La Chair des mots

CONSTRUIRE

Poésie

Ce qui est ferme, est par le temps détruit,
Et ce qui fuit, au temps fait résistance.

Joachim du Bellay, Les Antiquités de Rome, Nouveau venu qui cherches Rome en Rome…

Étymologie

Construire < lat. construere = entasser par couches, ranger, garnir

Domaines

L’habitat : reconstruction, reconstruire, substruction
Le travail manuel : agro-industrie (hyb.), bio-industrie (hyb.), constructeur, constructible, constructif, construction, déconstruction, déconstruire, désindustrialisation, désindustrialiser, désobstruction, désobstruer, destructeur, destructible, destructif, destruction, destructivité, déstructuration, déstructurer, détruire, inconstructible, indestructibilité, indestructible, industrialisation, industrialiser, industrialisme, industrie, industriel, industriellement, infrastructure, instrument, instrumentaire, instrumental, instrumentation, instrumenter, obstructif, obstruction, obstruer, postindustriel, préindustriel, restructuration, restructurer, structurable, structural, structurant, structuration, structure, structuré, structurel, structurellement, structurer, superstructure, technostructure (hyb.)
Les arts : constructivisme, constructiviste, instrumental, instrumentation, instrumenter, instrumentiste
Les sentiments : autodestructeur, autodestruction, autodétruire (s’), industrieux, instrumentalisation, instrumentaliser, obstructionnisme, obstructionniste
Le travail intellectuel : constructif, construction, déconstruction, déconstruire, instructeur, instructif, instruction, instruire, instruit, instrumentalisme, structuralisme, structuraliste
La politique : microstructure (hyb.)
La médecine : instrumentiste, reconstruction, reconstruire, strume
L’armée : destroyer (ang.)

Commentaire

L’idée d’empiler, d’entasser des matériaux pour ériger un bâtiment est très présente, de la construction à la destruction, de la substruction à la reconstruction. Une construction destinée à lutter contre un phénomène quelconque est une obstruction. Dans un débat, l’obstruction peut être verbale. Le mot strume, en médecine, est synonyme de scrofule, maladie dite des écrouelles. Ce terme strume illustre l’idée de disposition par couches, d’accumulation. Une structure est un assemblage, une organisation. Le terme s’emploie autant dans son sens concret que dans son sens figuré, d’où le structuralisme comme courant de pensée des années 1960, d’où le constructivisme qui s’est développé dans de nombreux domaines dans la première moitié du XXe siècle, mais est surtout connu comme courant artistique. La déconstruction est un processus par lequel un ensemble construit, structuré, est détaillé en ses composants. C’est une décomposition analytique. Le destroyer est un navire de guerre qui ne cache pas ses intentions de détruire les bâtiments ennemis. L’instrument est un moyen auquel on a recours pour l’exécution d’une tâche, dans quelque domaine que ce soit. Le terme désigne tout ce qui sert pour faire une chose quelconque, une action quelconque. Un emploi spécifique concerne la musique. L’industrie est d’abord été, historiquement, une habileté à faire quelque chose. C’est ensuite la pratique d’une activité manuelle, toute espèce d’activité de production. Le terme a évolué ensuite (Littré) vers les "inventions de l’esprit en machines utiles, relativement aux arts et aux métiers", "l’ensemble des activités économiques fondées sur la transformation des matières premières". Étymologiquement, c’est une construction, une élaboration (-strie) à l’intérieur (indu-) de quelque chose. Pour finir, instruire, c’est construire à l’intérieur de l’esprit de quelqu’un, c’est participer à la construction, à la formation de son esprit.

Masquer les abréviations

Afficher les abréviations

Abréviations et conventions concernant la langue :

abr. abréviation
adj. adjectif
adv. adverbe
a. fr. ancien français
c.-à-d. c’est-à-dire
cf. confer
ex. exemple
fam. familier
fém. féminin
hyb. hybride
id. idem, pareillement
loc. locution
masc. masculin
neut. neutre
part. participe
p.-ê. peut-être
plur. pluriel
pop. populaire
préf. préfixe
prép. préposition
pron. pronom
rac. racine
sing. singulier
subst. substantif
suff. suffixe
vb verbe


Abréviations et conventions concernant le latin :

bas lat. bas latin (à partir du IIIe siècle de notre ère)
lat. latin classique
lat. ecclés. latin ecclésiastique (langue des auteurs chrétiens à partir de la fin de l’Empire)
lat. imp. latin impérial (à partir de la fin du 1er siècle de notre ère)
lat. méd. latin médiéval (à partir du VIIe siècle de notre ère, langue écrite)
lat. pop. latin populaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
lat. vulg. latin vulgaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
grom gallo-roman = latin parlé au Moyen Âge
lat. bot. latin des botanistes


Abréviations et conventions concernant les autres langues :

alld. mot directement emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
als. mot directement emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
angl. mot directement emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
ara. mot directement emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
bre. mot directement emprunté au breton, mais d’origine latine
celt. mot directement emprunté au celtique, mais d’origine latine
esp. mot directement emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
germ. mot directement emprunté au germanique, mais d’origine latine
it. mot directement emprunté à l’italien, mais d’origine latine
occ. mot directement emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
piém. mot directement emprunté au piémontais, mais d’origine latine
port. mot directement emprunté au portugais, mais d’origine latine
prov. mot directement emprunté au provençal, mais d’origine latine

< alld. mot emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
< als. mot emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
< angl. mot emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
< ara. mot emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
< bre. mot emprunté au breton, mais d’origine latine
< celt. mot emprunté au celtique, mais d’origine latine
< esp. mot emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
< germ. mot emprunté au germanique, mais d’origine latine
< it. mot emprunté à l’italien, mais d’origine latine
< occ. mot emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
< piém. mot emprunté au piémontais, mais d’origine latine
< port. mot emprunté au portugais, mais d’origine latine
< prov. mot emprunté au provençal, mais d’origine latine
i.-e. indo-européen
arg. argot
arc. archaïque