée de six pennes très fines. Le fil, c’est aussi le tranchant d’une lame, avec affiler qui signifie aiguiser. La ligne allongée de gens qui attendent, c’est une file. Ce même sens apparaît dans le coupe-file, d’affilée, défiler. Ces gens peuvent fuir, et ils filent. Se défiler, c’est, étymologiquement, sortir de la file. Le filou file sans payer ce qu’il doit. La filière est un regroupement d’activités qui peuvent être présentées dans une brochure. Le muscle roulé et serré avec une ficelle est appelé filet, ou contre-filet ou faux-filet chez le boucher. La marque, le dessin qui apparaît entre les fils du papier-monnaie se nomme le filigrane. C’est, mot à mot, un fil à grains. Le vb biffer a d’abord concerné une étoffe rayée (avec deux fils de couleurs différentes). Il a ensuite signifié rayer, barrer un texte, pas forcément de deux traits. Le mot biffin a d’abord désigné un chiffonnier, puis, pour des raisons d’uniforme peut-être, ou simplement par dérision de la part des autres corps d’armée, le fantassin.
Reste le profil où le radical fil désigne le bord, par opposition à la surface. Le profil est un contour, puis l’aspect d’un visage ou n’importe quel objet vu de côté.
Requiem pour quatre métiers d’autrefois : le filandier ou la filandière était une "personne dont l’ouvrage consistait à filer une matière textile, souvent à ses moments perdus. On disait également << fileur >> et << fileuse >>". Le filassier ou la filassière était une "personne qui préparait la filasse de chanvre, de lin ou de jute, à l’intention des fileurs et des tisserands". Le filateur était le "patron d’une filature industrielle travaillant le chanvre, le coton, la laine, le lin ou la soie". Le filatier "vendait du fil en écheveaux, en pelotes ou en bobines". Le filetier "confectionnait et retordait le fil de lin". (Gérard Boutet, La France en héritage, Perrin, 2007)

Masquer les abréviations

Afficher les abréviations

Abréviations et conventions concernant la langue :

abr. abréviation
adj. adjectif
adv. adverbe
a. fr. ancien français
c.-à-d. c’est-à-dire
cf. confer
ex. exemple
fam. familier
fém. féminin
hyb. hybride
id. idem, pareillement
loc. locution
masc. masculin
neut. neutre
part. participe
p.-ê. peut-être
plur. pluriel
pop. populaire
préf. préfixe
prép. préposition
pron. pronom
rac. racine
sing. singulier
subst. substantif
suff. suffixe
vb verbe


Abréviations et conventions concernant le latin :

bas lat. bas latin (à partir du IIIe siècle de notre ère)
lat. latin classique
lat. ecclés. latin ecclésiastique (langue des auteurs chrétiens à partir de la fin de l’Empire)
lat. imp. latin impérial (à partir de la fin du 1er siècle de notre ère)
lat. méd. latin médiéval (à partir du VIIe siècle de notre ère, langue écrite)
lat. pop. latin populaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
lat. vulg. latin vulgaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
grom gallo-roman = latin parlé au Moyen Âge
lat. bot. latin des botanistes


Abréviations et conventions concernant les autres langues :

alld. mot directement emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
als. mot directement emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
angl. mot directement emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
ara. mot directement emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
bre. mot directement emprunté au breton, mais d’origine latine
celt. mot directement emprunté au celtique, mais d’origine latine
esp. mot directement emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
germ. mot directement emprunté au germanique, mais d’origine latine
it. mot directement emprunté à l’italien, mais d’origine latine
occ. mot directement emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
piém. mot directement emprunté au piémontais, mais d’origine latine
port. mot directement emprunté au portugais, mais d’origine latine
prov. mot directement emprunté au provençal, mais d’origine latine

< alld. mot emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
< als. mot emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
< angl. mot emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
< ara. mot emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
< bre. mot emprunté au breton, mais d’origine latine
< celt. mot emprunté au celtique, mais d’origine latine
< esp. mot emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
< germ. mot emprunté au germanique, mais d’origine latine
< it. mot emprunté à l’italien, mais d’origine latine
< occ. mot emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
< piém. mot emprunté au piémontais, mais d’origine latine
< port. mot emprunté au portugais, mais d’origine latine
< prov. mot emprunté au provençal, mais d’origine latine
i.-e. indo-européen
arg. argot
arc. archaïque