La Chair des mots

CELLULE

Poésie

Les yeux fendus et couleur de pistache
T’as posé sur mon cœur ta patte de velours

Georges Brassens, Putain de toi

Étymologie

Cellule < lat. cellula = petite chambre, la cellule (de prisonnier, de moine) < cella = le cellier, la petite chambre < celare = cacher < rac. i.-e. *kel qui signifie cacher.
De son côté, cil < lat. cilium = le bord de la paupière supérieure, la paupière, le sourcil, puis le cil (qui cache et protège l’œil).

Domaines

Le corps : cellulaire, cellular, cellulite (hyb.), cellulitique (hyb.), cil, ciliaire, cilié, cillement, ciller, décelable, déceler, indécelable, multicellulaire, sourcil, sourcilier, sourciller, unicellulaire
L’habitat : cellier
Le travail manuel : celer, cellophane (hyb.), occultation, occulter
Les arts : colorature, colorisation, coloriser, coloriste
Les sentiments : sourcilleux
La spiritualité : cellérier, occulte, occultisme, occultiste
Le travail intellectuel : décelable, déceler, déciller, dessiller, indécelable
La physique : bicolore, celluloïd, cellulose (hyb.), cellulosique, colorant, coloration, coloré, colorer, coloriage, colorier, colorimètre (hyb.), colorimétrie (hyb.), coloris, colorisation, coloriser, couleur, décolorant, décoloration, décolorer, incolore, monocolore (hyb.), multicolore, omnicolore, tricolore, unicolore, versicolore
La justice : cellulaire, clandestin, clandestinement, clandestinité, recel, receler, recéler, receleur
La médecine : cellulite (hyb.), cellulitique (hyb.)
Divers : Céline

Commentaire

De l’idée première de « cacher », il reste celer, la clandestinité, dessiller (ouvrir les yeux de quelqu’un), ciller (coudre les yeux d’un oiseau de proie), déciller (découdre, rouvrir les paupières des oiseaux de proie que l’on avait cousues), déceler, occulter, le recel, recéler, occulte, etc. Étymologiquement, colorer, c’est « embellir », « falsifier », dès l’époque romaine, donc « cacher la vérité ». On peut cacher pour mettre à l’abri, protéger. C’est l’idée présentée par des mots comme le cil, le sourcil, le cellier, etc. De l’idée de cacher pour protéger, on passe au lieu où l’on cache pour protéger, avec le cellier, le cellérier (l’économe d’un monastère), puis à la petite pièce de prisonnier ou de moine, à savoir la cellule, et à la macromolécule qu’est la cellulose, donc au cellophane (marque déposée d’un produit à base de cellulose), au cellular (tissu de coton), au celluloïd (marque déposée), à la cellulite (inflammation de la cellule, en particulier du tissu cellulaire sous-cutané).

Complément

Viennent du germ. des mots comme la halle, le heaume, des patronymes comme Wilhelm, Guilhem, Guillaume, Anselme, Guillemet (qui a donné son nom aux guillemets), Guillotin (qui a donné son nom à la guillotine).
Viennent de l’angl. des mots comme Williams (qui créa la poire williams), la Valhalla (= le hall céleste où Odin accueille les âmes des héros tués pendant la bataille).
Viennent du grec des mots comme l’apocalypse, l’eucalyptus et Calypso.

Masquer les abréviations

Afficher les abréviations

Abréviations et conventions concernant la langue :

abr. abréviation
adj. adjectif
adv. adverbe
a. fr. ancien français
c.-à-d. c’est-à-dire
cf. confer
ex. exemple
fam. familier
fém. féminin
hyb. hybride
id. idem, pareillement
loc. locution
masc. masculin
neut. neutre
part. participe
p.-ê. peut-être
plur. pluriel
pop. populaire
préf. préfixe
prép. préposition
pron. pronom
rac. racine
sing. singulier
subst. substantif
suff. suffixe
vb verbe


Abréviations et conventions concernant le latin :

bas lat. bas latin (à partir du IIIe siècle de notre ère)
lat. latin classique
lat. ecclés. latin ecclésiastique (langue des auteurs chrétiens à partir de la fin de l’Empire)
lat. imp. latin impérial (à partir de la fin du 1er siècle de notre ère)
lat. méd. latin médiéval (à partir du VIIe siècle de notre ère, langue écrite)
lat. pop. latin populaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
lat. vulg. latin vulgaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
grom gallo-roman = latin parlé au Moyen Âge
lat. bot. latin des botanistes


Abréviations et conventions concernant les autres langues :

alld. mot directement emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
als. mot directement emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
angl. mot directement emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
ara. mot directement emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
bre. mot directement emprunté au breton, mais d’origine latine
celt. mot directement emprunté au celtique, mais d’origine latine
esp. mot directement emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
germ. mot directement emprunté au germanique, mais d’origine latine
it. mot directement emprunté à l’italien, mais d’origine latine
occ. mot directement emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
piém. mot directement emprunté au piémontais, mais d’origine latine
port. mot directement emprunté au portugais, mais d’origine latine
prov. mot directement emprunté au provençal, mais d’origine latine

< alld. mot emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
< als. mot emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
< angl. mot emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
< ara. mot emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
< bre. mot emprunté au breton, mais d’origine latine
< celt. mot emprunté au celtique, mais d’origine latine
< esp. mot emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
< germ. mot emprunté au germanique, mais d’origine latine
< it. mot emprunté à l’italien, mais d’origine latine
< occ. mot emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
< piém. mot emprunté au piémontais, mais d’origine latine
< port. mot emprunté au portugais, mais d’origine latine
< prov. mot emprunté au provençal, mais d’origine latine
i.-e. indo-européen
arg. argot
arc. archaïque