La Chair des mots

FERME

Poésie

Le ciel
Se ferme lentement comme une grande alcôve

Charles Baudelaire, Les Fleurs du mal, Le Crépuscule du soir

Étymologie

Ferme < lat. firma (adj. fém.) < firmus (masc.) = ferme

Domaines

Les quatre éléments : firmament
Le corps : infirme, infirmité
Le travail manuel : affermir, affermissement, fermail, fermé, fermement, fermer, fermette, fermeture, fermier, fermoir, raffermir, raffermissement, refermer, renfermement, renfermer
Les sentiments : fermeté, renfermé
La communication : affirmatif, affirmation, affirmativement, affirmer, confirmatif, confirmation, confirmer, infirmatif, infirmation, infirmer, réaffirmer
La spiritualité : confirmation
L’économie : affermage, affermer, fermage, firme
La justice : confirmation, enfermement, enfermer, renfermement, renfermer
La médecine : infirme, infirmerie, infirmier, infirmière, infirmité
Divers : Ferté, Firmin, Firminie

Commentaire

Ce qui est ferme est assuré. Cela se vérifie, de affermir à l’affirmation, de confirmer à la fermeté. Fermer ou enfermer, c’est tenir quelqu’un ou quelque chose en lieu sûr, grâce, entre autres, à un fermail ou, mieux, à un fermoir ou une fermeture. Celui qui est longtemps enfermé finit par devenir renfermé. Celui qui n’est pas ferme peut être infirme et avoir besoin de soins reçus dans une infirmerie. Le toponyme Ferté désigne quant à lui une forteresse. Dans le monde du commerce et de l’industrie, une firme est le pendant exact du mot ferme dans le monde agricole. La ferme est une convention entre un propriétaire et un paysan (le fermier), qui garantit des revenus au propriétaire (le fermage). Le mot a ensuite désigné l’ensemble des bâtiments et des terres du paysan, qu’il soit ou non fermier. Pour finir, le mot firmament désigne un soutien : la voûte céleste soutient les astres qui sont fixés dessus. Dans un sens figuré, le Ciel peut servir de consolation au croyant.

Masquer les abréviations

Afficher les abréviations

Abréviations et conventions concernant la langue :

abr. abréviation
adj. adjectif
adv. adverbe
a. fr. ancien français
c.-à-d. c’est-à-dire
cf. confer
ex. exemple
fam. familier
fém. féminin
hyb. hybride
id. idem, pareillement
loc. locution
masc. masculin
neut. neutre
part. participe
p.-ê. peut-être
plur. pluriel
pop. populaire
préf. préfixe
prép. préposition
pron. pronom
rac. racine
sing. singulier
subst. substantif
suff. suffixe
vb verbe


Abréviations et conventions concernant le latin :

bas lat. bas latin (à partir du IIIe siècle de notre ère)
lat. latin classique
lat. ecclés. latin ecclésiastique (langue des auteurs chrétiens à partir de la fin de l’Empire)
lat. imp. latin impérial (à partir de la fin du 1er siècle de notre ère)
lat. méd. latin médiéval (à partir du VIIe siècle de notre ère, langue écrite)
lat. pop. latin populaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
lat. vulg. latin vulgaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
grom gallo-roman = latin parlé au Moyen Âge
lat. bot. latin des botanistes


Abréviations et conventions concernant les autres langues :

alld. mot directement emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
als. mot directement emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
angl. mot directement emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
ara. mot directement emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
bre. mot directement emprunté au breton, mais d’origine latine
celt. mot directement emprunté au celtique, mais d’origine latine
esp. mot directement emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
germ. mot directement emprunté au germanique, mais d’origine latine
it. mot directement emprunté à l’italien, mais d’origine latine
occ. mot directement emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
piém. mot directement emprunté au piémontais, mais d’origine latine
port. mot directement emprunté au portugais, mais d’origine latine
prov. mot directement emprunté au provençal, mais d’origine latine

< alld. mot emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
< als. mot emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
< angl. mot emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
< ara. mot emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
< bre. mot emprunté au breton, mais d’origine latine
< celt. mot emprunté au celtique, mais d’origine latine
< esp. mot emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
< germ. mot emprunté au germanique, mais d’origine latine
< it. mot emprunté à l’italien, mais d’origine latine
< occ. mot emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
< piém. mot emprunté au piémontais, mais d’origine latine
< port. mot emprunté au portugais, mais d’origine latine
< prov. mot emprunté au provençal, mais d’origine latine
i.-e. indo-européen
arg. argot
arc. archaïque