La Chair des mots

DIX

Poésie

Dessinateur prudent, je bâtis une maison pour dix mille ans
Dix mille ans de lutte contre dix mille ans de mensonges, je suis patient

Jacques Bertin, Permanence du fleuve, Ambassade du Chili

Étymologie

Dix < lat. decem = dix < rac. i.-e. *dek-m- (avec vocalisation du [m] qui devient [em]) = dix

Domaines

La faune et la flore : dix-cors, doyenné, quarantaine
Le corps : denrée
Les arts : dizain, douzain
Les sentiments : trente et un, vingt-deux
La communication : vingt dieux
La temporalité : cinquantaine, cinquantenaire, décadi, décembre, décennal, décennie, doyen, doyenné, doyenneté, nonagénaire, octogénaire, quadragénaire, quarantenaire, quinquagénaire, septuagénaire, sexagénaire, trentenaire, vicennal
La spiritualité : décan, décimateur, dîme, dizainier, dizenier, quadragésimal, quadragésime, quinquagésime, septuagésime, sexagésime, trentain, vingt dieux
Le travail intellectuel : cinquante, cinquantième, décigrade, décigramme (hyb.), décilitre (hyb.), décimal, décimale, décimalisation, décimaliser, décimètre (hyb.), décimétrique (hyb.), décuple, décuplement, décupler, dix-huit, dix-huitième, dixième, dixièmement, dix-neuf, dix-neuvième, dix-sept, dix-septième, dizaine, douzaine, douze, douzième, douzièmement, duodécimal, huitante, nonantaine, nonante, nonantième, onze, onzième, quarantaine, quarante, quarantième, quatorze, quatorzième, quatorzièmement, quatre-vingt, quatre-vingt-dix, quatre-vingt-dixième, quatre-vingtième, quatre-vingts, quinzaine, quinze, quinzième, quinzièmement, seize, seizième, seizièmement, septantaine, septante, septantième, sexagésimal, soixantaine, soixante, soixante-dix, soixante-dixième, soixante-seize, soixantième, treize, treizième, treizièmement, trentaine, trente, trente-six, trentième, vicésimal, vingt, vingtaine, vingtième, vingtièmement
La politique : quarante-huitard, soixante-huitard
L’économie : décimateur, décime, denier
La justice : décemvir, décimation, décimer
La médecine : quarantaine, Quinze-Vingts
L’armée : décurie, décurion
Les loisirs : quatre-cent-vingt-et-un, quinziste, treiziste, trente-et-quarante, vingt-et-un

Commentaire

Les termes qui renvoient au nombre dix sont très nombreux. Étymologiquement et arithmétiquement, douze, c’est deux et dix, cinquante, c’est cinq fois dix, un calcul duodécimal est effectué en base douze, et un calcul vicésimal en base vingt. Onze, c’est un et dix, vingt, c’est deux fois dix, trente, c’est trois fois dix, nonante, c’est neuf fois dix, etc. Le terme décadi désigne le dixième jour de la décade du calendrier révolutionnaire. Décimer consiste à tuer une personne sur dix dans un groupe, le plus souvent rangé en file indienne. Décupler, c’est multiplier par dix. Le décurion, à Rome commandait à dix soldats, soit une décurie. Dans le voc. chrétien, les termes fém. en -gésime (quadragésime, quinquagésime, sexagésime, septuagésime) désignent les dimanches qui marquent l’entrée dans la période qui précède le carème, pour les trois derniers, ou dans le carème, pour le premier qui est d’ailleurs synonyme de carème. Un trentain est (était ? ) une série de trente messes célébrées durant trente jours consécutifs pour un défunt, alors qu’un douzain est un poème de douze vers, un dizain un poème de dix vers, un sixain (ou sizain) un poème de six vers ou une strophe de six vers. Les Quinze-Vingts sont un hospice fondé à Paris par Saint Louis, capable de soigner 300 malades. Le denier était à Rome une pièce d’argent qui valait dix as, d’où son nom, ou un soixante douzième d’une livre. Le terme a sémantiquement évolué, de la pièce d’argent à la contribution, de l’offrande volontaire à la notion de fortune propre.
Le mot denrée désigne la quantité de marchandises qu’on peut acquérir avec un denier. Le doyen est d’abord un dizenier (ou dizainier), celui qui a la charge de dix personnes dans un monastère, à partir du sens lat. de chef de dix soldats. C’est aussi un titre de dignité ecclésiastique ou universitaire. La dîme aussi est un impôt correspondant à une fraction (en général le dixième, d’où son nom) de récolte versée à l’église ou au seigneur. Pour finir, le mot décan renvoie, à Rome, à un génie qui préside à dix degrés (d’où son nom) du zodiaque. Le terme désigne aussi l’étoile principale qui occupe dix degrés d’un signe du zodiaque. En astrologie, le décan est la région du ciel s’étalant sur dix degrés de longitude dans chacun des signes du zodiaque, et chaque signe comporte trois décans.

Masquer les abréviations

Afficher les abréviations

Abréviations et conventions concernant la langue :

abr. abréviation
adj. adjectif
adv. adverbe
a. fr. ancien français
c.-à-d. c’est-à-dire
cf. confer
ex. exemple
fam. familier
fém. féminin
hyb. hybride
id. idem, pareillement
loc. locution
masc. masculin
neut. neutre
part. participe
p.-ê. peut-être
plur. pluriel
pop. populaire
préf. préfixe
prép. préposition
pron. pronom
rac. racine
sing. singulier
subst. substantif
suff. suffixe
vb verbe


Abréviations et conventions concernant le latin :

bas lat. bas latin (à partir du IIIe siècle de notre ère)
lat. latin classique
lat. ecclés. latin ecclésiastique (langue des auteurs chrétiens à partir de la fin de l’Empire)
lat. imp. latin impérial (à partir de la fin du 1er siècle de notre ère)
lat. méd. latin médiéval (à partir du VIIe siècle de notre ère, langue écrite)
lat. pop. latin populaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
lat. vulg. latin vulgaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
grom gallo-roman = latin parlé au Moyen Âge
lat. bot. latin des botanistes


Abréviations et conventions concernant les autres langues :

alld. mot directement emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
als. mot directement emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
angl. mot directement emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
ara. mot directement emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
bre. mot directement emprunté au breton, mais d’origine latine
celt. mot directement emprunté au celtique, mais d’origine latine
esp. mot directement emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
germ. mot directement emprunté au germanique, mais d’origine latine
it. mot directement emprunté à l’italien, mais d’origine latine
occ. mot directement emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
piém. mot directement emprunté au piémontais, mais d’origine latine
port. mot directement emprunté au portugais, mais d’origine latine
prov. mot directement emprunté au provençal, mais d’origine latine

< alld. mot emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
< als. mot emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
< angl. mot emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
< ara. mot emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
< bre. mot emprunté au breton, mais d’origine latine
< celt. mot emprunté au celtique, mais d’origine latine
< esp. mot emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
< germ. mot emprunté au germanique, mais d’origine latine
< it. mot emprunté à l’italien, mais d’origine latine
< occ. mot emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
< piém. mot emprunté au piémontais, mais d’origine latine
< port. mot emprunté au portugais, mais d’origine latine
< prov. mot emprunté au provençal, mais d’origine latine
i.-e. indo-européen
arg. argot
arc. archaïque