La Chair des mots

DRAGON

Poésie

Les dragons de vertu n’en prennent pas ombrage,
Si j’avais eu l’honneur de commander à bord,
À bord du Titanic quand il a fait naufrage,
J’aurais crié : "Les femm’s adultères d’abord !"

Georges Brassens, À l’ombre des maris

Étymologie

Dragon < lat. draco (même sens) < grec drakôn (même sens) < drakein < derkomai = regarder d’un regard fixe, avoir le regard perçant.

Domaines

La faune et la flore : estragon
Le travail manuel : dragonne
La politique : draconien
L’armée : dragonnade
Divers : Dracon

Commentaire

Le législateur athénien Dracon avait-il le regard perçant ? Il est en tout cas resté dans l’Histoire comme un modèle de rigorisme et de sévérité. De là l’adj. draconien. La dragonne a d’abord été une poignée de sabre avant d’équiper les parapluies. Sur dragon au sens de soldat de cavalerie combattant (Jacqueline Picoche) sous un étendard représentant sans doute un dragon, on a la dragonnade, c’est-à-dire la persécution exercée sous Louis XIV par les dragons du roi contre les protestants. Reste l’ami du cornichon, à savoir l’estragon, dont le nom, à partir du grec drakontion, signifie "le petit dragon", via l’arabe tarkhoum qui est devenu en lat. bot. tarchon, évoluant, par préfixation et permutation (métathèse) du [r] et du [a], en notre moderne estragon.

Complément

Vient du scandinave le mot drakkar, bateau des Vikings à la proue ornée d’un dragon.

Masquer les abréviations

Afficher les abréviations

Abréviations et conventions concernant la langue :

abr. abréviation
adj. adjectif
adv. adverbe
a. fr. ancien français
c.-à-d. c’est-à-dire
cf. confer
ex. exemple
fam. familier
fém. féminin
hyb. hybride
id. idem, pareillement
loc. locution
masc. masculin
neut. neutre
part. participe
p.-ê. peut-être
plur. pluriel
pop. populaire
préf. préfixe
prép. préposition
pron. pronom
rac. racine
sing. singulier
subst. substantif
suff. suffixe
vb verbe


Abréviations et conventions concernant le latin :

bas lat. bas latin (à partir du IIIe siècle de notre ère)
lat. latin classique
lat. ecclés. latin ecclésiastique (langue des auteurs chrétiens à partir de la fin de l’Empire)
lat. imp. latin impérial (à partir de la fin du 1er siècle de notre ère)
lat. méd. latin médiéval (à partir du VIIe siècle de notre ère, langue écrite)
lat. pop. latin populaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
lat. vulg. latin vulgaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
grom gallo-roman = latin parlé au Moyen Âge
lat. bot. latin des botanistes


Abréviations et conventions concernant les autres langues :

alld. mot directement emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
als. mot directement emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
angl. mot directement emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
ara. mot directement emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
bre. mot directement emprunté au breton, mais d’origine latine
celt. mot directement emprunté au celtique, mais d’origine latine
esp. mot directement emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
germ. mot directement emprunté au germanique, mais d’origine latine
it. mot directement emprunté à l’italien, mais d’origine latine
occ. mot directement emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
piém. mot directement emprunté au piémontais, mais d’origine latine
port. mot directement emprunté au portugais, mais d’origine latine
prov. mot directement emprunté au provençal, mais d’origine latine

< alld. mot emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
< als. mot emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
< angl. mot emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
< ara. mot emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
< bre. mot emprunté au breton, mais d’origine latine
< celt. mot emprunté au celtique, mais d’origine latine
< esp. mot emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
< germ. mot emprunté au germanique, mais d’origine latine
< it. mot emprunté à l’italien, mais d’origine latine
< occ. mot emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
< piém. mot emprunté au piémontais, mais d’origine latine
< port. mot emprunté au portugais, mais d’origine latine
< prov. mot emprunté au provençal, mais d’origine latine
i.-e. indo-européen
arg. argot
arc. archaïque