La Chair des mots

ESPRIT

Poésie

On lit, dans une étude sur la poésie,
Que les poètes obsédés par la mort aujourd’hui
S’inspirent de la tradition germanique.

Jacques Réda, Poésies, Mort d’un poète

Étymologie

Esprit < lat. spiritus = le souffle vital, le souffle, l’air, la vie, l’émanation, l’odeur, l’inspiration divine, le souffle créateur, l’inspiration poétique, le sentiment, l’âme, l’esprit, la personne < spirare = respirer

Domaines

Le corps : aspiration, expirateur, expiration, expiratoire, expirer, inspirant, inspiration, inspiratoire, inspirer, irrespirable, perspiration, respirable, respiration, respiratoire, respirer, soupir, spiritueux, spiromètre (hyb.), transpirant, transpiration, transpirer
L’habitat : soupirail
Le travail manuel : aspirant, aspirateur, aspiration, aspirer
Les arts : demi-soupir, negro-spiritual (ang.), negro spiritual (ang.), soupir, spiritual (ang.)
Les sentiments : aspirer, inspirant, inspirateur, soupirant, soupirer, spirituel, spirituellement
La communication : spirant, spirante
La temporalité : expirant, expirer
La spiritualité : inspiration, inspiré, inspirer, saint-esprit, spiration, spiritain, spirite (< ang.), spiritisme (< ang.), spiritualisation, spiritualiser, spiritualisme, spiritualiste, spiritualité, spirituel, spirituellement
La physique : évapotranspiration, white-spirit (ang.)
La politique : conspirateur, conspiration, conspirer
La médecine : respirateur
L’armée : aspirant

Commentaire

Si on s’intéresse pour commencer à la respiration, on rencontre respirer, inspirer (dans certains contextes), expirer (dans certains contextes), aspirer (dans certains contextes), respirable, respiratoire, le soupir, le spiromètre, transpirer, l’évapotranspiration, la perspiration, … Expirer, c’est aussi rendre son dernier souffle, donc mourir. L’aspirateur, de son côté, aspire des poussières. Le soupirant laisse entendre sa passion à travers des soupirs. Le soupirail, étymologiquement, laisse s’échapper des exhalaisons de la cave, mais c’est sa capacité à laisser entrer l’air et la lumière qui le caractérise le mieux. L’aspirant est candidat à un poste ou un emploi supérieur au sien. Dans l’armée, l’aspirant aspire à devenir sous-lieutenant, puis lieutenant, puis capitaine… puis maréchal de France. En linguistique, la spirante est une constrictive, comme [f], [s], [z] qui laisse entendre un souffle quand elle est émise. En politique, conspirer revient à comploter.
On quitte les fonctions purement physiologiques ou matérielles avec inspirer au sens de procurer, suggérer des idées. L’esprit est aussi synonyme d’humour, et on retrouve cette nuance dans l’adj. spirituel. On aborde les sphères étoilées de la philosophie, de la métaphysique, de la religion et de la magie avec toute une série d’autres termes. Le mot spirite est une abréviation de spirit-rapper, l’esprit frappeur. De là le spiritisme. La spiration est (Littré) la "manière dont le Saint-Esprit procède du Père et du Fils". Le spiritain (Larousse) est un "membre de la congrégation du Saint-Esprit, fondée en 1703 pour le service religieux des colonies françaises". En philosophie, le spiritualisme s’oppose au matérialisme et considère l’esprit comme une réalité irréductible et première. La spiritualité est la qualité de tout ce qui est esprit, de ce qui est dégagé de toute matérialité. Le chant religieux qui loue Dieu est le spiritual, et on l’appelle negro spiritual (ou gospel) quand il est chanté par les Noirs d’Amérique. Le white-spirit n’en est pas l’équivalent pour les Blancs : c’est un diluant qui remplace l’essence de térébenthine, et le terme esprit désigne dans le nom une substance obtenue par distillation. C’est d’ailleurs cette nuance qu’illustre le terme spiritueux.

Masquer les abréviations

Afficher les abréviations

Abréviations et conventions concernant la langue :

abr. abréviation
adj. adjectif
adv. adverbe
a. fr. ancien français
c.-à-d. c’est-à-dire
cf. confer
ex. exemple
fam. familier
fém. féminin
hyb. hybride
id. idem, pareillement
loc. locution
masc. masculin
neut. neutre
part. participe
p.-ê. peut-être
plur. pluriel
pop. populaire
préf. préfixe
prép. préposition
pron. pronom
rac. racine
sing. singulier
subst. substantif
suff. suffixe
vb verbe


Abréviations et conventions concernant le latin :

bas lat. bas latin (à partir du IIIe siècle de notre ère)
lat. latin classique
lat. ecclés. latin ecclésiastique (langue des auteurs chrétiens à partir de la fin de l’Empire)
lat. imp. latin impérial (à partir de la fin du 1er siècle de notre ère)
lat. méd. latin médiéval (à partir du VIIe siècle de notre ère, langue écrite)
lat. pop. latin populaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
lat. vulg. latin vulgaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
grom gallo-roman = latin parlé au Moyen Âge
lat. bot. latin des botanistes


Abréviations et conventions concernant les autres langues :

alld. mot directement emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
als. mot directement emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
angl. mot directement emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
ara. mot directement emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
bre. mot directement emprunté au breton, mais d’origine latine
celt. mot directement emprunté au celtique, mais d’origine latine
esp. mot directement emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
germ. mot directement emprunté au germanique, mais d’origine latine
it. mot directement emprunté à l’italien, mais d’origine latine
occ. mot directement emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
piém. mot directement emprunté au piémontais, mais d’origine latine
port. mot directement emprunté au portugais, mais d’origine latine
prov. mot directement emprunté au provençal, mais d’origine latine

< alld. mot emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
< als. mot emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
< angl. mot emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
< ara. mot emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
< bre. mot emprunté au breton, mais d’origine latine
< celt. mot emprunté au celtique, mais d’origine latine
< esp. mot emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
< germ. mot emprunté au germanique, mais d’origine latine
< it. mot emprunté à l’italien, mais d’origine latine
< occ. mot emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
< piém. mot emprunté au piémontais, mais d’origine latine
< port. mot emprunté au portugais, mais d’origine latine
< prov. mot emprunté au provençal, mais d’origine latine
i.-e. indo-européen
arg. argot
arc. archaïque