La Chair des mots

DÉCLINER

Poésie

Le peuple uni, jamais
Ne sera vaincu, non !
Le peuple uni, jamais
N’inclinera le front !

Francesca Solleville, Chanson pour Victor Jara

Étymologie

Décliner < lat. declinare = infléchir, faire dévier, détourner, esquiver, incliner, se détourner, s’écarter, pencher vers son déclin (pour un astre) < rac. i.-e. *kl-ey- qui signifie pencher

Domaines

Les quatre éléments : climat (< gre.), climatique (< gre.), climatisation (< gre.), climatiser (< gre.), climatiseur (< gre.), climatologie (hyb.), climatologique (hyb.), climatologue (hyb.)
Le corps : inclination
Le travail manuel : clin, déclinant, déclinatoire
Les sentiments : acclimatation, acclimatement, acclimater, enclin, inclination
La communication : déclinable, déclinaison, indéclinable
La spatialité : déclive, déclivité, inclinable, inclinaison, incliner
La physique : clinamen (lat.)
La médecine : clinicien, clinique, cliniquement

Commentaire

Les épicuriens ont inventé la physique moderne il y a 24 siècles, jusqu’à la gravité qu’ils appelaient clinamen, c’est-à-dire la force qui fait dévier un corps céleste de sa trajectoire quand il se déplace à proximité d’un autre corps céleste. Étonnant, non ? Sinon, dans cette famille protéiforme, où le lat. puise abondamment dans le vocabulaire grec, quelques termes méritent qu’on s’arrête un instant sur eux. Enclin signifie étymologiquement penché, manifestant une inclination pour quelqu’un ou quelque chose. Le climat, c’est la pente, l’inclinaison de la terre vers le pôle à partir de l’équateur, puis les conséquences de cette inclinaison sur les phénomènes météorologiques, les saisons. Décliner un nom, c’est suivre la pente, la courbe qu’il offre quand il change de fonction, donc de cas, donc de terminaison. C’est suivre ses modifications, ses déviations par rapport à un cas de référence. Le terme clin, ici, désigne une technique de construction où des planches se recouvrent partiellement à la manière d’ardoises. Pour finir, la clinique est l’endroit où les malades se sont inclinés, se sont couchés (en grec, klinê désigne le lit).

Complément

Viennent du grec des mots comme synclinal, hétéroclite.
Quand le mot clin renvoie à la fermeture réflexe de l’œil, il appartient à la famille de clore.

Masquer les abréviations

Afficher les abréviations

Abréviations et conventions concernant la langue :

abr. abréviation
adj. adjectif
adv. adverbe
a. fr. ancien français
c.-à-d. c’est-à-dire
cf. confer
ex. exemple
fam. familier
fém. féminin
hyb. hybride
id. idem, pareillement
loc. locution
masc. masculin
neut. neutre
part. participe
p.-ê. peut-être
plur. pluriel
pop. populaire
préf. préfixe
prép. préposition
pron. pronom
rac. racine
sing. singulier
subst. substantif
suff. suffixe
vb verbe


Abréviations et conventions concernant le latin :

bas lat. bas latin (à partir du IIIe siècle de notre ère)
lat. latin classique
lat. ecclés. latin ecclésiastique (langue des auteurs chrétiens à partir de la fin de l’Empire)
lat. imp. latin impérial (à partir de la fin du 1er siècle de notre ère)
lat. méd. latin médiéval (à partir du VIIe siècle de notre ère, langue écrite)
lat. pop. latin populaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
lat. vulg. latin vulgaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
grom gallo-roman = latin parlé au Moyen Âge
lat. bot. latin des botanistes


Abréviations et conventions concernant les autres langues :

alld. mot directement emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
als. mot directement emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
angl. mot directement emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
ara. mot directement emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
bre. mot directement emprunté au breton, mais d’origine latine
celt. mot directement emprunté au celtique, mais d’origine latine
esp. mot directement emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
germ. mot directement emprunté au germanique, mais d’origine latine
it. mot directement emprunté à l’italien, mais d’origine latine
occ. mot directement emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
piém. mot directement emprunté au piémontais, mais d’origine latine
port. mot directement emprunté au portugais, mais d’origine latine
prov. mot directement emprunté au provençal, mais d’origine latine

< alld. mot emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
< als. mot emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
< angl. mot emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
< ara. mot emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
< bre. mot emprunté au breton, mais d’origine latine
< celt. mot emprunté au celtique, mais d’origine latine
< esp. mot emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
< germ. mot emprunté au germanique, mais d’origine latine
< it. mot emprunté à l’italien, mais d’origine latine
< occ. mot emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
< piém. mot emprunté au piémontais, mais d’origine latine
< port. mot emprunté au portugais, mais d’origine latine
< prov. mot emprunté au provençal, mais d’origine latine
i.-e. indo-européen
arg. argot
arc. archaïque