La Chair des mots

ÉTANCHER

Poésie

L'étain coule mélancolique le long du trottoir piétiné il pleut dans cette boutique ouverte à tous les vents désolés

Raymond Queneau,Le Gai Rétameur,Chanson écrite en 1957

Étymologie

Étancher < lat. vulg. extancare = assécher (un étang), faire cesser, arrêter. Ce verbe extancare peut (Littré) remonter à un vb stagnare autre que celui qui signifie stagner ou rendre stagnant. On note que le second vb stagnare signifie recouvrir d’étain, souder, donc arrêter un écoulement. La proximité sémantique est évidente. Ce second vb stagnare est formé sur stannum ou stagnum = le plomb argentifère, l’étain. En l’absence de certitude, les deux entrées "étancher" et "stagner" restent indépendantes.

Domaines

Les quatre éléments : étain, étang, stannifère
Le travail manuel : étainier, étamage, étamer, étameur, étanche, étanchéité, étanchement, rétamage, rétamer, rétameur, tain
La physique : stanneux, stannique

Commentaire

Étymologiquement, étancher, c’est colmater une fuite avec de l’étain. La sous-fam. de étain est encore très présente, de l’étameur au rétameur et dans des formes savantes commençant par stann-. Le tain qui transforme une glace en miroir est lui aussi un amalgame d’étain. L’étang, enfin, est une étendue d’eau dont un barrage empêche ou du moins régule l’écoulement, et le mot doit son [g] final à une fausse étymologie qui le rapproche de stagner.
Requiem pour un métier d’autrefois : l’étainier était un "orfèvre qualifié dans la fonte d’objets en étain, artistiques, religieux ou utilitaires". (Gérard Boutet, La France en héritage, Perrin, 2007)

Masquer les abréviations

Afficher les abréviations

Abréviations et conventions concernant la langue :

abr. abréviation
adj. adjectif
adv. adverbe
a. fr. ancien français
c.-à-d. c’est-à-dire
cf. confer
ex. exemple
fam. familier
fém. féminin
hyb. hybride
id. idem, pareillement
loc. locution
masc. masculin
neut. neutre
part. participe
p.-ê. peut-être
plur. pluriel
pop. populaire
préf. préfixe
prép. préposition
pron. pronom
rac. racine
sing. singulier
subst. substantif
suff. suffixe
vb verbe


Abréviations et conventions concernant le latin :

bas lat. bas latin (à partir du IIIe siècle de notre ère)
lat. latin classique
lat. ecclés. latin ecclésiastique (langue des auteurs chrétiens à partir de la fin de l’Empire)
lat. imp. latin impérial (à partir de la fin du 1er siècle de notre ère)
lat. méd. latin médiéval (à partir du VIIe siècle de notre ère, langue écrite)
lat. pop. latin populaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
lat. vulg. latin vulgaire (à partir du IIIe siècle de notre ère, et dont les formes ne sont pas attestées dans les textes) (1)
grom gallo-roman = latin parlé au Moyen Âge
lat. bot. latin des botanistes


Abréviations et conventions concernant les autres langues :

alld. mot directement emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
als. mot directement emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
angl. mot directement emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
ara. mot directement emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
bre. mot directement emprunté au breton, mais d’origine latine
celt. mot directement emprunté au celtique, mais d’origine latine
esp. mot directement emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
germ. mot directement emprunté au germanique, mais d’origine latine
it. mot directement emprunté à l’italien, mais d’origine latine
occ. mot directement emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
piém. mot directement emprunté au piémontais, mais d’origine latine
port. mot directement emprunté au portugais, mais d’origine latine
prov. mot directement emprunté au provençal, mais d’origine latine

< alld. mot emprunté à l’allemand, mais d’origine latine
< als. mot emprunté à l’alsacien, mais d’origine latine
< angl. mot emprunté à l’anglais, mais d’origine latine
< ara. mot emprunté à l’arabe, mais d’origine latine
< bre. mot emprunté au breton, mais d’origine latine
< celt. mot emprunté au celtique, mais d’origine latine
< esp. mot emprunté à l’espagnol, mais d’origine latine
< germ. mot emprunté au germanique, mais d’origine latine
< it. mot emprunté à l’italien, mais d’origine latine
< occ. mot emprunté à l’occitan, mais d’origine latine
< piém. mot emprunté au piémontais, mais d’origine latine
< port. mot emprunté au portugais, mais d’origine latine
< prov. mot emprunté au provençal, mais d’origine latine
i.-e. indo-européen
arg. argot
arc. archaïque